Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 07:56
Willy Marze publie une enquête sur la Guadeloupe

Un livre-reportage sur la Guadeloupe

Au coeur du péyi Guadeloupe, enquête sur une identité est un ouvrage que vient de sortir l'éditeur Globophile. C'est Willy Marze, un jeune homme qui est venu passer six mois en Guadeloupe, qui raconte sur le mode vécu sa découverte de l'archipel cinq ans après les 44 jours de grève générale du LKP en 2009.  L'auteur pose un regard tantôt naïf, tantôt empathique, mais toujours curieux sur la Guadeloupe et ses habitants. Et à la question qu'il pose en ouverture de son livre enquête, "c'est quoi le problème ici ?", il propose une réponse : "la quête identitaire". Willy Marze balade son lecteur du côté de la Mutualité à Pointe-à-Pitre, sur la place de la mairie de Baie-Mahault, dans un lolo du port de Sainte-Rose.. à la recherche de l'identité guadeloupéenne. Willy Marze ne perd pas son temps sur les plages mais ne s'épargne pas pour autant les belles cartes postales. Il fait rencontrer à son lecteur les "insulaires les plus influents" (Henry Joseph, Jacky Dahomay, Elie Domota, Ary Chalus...). Après six mois et 250 pages, Willy Marze, tel un inspecteur de l'administration générale en mission, fabrique son rapport culturel, économique et social (d'ailleurs il en cite beaucoup dans ses références à la fin de l'ouvrage) et préconise de "nouvelles alternatives" que "méritent les habitants de l'île papillon" : "Un projet de société cohérent doit être l'occasion de repenser les relations de la Guadeloupe avec l'Etat français et l'Europe. Car oui la France et l'Europe assurent un certain niveau de vie par leurs transferts budgétaires. Mais ces aides créent aussi de la dépendance. Les échanges peuvent se concevoir autrement. Ce n'est pas une question de repentance mais de justice."

On attend avec hâte sa prochaine enquête par exemple sur les habitants de la vallée du haut-Verdon et leur rapport avec leur capitale régionale Marseille !

FXG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Globophile 06/03/2015 18:43

Je suis l'éditeur du livre. Je conçois tout à fait que l'on puisse ne pas aimer ce reportage. Mais ce travail en Guadeloupe est inédit et au vu de la qualité documentaire de l'ouvrage, du choix des thèmes abordés ainsi que de leurs traitements, n'y a t-il pas là, quoi que vous en pensiez, matière à réflexion ? Pourtant... nulle trace dans votre critique de la place du créole dans l'enseignement, des orientations touristiques de l'ile et de ses filières locales ou de la place de l'agriculture dans l'économie guadeloupéenne... Questions d'importance pourtant. Je regrette que votre critique soit construite principalement autour du fait que Willy Marze ne soit resté "que six mois" sur le terrain. J'aimerais savoir qu'elle est la durée minimale d'un séjour pour être crédible ? Un regard extérieur, neuf, sans à priori, sans appartenance à aucune caste locale, doit-il être automatiquement éliminé, voir stigmatisé ?
Vous ironisez sur le fait de faire de la Guadeloupe un cas particulier, un département pas comme les autres, différent du Haut-Verdon, Je maintiens que l'idée n'est pas farfelu, loin de là, et qu'effectivement nous pourrions étudier les exceptions législatives de l'Alsace-lorraine, les spécificités de la Bretagne ou de la Corse. Chaque département est différent et pour moi qui n'ait pas eu l'occasion de me rendre dans les Antilles françaises, ce livre a été l'occasion d'appréhender certaines particularités dont je n'avais pas conscience. Avant sa lecture je pensais que les DOM étaient des départements comme les autres, qu'un département où qu'il soit était français un point c'est tout. Mais le caractère insulaire, l'histoire et l'éloignement de la Métropole font qu'entendre la Guadeloupe comme le Haut-Verdon serait, à mon sens, une grave erreur.
Je laisse aux lecteurs le soin de se faire leurs propres opinions. Que les lecteurs n'hésitent pas à m'en faire part, je serai ravi et l'auteur aussi d'avoir leurs retours. Vous pouvez commander le livre auprès de votre libraire, sur le web ou sur notre site.

Verger de Sainte Anne 04/03/2015 13:09

Très subjectif cet article ... Où peut on trouver ce livre en Guadeloupe ?

Thérèse 21/08/2016 22:40

Bonjour,
Ce livre m’a beaucoup plu et je remercie son auteur.

Monsieur Willy Marze n’est peut-être resté que 6 mois en Guadeloupe mais il a pris le temps et fait l’effort d’essayer de comprendre les Guadeloupéennes et les Guadeloupéens. Peut-être est-il, sur certains côtés, subjectifs parce qu'il a simplement ressenti de l'affection pour les personnes qu'il a rencontré. Probablement que c'est aussi une des raisons qui m'ont fait aimé son livre.

J'ai vécu 2 ans 1/2 en Guadeloupe et j'ai vraiment galéré mais j'ai rencontré des gens qui ont été tellement gentils avec moi. Je ne suis pas une intello, dans son livre il écrit des choses que j'ai ressenti ou que je ressens toujours mais que je ne sais pas exprimer. Pour le coup, je reconnais que je suis très subjective.

Je renouvelle mes remerciements à Mr Willy pour son livre et à sa façon de l'avoir écrit.

FXG 04/03/2015 14:33

Subjectif comme ce livre, bien sûr.
Cherchez le site du globophile pour le commander ou demandez à votre libraire de le commander

Articles Récents