Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

25 octobre 2018 4 25 /10 /octobre /2018 04:53
Lurel se fâche et fâche Girardin sur la réfaction de l'impôt sur le revenu en Outre-mer

Bataille de chiffres à l'Outre-mer

Annick Girardin a essuyé une vive passe d'arme avec l'ancien ministre Lurel sur le sujet de l'impôt.

Quoique la réforme de la réfaction de l'impôt sur le revenu outre-mer soit un sujet qui touche au portefeuille, les réseaux sociaux ne réagissent quasiment pas ! Il faut dire que l'abaissement des plafonds de l’abattement fiscal de l’impôt sur le revenu, de 5100 € à 2450 € euros en Guadeloupe, Martinique et à La Réunion, et de 6700 € à 4050 € en Guyane et à Mayotte, ne concerne qu'une élite, soit, d'après le gouvernement 4 % des foyers fiscaux. "Faux", s'insurge le sénateur PS et ancien ministre des Outre-mer, Victorin Lurel qui évalue les populations concernées à 87 086 foyers fiscaux. Après un baroud d'honneur des députés d'outre-mer à l'Assemblée nationale, la semaine dernière, la réforme fiscale a été votée. Victorin Lurel reprend donc le combat pour dire que "l'Etat ment" et il fournit à l'appui de son assertion des données chiffrées : "Un contribuable célibataire déclarant 51 700 € par an aura un supplément d’impôt de 491 € à payer. Un couple sans enfant déclarant 73 200 € aura à payer 714 € de plus. Un couple avec 4 enfants déclarant 107 700 € devra s’acquitter de 1071 € de plus, c’est-à-dire que ce couple paiera désormais 9285 € par an au lieu de 8215 €." "C’est faux, s'insurge à son tour Annick Girardin, ministre des Outre-mer, ce couple paie aujourd’hui 5 953 euros d’impôt." La ministre "dément formellement l'ensemble des données diffusées par Victorin Lurel", et elle "condamne la diffusion par ce moyen de fausses informations". Ainsi elle réitère les données qu'elle assure vérifiées par la direction de la législation fiscale, à savoir que la réforme ne concernera qu'un célibataire déclarant plus de 51 722 € (Antilles, Réunion) ou 58 974 € (Mayotte, Guyane), 73 197 € ou 80 449 € pour un couple, 78 942 € ou 86 192 € pour un couple avec un enfant, 84 686 € ou 91 936 € pour un couple avec deux enfants, 96 172 € ou 103 424 € pour un couple avec trois enfants et 107 661 € ou 114 913 € pour un couple avec quatre enfants. "M. Lurel, poursuit la ministre, indique qu’une personne seule en Guadeloupe déclarant 50 000 euros paiera 491 euros d’impôt supplémentaire. Une rapide vérification sur le simulateur montre que dans ce cas, l’abattement DOM des 30% est de 2 338 euros, or le nouveau plafond est fixé à 2 450 euros. Cette personne n’est donc pas concernée."

"1 milliard d'euros en quatre ans prélevés sur l'Outre-mer"

Cette montée au créneau du sénateur Lurel montre qu'un degré de plus vient d'être franchi entre le gouvernement et les parlementaires ultramarins qui ne se sentent plus entendus par Paris face à un budget de la mission outre-mer en hausse de 20 % mais qu'ils considèrent presque tous en trompe l'oeil. "Je soutiens, déclare M. Lurel, qu’en additionnant l’ensemble des mesures fiscales contenues dans le Projet de loi de finances pour 2019, c’est plus d’un milliard d’€ en quatre ans qui seront prélevés sur les Outre-mer." A ces mots, le sénateur Lurel a ajouté ceux de "braquage" et de "clientélisme" qui ont fait voir tout rouge rue oudinot : "L’accusation de clientélisme de la part de l’Etat est inacceptable, rétorque Annick Girardin. Ces accusations sont graves, indignes d’un élu de la République, qui plus est ancien ministre (...) Les propos de M. Lurel tendent à attiser le feu et les barricades, en pleine contradiction avec les responsabilités qui incombent à un sénateur."

Lors de son audition par la commission des lois de l'Assemblée nationale, mardi enfin d'après-midi, Annick Girardin  a expliqué que son budget 2019 passait d'une logique de guichet à une logique de projet.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents