Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice
  • Contact

Recherche

27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 04:42

L'IEDOM sera une filiale de la Banque de France en 2017

Hervé Gonsard, directeur général de l'IEDOM depuis octobre 2015 est revenu sur la filialisation de l'IEDOM par la Banque de France. Ce projet de filialisation qui est l'objet de l'article 52 de la loi Sapin II qui doit être voté avant la trève estivale a suscité de nombreuses inquiétudes chez les syndicats. Selon M. Gonsard, "ce n'est pas une révolution ! Nous sommes déjà dans les mains de la Banque de France au point de vue des finances et de la gouvernance. On ne fait que pousser à terme cette intégration au sein du groupe Banque de France et de l'eurosystème." L'IEDOM continuerait ainsi d'assurer les missions de la Banque de France dans les DOM tout en restant indépendant de l'Etat. Ces missions sont l'émission de monnaie, la cotation des entreprises et le fichier du surrendettement. Pourquoi une filialisation et non une intégration, demandaient les syndicats récemment ? "Parce qu'il faut prendre en compte la réalité économique et sociale des DOM, répond M. Gonsard. L'IEDOM adapte ses services et son fonctionnement à l'Outre-mer." Le directeur général assure que "les agents conserveront leur statut et leurs droits." Les salaires versés à l'IEDOM sont 30 % supérieurs à ceux versés par la Banque de France. M. Gonsard explique qu'en cas d'intégration, le recrutement ne serait plus local mais national et qu'il y aurait une obligation de mobilité pour les cadres. M. Gonsard justifie encore la filialisation de l'IEDOM car celle-ci sert aussi de siège commun à l'IEOM (institut d'émission pour les territoires du Pacifique). Si la procédure parlementaire suit son cours, l'IEDOM sera une filiale de la Banque de France le 1er janvier 2017.

FXG, à Paris

27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 04:38
GPL à Hôpital Expo

GPL à Hôpital Expo

Stratégie santé Outre-mer

A l'occasion du salon Hôpital Expo qui se tient en ce moment à la porte de Versailles (Paris), George Pau-Langevin et Marisol Touraine ont présenté "la stratégie santé pour l'outre-mer". Elle s'inscrit dans la stratégie nationale élaborée en 2013 et apporte des réponses aux critiques émises par la Cour des comptes en 2014. Son objectif est d'améliorer l'état de santé des populations ultramarines avec une priorité commune dans tous les territoires : la mortalité maternelle et infantile, l'obésité et les maladies cardio-vasculaires, et enfin les maladies vectorielles. 1 milliard d'euros sont engagés pour l'amélioration de l'offre hospitalière (construction du nouveau CHU de Pointe-à-Pitre, reconstruction à Saint-Laurent du Maroni, Mayotte et Nouvelle-Calédonie). Dans ces territoires comme dans ceux où où les équipements sont suffisants pour satisfaire les besoins, la ministre veut "améliorer le nombre de médecins formés localement et celui des internes sur place".

La stratégie santé outre-mer insiste aussi sur l'éducation à la santé qu'il s'agisse de la prévention du surpoids ou du zika. En ce qui concerne la lutte contre le moustique, la ministre a évoqué "la réticence à faire de la pulvérisation préventive" et invité chacun à rester en manche longue et à dormir sous une moustiquaire.

Dans chaque territoire, d'ici quelques semaines, chaque directeur de l'agence régionale de santé aura "sa feuille de route avec ses axes généraux selon sa spécialité locale".

FXG, à Paris

27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 03:40

Amélioration fragile de la conjoncture économique

L'institut d'émission des départements d'Outre-mer (IEDOM) a publié ses analyses économiques de l'année 2015. Philippe La Cognata, directeur de l'IEDOM reconnaît une "amélioration" de la conjoncture, "mais elle reste fragile", précise-t-il aussitôt. L'indice du climat des affaires qui mesure la confiance des entrepreneurs et investisseurs repart à la hausse pour la première fois depuis 2012. La consommation et les importations ont été en hausse grâce à une inflation quasi nulle et des taux de crédit avantageux. L'encours emprunté par les ménages a progressé de 10 %. Pour le crédit habitat, la hausse a atteint 10,8 %, pour le crédit à la consommation, 7 %.. Les entreprises ont emprunté mais avec moins de dynamisme (+2,7 %).

Côté emploi, on décompte 57 090 demandeurs d'emploi de catégorie A, en baisse de 0,6 %. Ce léger mieux concerne d'abord les jeunes de moins de 25 ans (-4,2%), mais pas les chômeurs de plus de 50 ans (+8,7%).

Le tourisme (effet MACTe, liaison aérienne avec les USA et croisières) et le commerce (voitures neuves + 6,2 %) vont bien, mais les récoltes de cannes et de banane ont été moindre que prévues. Mais surtout une vraie morosité s'est abattue sur le BTP. Baisse du nombre de permis de construire de 28,4 %. 6000 salariés en 2015 contre 9000 en 2009. Là, c'est l'effet fin de chantier du MACTe et la panne du logement social).

Avec un bilan si mitigé, les perspectives ne peuvent que l'être aussi. On compte sur un regain dans l'agriculture avec une augmentation du tonnage de bananes (objectif 120 000 en 2020) et le maintien des orientations favorables dans le tourisme. Un an après son ouverture, le MACTe a accueilli 110 000 visiteurs.

FXG, à Paris

26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 06:05
Claude Goasguen, Nicolas Sarkozy, Samia Badat-Karam, Annick Giardin, Lucien Vochel, eric de Lucy et Alain Chaumet le 19 mai à la mairie du XVIe

Claude Goasguen, Nicolas Sarkozy, Samia Badat-Karam, Annick Giardin, Lucien Vochel, eric de Lucy et Alain Chaumet le 19 mai à la mairie du XVIe

Sarkozy fait une discrète entrée en campagne aux 30 ans de la FEDOM

La Fédération des entreprises d'Outre-mer (FEDOM) fêtait ses trente ans, vendredi dernier à Paris en présence de trois ministres et l'ancien président de la République.

C'était vendredi, sous les lambris des salons de la marie du 16e arrondissement, le gratin de monde entrepreneurial ultramarin, trois ministres, une poignée de conseillers ministériels, une autre d'anciens ministres et un ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, en vedette américaine. En présence du premier président de la FEDOM, le préfet Vochel, de son prédécesseur Guy Dupont, Jean-Pierre Philibert, actuel président, a fait le grand écart entre 1986 et 2046 pour placer le RGEC, les charges des entreprises, le BTP, la défiscalisation, l'article 349 du traité de l'Union européenne... 

Nicolas Sarkozy lui succède et lui rappelle que son objectif à lui n'est pas 2046, mais 2017. Et il se lance dans un discours, sans note, comme il l'avait fait au dîner du CReFOM en présence de Valls. "Beaucoup de choses ont été essayées, y compris par moi... plaide-t-il. Les problèmes de l'Outre-mer franchissent les calendriers démocratiques... Il faut faire tout ce qui fait de l'emploi outre-mer." L'ancien président s'en est pris à l'administration qui ne respecte pas les décisions des politiques. Sarkozy veut plus de défiscalisation avec des critères ininterprétables par Bercy. Il a encore plaidé pour les zones franches globales et des zones franches douanières. "Il faut que les touristes puissent acheter hors taxe dans les outre-mer." Pour terminer, le futur candidat à la primaire de la droite et du centre, s'est montré lyrique et pragmatique : "Pour l'Outre-mer, il faut un amour qui aille très largement de la gauche à la droite, sinon on n'y arrivera pas."

Arrivée pendant le discours de l'ancien président, George Pau-Langevin a été invitée à conclure les prises de paroles. Elle a répondu au président Philibert pour se féliciter des liens noués entre Ladom et la FEDOM, dire qu'elle attendait le rapport de Thierry Bert sur les freins de la défiscalisation dans le logement social, la révision du RGEC, l'article 349... Mais la ministre a surtout salué en la FEDOM son travail pour l'égalité réelle. Ce qui a fait enrager le président du CReFOM qui était au premier rang. L'ancien président de la République est aussitôt reparti.

FXG, à Paris

Alain Chaumet du Medef Guyane et la responsable communication d'Orange à Cayenne

Alain Chaumet du Medef Guyane et la responsable communication d'Orange à Cayenne

Eric et Colette Koury

Eric et Colette Koury

Jean-Paul Dubreuil et Bruno Blandin

Jean-Paul Dubreuil et Bruno Blandin

Guy Dupont et Nicolas Vion en grande écoute

Guy Dupont et Nicolas Vion en grande écoute

Le général commandant le SMA et les stagiaires de Périgueux

Le général commandant le SMA et les stagiaires de Périgueux

Gérard Bally d'Eurodom

Gérard Bally d'Eurodom

GPL, Philibert, Bareigts, Girardin, Vochel, de Lucy, Chaumet

GPL, Philibert, Bareigts, Girardin, Vochel, de Lucy, Chaumet

Bernard Hayot, Samia Badat-Karam et Jean-Pierre Philibert

Bernard Hayot, Samia Badat-Karam et Jean-Pierre Philibert

Daniel Hierso et Jim Michel-Gabriel

Daniel Hierso et Jim Michel-Gabriel

Jenny Hipocrate de l'APIPD (qui vient d'obtenir le soutien de Leny Kravitz dans son combat contre la drépanocytose, avec la secrétaire d'Etat à l'Egalité réelle, Ericka Bareiigts

Jenny Hipocrate de l'APIPD (qui vient d'obtenir le soutien de Leny Kravitz dans son combat contre la drépanocytose, avec la secrétaire d'Etat à l'Egalité réelle, Ericka Bareiigts

Hervé Gonsard, directeur général de l'IEDOM/IEOM et l'équipe d'Eric Montagne de la BRED

Hervé Gonsard, directeur général de l'IEDOM/IEOM et l'équipe d'Eric Montagne de la BRED

Les Lecurieux-Durival fils et père et Bruno Blandin

Les Lecurieux-Durival fils et père et Bruno Blandin

Arrivée de Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel à l'égalité des chances des Français d'Outre-mer

Arrivée de Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel à l'égalité des chances des Français d'Outre-mer

Georges Patient et le dircab de GPL

Georges Patient et le dircab de GPL

Nicolas Sarkozy et Samia-Badat-Karam

Nicolas Sarkozy et Samia-Badat-Karam

Dominique Vian est avec un homme de l'équipe de François Fillon

Dominique Vian est avec un homme de l'équipe de François Fillon

Frédéric Potier au centre et Philippe Mouchard à gauche

Frédéric Potier au centre et Philippe Mouchard à gauche

Mme Vernant-Neisson et Brigitte Girardin

Mme Vernant-Neisson et Brigitte Girardin

25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 15:00

Une manif pour la défense des congés bonifiés

La commission Outre-mer de FO Pénitentiaire organise à Fresnes (94) ce jeudi 26 mai une manifestation pour défendre les congés bonifiés.

Les personnels de surveillance défileront de la centrale de Fresnes au siège de leur direction interrégionale, où une délégation sera reçue en audience. Les gardiens de prison réclament le maintien des congés bonifiés et le respect des 65 jours. Ils ne veulent plus "se mettre à genoux dans l'attribution des dates aux congés bonifiés".

Le site de la délégation interministérielle de Jean-Marc Mormeck rappelle que les congés bonifiés sont un dispositif majorant tous les 3 ans la durée du congé réglementaire pour les fonctionnaires des trois fonctions publiques.

"S’ils sont un droit des fonctionnaires ultramarins dont le centre des intérêts moraux et matériels est établi en Guadeloupe, Guyane, Martinique, à la Réunion, à Saint-Pierre-et-Miquelon ou à Mayotte, ces congés restent néanmoins soumis aux règles générales des congés annuels, notamment pour ce qui concerne l’organisation calendaire et le délai de prévenance.

pour en savoir plus

FXG, à Paris

On apprend par ailleurs que le ministre de la Jusitice Jean-Jacques Urvoas pourrait se rendre aux Antilles inaugurer 160 nouvelles places.

25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 04:44

L'institut Pasteur et l'Inserm ouvrent la voie pour un vaccin anti zika

On en sait désormais davantage sur les mécanismes qui font du vaccin contre la fièvre jaune, le 17D, un des plus sûrs et des plus efficaces. Ces résultats pourraient être utiles au développement de vaccins ciblant d'autres flavivirus pathogènes comme celui du zika.

Des chercheurs de l'Inserm et de l'Institut Pasteur viennent de montrer que la souche vaccinale contre la fièvre jaune, mise au point par le chercheur sud-africain Max Theiler dans les années 1930, entre dans les cellules et active le système immunitaire de façon totalement différente de la souche pathogène dont elle est issue. Ces particularités expliqueraient l'efficacité vaccinale du vaccin 17D. "Il serait intéressant de voir, explique Ali Amara de l'INSERM et responsable de cette étude, si ces résultats sont généralisables à d’autres vaccins antiviraux vivants, comme le vaccin contre la rougeole ou celui contre la rubéole." Ces résultats pourraient être également utiles au développement de vaccins ciblant d'autres flavivirus pathogènes, comme le virus zika qui frappe actuellement l'Amérique du Sud et la Caraïbe et se propage de manière explosive. Auparavant, ces données, qui ont été obtenues sur différentes cultures de cellules humaines, devront être confirmées chez l'animal.

FXG, à Paris

25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 04:38

L'IEDOM optimiste pour l'économie martiniquaise

"Activité bien orientée qui confirme la reprise observée en 2014." Philippe La Cognata, directeur de l'institut d'émission des départements d'outre-mer (IEDOM) a présenté ses analyses économiques de l'année 2015. Elles s'appuient sur les comptes CEROM (INSEE et IEDOM).. L'indice du climat des affaires retrouve son niveau de 2008. Cet indice mesure la confiance des entrepreneurs et investisseurs. En l'occurrence, les trésoreries et les prévisions d'investissement s'améliorent..

La confiance des entrepreneurs se mesure aussi avec la reprise des importations de biens d' investissement (+17,4 %) et celle des véhicules utilitaires (+12,9 %). M. La Cognata l'explique par le maintien de l'outil de production, l'innovation et le développement dans l'agroalimentaire.

Mais cela ne masque pas le ralentissement de l'activité observé en fin d'année dernière. La bonne nouvelle, c'est l'emploi. Avec 42 963 chômeurs de catégorie A, le nombre est en baisse de 2,3 %. Les bénéficiaires de cette amélioration sont les jeunes de moins de 30 ans (-9,4 %), tandis que les plus de 50 ans sont plus touchés (+7,4 %).

Les ménages comptent leurs sous dans les hypermarchés qui font un chiffre d'affaires stable (-0,3 %). Les voitures se vendent mieux (+14,2 %) et les crédits à la consommation repartent (+9,7 %).

Comme dans l'ensemble des DOM, c'est le secteur du BTP qui plombe les perspectives. Le chantier du TCSP va bientôt prendre fin, comme celui du plateau de l'hôpital La Meynard, et aucun nouveau projet n'est en marche. A ce défaut de commande publique s'ajoute la panne du logement social contre laquelle le gouvernement a lancé un plan logement en octobre 2015. La question des marchés relais pour assurer une activité suffisante au BTP se pose cruellement.

Le tourisme poursuit son embellie avec la croisière, mais l'hôtellerie continue de souffrir avec une baisse du nombre de nuitées, une baisse du taux d'occupation et une baisse du chiffre d'affaires. Deux hôtels ont fermé en 2015.

Avec un regain de croissance attendu cette année, l'IEDOM reste optimiste pour l'économie martiniquaise même si son marché intérieur continue de diminuer du fait du vieillissement de la population.

FXG, à Paris

24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 08:24

Le Jour J perd un de ses derniers acteurs

René Rossey, l'un des derniers survivants du commando de 177 Français qui débarquèrent le 6 juin 1944 en Normandie sur la plage de Colleville-Montgomery sous les ordres du commandant Philippe Kieffer, est mort le 23 mai dernier. Il reste six camarades acteurs de cette page de la Libération vivants.

Né en 1926 à Tunis, René Rossey avait triché sur son âge pour s'engager dans les forces françaises libres en 1943 afin de « défendre la France alors [qu'il] ne l'avait jamais vue ». Âgé de 16 ans, il était le plus jeune de ces 177 héros.

24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 06:04

Conjoncture économique atone selon l'IEDOM

"Atone", c'est le mot qui a été choisi pour coller à la conjoncture économique guyanaise en 2015 par l'IEDOM. Et pourtant, comme 2014, 2015 a été exceptionnelle pour le centre spatial avec 12 lancements de fusée. Mais voilà, hors activité spatiale, c'est pas terrible ! L'indice du climat des affaires montre la méfiance des entrepreneurs qui déplorent l'absence de visibilité. Le marché de l'emploi continue d'être dégradé, même si c'est un peu moindre : 22 962 demandeurs d'emploi, en hausse de 1,4 % contre une hausse précédente de 5,2 %. L'inflation quasi nulle est favorable à la consommation. Les crédits à la consommation sont en hausse de 5 %, les ventes de véhicules neufs progressent de 3,7 %, mais les importations de biens électriques et ménagers chutent de près de 20 %. Chez les particuliers, le ressenti est cuisant avec 1156 personnes qui se sont vues retirer leur carte bancaire (contre 1080 en 2014) et une augmentation des interdits bancaires de près de 10 % contre 1,9 % en 2014.

L'investissement des entreprises est aussi en baisse : importations en baisse et des prévisions d'investissement mal orientées, à part dans l'agroalimentaire et les services marchands. Parallèlement, les prêts bancaires aux entreprises progressent de près de 10 % et ceux aux particuliers pour l'habitat de 11,4 %. Les perspectives pour 2016 semblent soutenues par par l'annonce d'une enveloppe de 49 millions d'euros pour le logement social. Mais encore une fois, c'est le spatial qui va porter l'économie guyanaise avec 11 lancements prévus. Par ailleurs, le chantier d'Ariane 6 devrait générer 5 à 600 millions d'euros d'investissements pour les années à venir. Enfin, l'apparition de nouvelles enseignes d'alimentation à Saint-Laurent et Macouria devrait soutenir le secteur du commerce. Les professionnels du tourisme sourient : l'évolution de leur volume d'affaire sur les premiers mois de l'année 2016 sont optimistes.

FXG, à Paris

24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 05:45
Alison à gauche, Kevin au gard à vous, entre Hollande et Cazeneuve, le 21 mai place Beauvau (photo FXG)

Alison à gauche, Kevin au gard à vous, entre Hollande et Cazeneuve, le 21 mai place Beauvau (photo FXG)

Kevin, "image magnifique de la police nationale"

Kevin, 29 ans, a reçu des mains du ministre de l'Intérieur la médaille d'or de la sécurité intérieure, samedi place Beauvau, en même temps que sa coéquipière, Alisson Barthélemy, deux autres policiers et un gendarme. Ils ont tous, dans des circonstances distinctes, été victimes des casseurs à l'occasion de manifestations ces derniers jours.

C'est évidemment l'adjoint de sécurité martiniquais qui a été la vedette de cette cérémonie. La vidéo qui le montre extrêmement calme faisant face à un casseur casqué, armé d'une barre de fer et masqué, a été vu par 7 millions de personnes.

Contre toute attente, le président de la République est venu clôturer la cérémonie et saluer "ceux qui ont donné une image des forces de l'ordre capables de répondre, de faire face, et de grand courage". Avant cette visite surprise, Bernard Cazeneuve a longuement rendu hommage aux forces de l'ordre : "Nous sommes confrontés depuis deux mois à des manifestations lors desquelles se déroulent des violences inacceptables à l'égard de biens publics, de biens privés, de personnes et des forces de l'ordre..." Le ministre de l'Intérieur a indiqué qu'il y avait eu dans cette période 1500 interpellations, 1080 gardes à vue et 80 condamnations. Concernant l'agression dont ont été victimes Kevin et Alisson, il a indiqué que quatre suspects avaient été déférés devant la justice samedi. Des matraques, gaz lacrymogènes et autres accessoires auraient été découverts dans leur domicile.

"Ces images de violence, a déclaré Bernard Cazeneuve, resteront gravées dans l'esprit des Français. Ce n'est pas la police qui est violente !" Le ministre s'est dit "très fier de leur extrême maîtrise". Puis il a ajouté : "On ne retiendra qu'une image, celle de Kevin sortant de la voiture, avec un seul objectif, protéger sa collègue et se protéger des violences à coups de barre de fer de ses seules mains, sans chercher à prendre son arme et donner ainsi une image magnifique de la police nationale." Il a opposé "la force sereine, républicaine" à "la violence barbare". "Il ne restera qu'une image, celle de Kevin Philippy, solide, grand, fort, fort de lui-même et de ses valeurs et non de son arme ou de son uniforme. Il incarne le visage de la police, de tous les policiers et gendarmes de France !" Pour conclure, Bernard Cazeneuve a annoncé au "grand policier" que le directeur général de la police nationale prendrait toutes les dispositions pour que Kevin soit intégré comme gardien de la paix. A ce moment de la cérémonie, Kévin n'a pu retenir ses larmes.

"Il a été très ému, a expliqué Marie, sa compagne, et il nous a tous transmis son émotion... Avant cet incident, il voulait devenir gardien de la paix... C'est sa récompense et forcément, ça provoque beaucoup d'émotion."

C'est qu'ils étaient nombreux ses proches à être venus assister à cette cérémonie. Sa tante, ses cousines et cousins qui vivent en région parienne n'aurait pour rien au monde manqué ça. Bien sûr, ils ont regretté que les images diffusées sur la toile montrent le visage de Kévin. "Nous vivons dans un monde de cinglés", a déploré Adèle, la soeur de sa maman...

Avant de partir, Marie a déclaré : "Il faut qu'il se repose maintenant, mais il a rendu fier sa famille !"

FXG, à Paris

Articles Récents