Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 décembre 2017 3 06 /12 /décembre /2017 08:39
Ben l'oncle Soul outre-mer

Ben l'oncle Soul à la rencontre de la créole soul

France Ô et les chaînes 1ère proposent en décembre une trilogie sur les musiques de la Caraïbe et de l'océan Indien avec dans le rôle du pygmalion, Ben l'oncle soul.

Le chanteur Ben l'oncle Soul, Tourangeau par sa mère et Martiniquais par son père, est parti à la découverte des musiques des îles de la Caraïbe et de l'océan Indien. "Créole soul", ce sont trois documentaires d'une heure chacun, dans lesquels il se confronte au jazz, au reggae et au rap. "On l'a a mené partout, raconte Michel Moreau, le réalisateur, et on l'a mis en danger !" Et voilà Ben l'oncle Soul lâché tel un limier parti enquêter sur les fondements de nos musiques créoles. Ici, pas d'interview, mais des échanges de Ben avec les plus grands artistes et des séquences d'improvisation musicale à couper le souffle. Après la diffusion des trois documentaires les 9, 16 et 23 décembre sur France Ô (voir ci-dessous pour les chaînes 1ère), une soirée spéciale enregistrée au Trabendo à Paris rassemblera la fine fleur des artistes qui composent cette trilogie pour une spectacle en simili live, "planet guest" qui sera diffusé le soir du 31 décembre en prime time sur France Ô.

Tonton Ralph

Dans le premier épisode, le chanteur demande à son oncle si le jazz est créole. Cet oncle qu'il retrouve dans le théâtre en ruine de Saint-Pierre de la Martinique, c'est Ralph Thamar ! "C'est mon oncle par alliance, mais c'est mon oncle quand même ! Et ça a été un scoop pour moi aussi parce que je ne le connaissais pas en fait (rires !)" Les deux hommes entament cette grande réflexion autour du jazz et de la créolité. "Le jazz est créole", assure Alain Jean-Marie. Grégory Privat le dit autrement : "Le jazz doit quelque chose à la créolité..." "Oui, le jazz est créole, reprend Ben, entre  autres. et puis après, si on a envie de s'approprier qui a commencé, ça va être compliqué, mais il y a du jazz créole en tout cas et les îles font parties des premières à l'avoir commencé..." La série propose des  aller-retour entre ce qui se passe à Paris, dans la métropole et les clubs de jazz, et puis ce qui se passe là-bas... "Le meilleur des îles part pour la France, c'est aussi simple que ça !"

Cultissime Cultier

Ralph Thamar lui présente la Perfecta, Marius Priam... Et le jeune chanteur tombe de l'armoire quand il découvre le cultissime Marius Cultier. "Je ne le connaissais pas avant de faire le documentaire contrairement à Alain Jean-Marie ! Mais c'est le réalisateur, Michel Moreau, qui est à l'origine de ce documentaire et il m'a fait découvrir plein de choses avant qu'on y aille, notamment parce qu'il y a plein de gens disparus... A chaque fois qu'on a discuté autour du jazz, le nom de Marius Cultier revenait tout le temps ! Il est en tout cas cultissime pour l'histoire du jazz créole ! Ca, c'est sûr."

Michel Moreau ne veut pas réduire Cultier à la seule créolité : "Il est cultissime pour le jazz ! En 1975, il  y a déjà du groove dedans ! Il mélange les influences. Cultier est hyper moderne et il est toujours d'actualité et les Américains et les Canadiens l'ont bien mieux écouté que nous ! Mais la musique ne se passe pas que de ce côté-ci du monde, c'est aussi la grande leçon de ces trois films." Dans ce premier épisode, Ben l'oncle Soul qui raconte au passage qu'il a emprunté son nom à Ernest Leardée, dit l'oncle Ben ! Jean-Pierre Meunier raconte le bal Blomet, Grégory Privat lui présente Sony Troupé et son réalisateur lui fait passer la porte de Christophe Chassol... "C'est quelqu'un qui échappe à toutes les cases : il fait du Chassol et il ne fait rien d'autre !" L'impro qui s'en suit est à l'aune de l'ensemble des trois documentaires. Un hommage puissant aux musiques des îles et à leur apport dans la musique mondiale. Rien que ça.

FXG, à Paris

Martinique 1ère : A partir du 12 décembre, le mardi à 20h55

Guyane 1ère : A partir du 6 décembre, le mercredi à 20h05

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents