Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 07:39
Marc Rochet, président du directoire d'Air Caraïbes et demain de Corsair, Jean-Paul dubreuil, président des conseils de surveillance d'Air Caraïbes et du groupe Dubreuil, bientôt président du conseil de surveillance de Corsair, Philippe de Izaguirre, futur ex-pdg de Corsair et futur membre du conseil de surveillance de corsair, et Paul-Henri Dubreuil, président du directoire du groupe Dubreuil

Marc Rochet, président du directoire d'Air Caraïbes et demain de Corsair, Jean-Paul dubreuil, président des conseils de surveillance d'Air Caraïbes et du groupe Dubreuil, bientôt président du conseil de surveillance de Corsair, Philippe de Izaguirre, futur ex-pdg de Corsair et futur membre du conseil de surveillance de corsair, et Paul-Henri Dubreuil, président du directoire du groupe Dubreuil

Corsair et Air Caraïbes se marieront en juin

Il ne reste plus qu'à passer le filtre de l'Autorité de la concurrence et TUI France pourra céder sa compagnie aérienne Corsair au Groupe Dubreuil, déjà 100 % actionnaire de la compagnie Air Caraïbes.

La transaction devrait se conclure en juin.

Combien coûte Corsair ? "C'est confidentiel", répond Jean-Paul Dubreuil qui discutait depuis longtemps avec TUI. L'affaire a été conclue dimanche dernier.

Corsair continuera d'exister sous sa marque comme elle le fait actuellement aux côtés d'Air Caraïbes, à la Réunion, Mayotte, Madagascar, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, Maurice et le Canada. Les ex-concurrents peuvent désormais additionner leurs parts de marché : plus de 50 % contre 42 à Air France et 7 % à XL Airways. "Son ouverture sur l'océan indien est un point fort", signale M. Dubreuil qui d'ailleurs a annoncé sa venue à la Réunion avec le pdg de Corsair, Pascal de Izaguirre, la semaine prochaine.

Jean-Paul Dubreuil a un but avoué en lançant cette opération : "Faire du profit dès la première année." Corsair est désormais assainie financièrement, mais c'est aussi et surtout sept avions de plus dans sa flotte ! Or, s'il y a un truc que sait bien faire son président du directoire d'Air Caraïbes, Marc Rochet, c'est faire voler les avions avec une rentabilité maximale. La productivité de ses pilotes sur les Airbus A-330 est de 750 heures de vol par an, ses avions sont pleins à 90 %, sa gestion du carburant et des cours du dollar est dirigée au cordeau ! Pour atteindre un tel résultat, il a consacré à ses machines, leurs pilotes et leurs équipages, leur maintenance et leurs escales une structure dédiée, Air Caraïbes Atlantique, distincte de l'enseigne commerciale Air Caraïbes. C'est comme ça que Marc Rochet a fait gagner plus de 55 millions d'euros au groupe Dubreuil en dix ans ! Cette année, il lui promet un résultat net d'environ 14 millions d'euros.

Acquisition de Corsair par le groupe Dubreuil

Pas de plan social

"Il n'y aura pas de plan social à Corsair", ont répété plusieurs fois Marc Rochet et Jean-Paul Dubreuil. Le premier va devenir le président du directoire de Corsair et travaillera avec son actuel comité de direction. Liées par un codeshare depuis mars 2012, les deux compagnies vont proposer plus de destinations, plus de fréquences et un programme de fidélité commun. "Nous allons chercher de la clientèle, promet Marc Rochet, et optimiser les routes de Corsair." Dans ces conditions, ils assurent qu'ils auront besoin des 1150 employés de Corsair.

L'arrivée progressive de 9 Airbus A 350 à partir de 2016 va permettre au groupe de créer une nouvelle structure qui prendra en charge tout ce qui concerne ces avions de nouvelle génération. Marc Rochet entend ainsi rééditer la recette managériale qui lui a réussi avec Air Caraïbes Atlantique. Jusqu'alors, les activités du groupe Dubreuil se répartissaient entre l'aérien (33 %), la distribution automobile (26 %), produits pétroliers (15 %), engins BTP (11 %), engins agricoles (8%)... Avec l'entrée de Corsair dans le groupe, la part de l'aérien passe à 50 %.

FXG, à Paris

Acquisition de Corsair par le groupe Dubreuil

Dubreuil, le commerçant vendéen

Henri Dubreuil, le père de Jean-Paul a créé le groupe éponyme en 1924 à partir d'une simple épicerie de gros en Vendée. En 1966, le fils fait partie des pionniers des supermarchés et transforme l'affaire en groupe de grande distribution. Pilote à 17 ans, avant même d'avoir eu son permis de conduire, Jean-Paul va créer une compagnie d'avion taxi d'abord pour faciliter ses déplacements entre ses établissements dispersés dans l'Ouest français. L'avion taxi devient une compagnie régionale aérienne. En 1996 c'est le jackpot quand il la revend à Air France. Le pilote ne reste pas longtemps sans ailes. Il rachète la compagnie taxi Air Caraïbes, un joli nom ! Puis il achète Air Guadeloupe qui vient elle-même de racheter Air Martinique, Air Saint-Martin et Air-Saint-Barth. Un beau bouquet, même si le prix a été un peu surestimé d'autant que le transport régional est ingrat. C'est alors qu'il se tourne vers Marc Rochet pour tenter de lancer une ligne transatlantique. Air Caraïbes change de dimension, de direction et c'est le 12 décembre 2003 que le fils de commerçant vendéen démarre une aventure entrepreneuriale qui fait aujourd'hui de son groupe, le deuxième transporteur aérien français derrière Air France.

Le désengagement préparé de TUI

TUI France, filiale de l'Allemand TUI, regroupe plusieurs tour operateurs dont Marmara et Nouvelles Frontières. Elle est propriétaire de sa compagnie aérienne Corsairfly et lui fournissait encore 40 % de ses passagers en 2010. Aujourd'hui, ce chiffre a été ramené à 5 %. "TUI vend, avance Marc Rochet, car le business model de Corsair est différent de celui des autres compagnies aériennes du groupe TUI qui font exclusivement du charter et dépendent entièrement des tour opérateurs." Corsair est devenue une compagnie régulière qui tient 25 % de parts de marché en Martinique, Guadeloupe et et à la Réunion, 10 % au Canada pendant la saison d'été, 43 % au Sénégal, 30 % en Côte d'Ivoire... TUI France a décidé de se désengager du long courrier pour se recentrer sur son coeur de métier et se débarrasser d'une entreprise qui a lourdement plombé son bilan pendant des années. Il y a quatre ans, pour que la mariée soit belle, TUI est allé chercher Pascal de Izaguirre à Air France pour redresser sa filiale qui battait de l'aile. Le plan "Take off" a produit ses effets. Il y a eu une montée en gamme avec la classe grand large, les nouveaux Airbus... Philippe de Izaguirre a si bien réussi son affaire, la marque Corsair a une telle notoriété que Jean-Paul Dubreuil a décidé de la garder. Cerise sur le gâteau : avant de vendre, TUI a encore remis au pot en procédant à la recapitalisation de Corsair !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ferdinand 25/02/2015 17:06

Super Photo avec les avions.....

nostalgique 22/02/2015 15:49

Très attristé que la Marque Corsair disparaisse "Dubreuil Airlines" aurait dû la garder (ce commentaire est gratuit)

Articles Récents