Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 06:31
Karine Mousseau, présidente du Comité martiniquais du Tourisme

Karine Mousseau, présidente du Comité martiniquais du Tourisme

Le Comité Martiniquais du Tourisme a lancé une vaste campagne de communication télévisée et digitale sur le marché français. Karine Mousseau, présidente du Comité martiniquais du tourisme en précise les enjeux.

La Martinique sera une des seules destination long-courrier où il sera possible de voyager en 2021

Qu'attendez-vous d'une telle campagne de communication sur le marché français en terme quantitatif ?

Notre principal message est le suivant : La Martinique est une destination sûre, accueillante et accessible. La Martinique sera l’une des seules destinations long-courrier où il sera possible pour les touristes français de voyager cet hiver. Nous invitons tous les voyageurs en quête d’évasion et de rencontres authentiques à réserver dès aujourd’hui leurs prochaines vacances en Martinique. Enfin, nous souhaiterions rappeler aux français que voyager en Martinique est une façon de soutenir l’économie française. 

Si, l’Hexagone reste bien entendu la cible prioritaire de cette campagne, nous avons également prévus des actions à destination des marchés belge et canadien afin de faire de la Martinique une destination incontournable pour les vacances d’hiver. 

Où en sont actuellement, avant que ne commence cette campagne, les réservations en termes de voyage et d'hôtellerie ?

Le tourisme en Martinique subit d’importantes pertes.  La fréquentation touristique de séjour a reculé de 43.5 % au cours des 9 premiers mois de l’année 2020, en comparaison avec la même période de 2019 (la diminution sur le marché français a été de 49.6 %). Cette chute de fréquentation occasionne une perte de recettes extérieures générées par le tourisme de séjour de l’ordre de 162 millions d’euros. 

Le CMT est en lien permanent avec les professionnels. Nous assurons le relais de l’information sur les différents dispositifs d’aide mis en œuvre par l’État et la Collectivité Territoriale de Martinique. Nous sommes la porte d’entrée pour les demandes d’aides à la CTM. Nous souhaitons être les plus efficaces possible pour aider ces entreprises à traverser cette crise. 

A partir de quels objectifs estimez-vous que vous aurez réussi à sauvegarder la haute saison touristique de l’île ?

Il est certain que la crise de la Covid-19 a impacté l’activité touristique de la destination. La priorité du Comité Martiniquais du Tourisme est donc de soutenir les professionnels afin de maintenir l’offre touristique. Ainsi, en concertation avec les professionnels du tourisme martiniquais et à la suite d’une série de consultations avec les représentants de l’industrie, le Comité Martiniquais du Tourisme a fait le choix de mettre en place une campagne télévisée et digitale d’ampleur afin de permettre un redémarrage économique au plus tôt pour le secteur dès que le confinement sera levé.

Combien le Comité martiniquais du tourisme investit-il dans cette campagne ?

Pour cette campagne qui a été lancée le 27 novembre, nous avons débloqué un budget de 900 000 € consacré à une campagne télé et 200 000 € qui  sera destiné à un plan digital. Ce budget investi sur notre marché France fait partie d’un plan de relance global de 2,7 millions d’euros.

Pensez-vous que la fréquentation touristique puisse recommencer d'être en progression constante après la crise Covid19 ?

Il est évident que, la crise de la Covid-19 aura un impact durable le secteur du tourisme au niveau mondial. 

Alors que la perspective d’une reprise des voyages internationaux semble lointaine, nous pensons que nos efforts auprès du marché français porteront ses fruits et permettront la hausse d’une fréquentation touristique dès que les déplacements entre les régions seront autorisés.

Néanmoins, même le confinement passé, et la crise épidémique finie, nos visiteurs resteront prudents pendant très longtemps. Il y aura forcément un impact psychologique fort. Il faudra lutter contre « la peur de voyager » en gagnant la confiance de nos potentiels visiteurs. 

Nous travaillons donc à l’après crise avec un plan de relance avec des messages adaptés. Dans ce contexte bouleversé, la Martinique a une véritable carte à jouer. Nous souhaitons communiquer sur les facilités d’accès et la sécurité de la destination grâce aux protocoles sanitaires appliqués au même titre que la France hexagonale.

La Martinique sera une des seules destination long-courrier où il sera possible de voyager en 2021. En tirant sa force de son riche patrimoine naturel et culturel et de l'accueil de sa population, la Martinique a l’occasion aujourd’hui de s’inscrire durablement dans le cœur des français.

Le conseil économique et social environnemental a réfléchi à l'avenir du tourisme en outre-mer. A son avis, il devrait être durable et résilient. Le CMT et les professionnels du tourisme de la Martinique y sont-ils prêts ? 

Tout à fait,  la Martinique doit se réinventer et être partie prenante du tourisme de demain et se montrer exemplaire en termes de tourisme durable. Pour répondre à ces nouveaux enjeux, le CMT travaille en concertation avec les professionnels du tourisme martiniquais. Nous sommes convaincus que notre industrie du tourisme a toutes les capacités pour relever ce défi.

Propos recueillis par FXG

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents