Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 08:09
Didier Robert et GPL

Didier Robert demande à GPL de financer la continuité territoriale dans le sens métropole-Réunion

Ils devaient se voir depuis le mois de septembre, depuis que la ministre a fait l'annonce d'une modification du dispositif d'aide à la continuité territoriale.

Quand ils se sont vus en novembre au Sénat, ils se sont affrontés sur les 10 millions du budget du SMA versés à la continuité territoriale. Une bataille remportée par le Didier Robert même si l'Assemblée a donné la victoire finale à la ministre. Depuis la Région a rebâti son dispositif d'aide à la continuité territoriale en l'améliorant. "Après le déplacement de Mme Pau-Langevin à la Réunion, raconte Didier Robert, j'ai demandé à la rencontrer pour voir dans quelle mesure on peut prolonger notre partenariat qui avait très bien fonctionné de 2010 à 2014. Nous avons eu enfin ce débat, un peu tardif, puisque les dispositifs sont aujourd'hui mis en oeuvre." Le sien est opérationnel depuis le 16 février et apporte une aide annuelle de 450 pour les foyers les plus modestes et 300 pour les classes moyennes ; 10 000 bons ont été émis en dix jours. Celui de l'Etat a reçu son "approuvé communautaire", mais il n'est pas encore efficient.

Didier Robert a voulu ainsi démontrer à la ministre, le 26 février dernier, que son dispositif répondait à une demande forte et que le dispositif Etat ne fonctionnerait pas à la Réunion : Moins intéressant et concurrencé par le dispositif Région non cumulable. "Les budgets de la continuité d'Etat ne seront sans doute pas consommés", pronostique le président de Région. Il a donc formellement demandé à la ministre hier matin de travailler à la prise en charge par l'Etat du dispositif continuité territoriale dans le sens Métropole-Réunion. "Ca se faisait jusqu'en 1994, explique Didier Robert, L'ANT (LADOM d'alors, NDLR) émettait des bons voyages pour les Réunionnais qui vivaient en métropole." Son projet est de s'inspirer des congés bonifiés avec la prise en charge d'une partie du billet d'avion tous les trois ans. Il estime l'enveloppe nécessaire à 6 ou 7 millions d'euros. La ministre ne serait pas fermée au débat selon son visiteur qui voit là un bon moyen de proposer aux Réunionnais un dispositif de continuité territoriale complète. La ministre n'a procédé à aucune déclaration suite à cette rencontre.

FXG, à Paris

Didier Robert et GPL

Logement social et réhabilitation

"Les moyens mobilisés par l'Etat pour le logement social à la Réunion ne sont pas suffisants." Didier Robert regrette la baisse de la Ligne budgétaire unique de 10 millions d'euros, des mécanismes de défiscalisation logement social mal opérant, et un abondement de l'Etat au Fonds Régional d'Aménagement Foncier et Urbain (FRAFU) limité à 16 millions d'euros. "La Région va s'engager fortement sur la réhabilitation du logement social ancien en inscrivant 16 millions de crédits même si ce n'est pas notre job de le faire, mais je demande à l'Etat de s'engager d'avantage sur le neuf. 16 millions d'euros sur le FRAFU, c'est insuffisant !" Une manière de répliquer à une pique ministérielle lors d'une séance de question au gouvernement. GPL avait alors dénoncé le fait que la Région retire une partie de ses financements au FRAFU. "Entre 2011 et 2014, précise Didier Robert, la Région a mis 22 millions sur le FRAFU et nous servons de garantie d'emprunt à hauteur 180 millions, soit 1600 logements. Elle ne peut dire comme elle le fait que la Région n'intervient pas sur le logement social !" Didier Robert admet donc la baisse de sa participation au FRAFU mais un apport de 16 millions sur la prochaine période au bénéfice de la réhabilitation des logements sociaux anciens. "Autant que ce que met l'Etat sur le neuf !", conclut-il.

Didier Robert et GPL

GPL oppose ses vérités

A la lecture du JIR du 27 février, la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin a découvert ce qu'avait déclaré Didier Robert à la presse à la sortie de leur entretien du 26 février. Sa réaction n'a pas tardé vis ce communiqué :

George PAU-LANGEVIN s’est entretenue avec Didier ROBERT, Sénateur et Président du Conseil régional de La Réunion, sur, d’une part, le dispositif d’aide à la continuité territoriale et, d’autre part, sur la question du logement social. 

S’agissant de l’aide à la continuité territoriale, la Ministre a rappelé le souhait de l’Etat de recentrer prioritairement ce dispositif vers les publics étudiants ou en formation professionnelle. La Ministre a souligné que, pour ces derniers, l’effort budgétaire du Gouvernement est en augmentation de plus de 2 millions d’euros. 

Contrairement aux commentaires de Monsieur ROBERT, le Gouvernement soutient avec détermination le principe de la mobilité des Réunionnais notamment, les plus démunis. Depuis le 14 février dernier, le nouveau dispositif géré par LADOM est opérationnel. Pour sa part, la Région Réunion a fait le choix de financer un dispositif de continuité très large qui repose sur des critères et des orientations budgétaires assumés. Le Gouvernement n’entend pas compléter ces mesures propres à la collectivité contrairement à la demande formulée. 

Par ailleurs, la Ministre a rappelé au Président de la Région Réunion son souhait de voir le financement de la mobilité des Réunionnais en formation professionnelle régularisée au plus vite, pour la partie due par le Conseil régional, en raison du niveau de la dette cumulée (près de 2 millions d’euros). 

Sur le logement social, la Ministre a rappelé l’effort budgétaire conséquent dans ce domaine : LBU sanctuarisée, défiscalisation en faveur du logement social préservée et modernisée, défiscalisation en faveur du logement intermédiaire augmentée, Plan logement bientôt signé, opérations ANRU II validées et bientôt lancées. 

Le Gouvernement a toujours respecté ses engagements pour apporter des solutions concrètes aux difficultés des Réunionnais en matière de logement et pour soutenir le secteur du BTP. Le Gouvernement appelle de ses voeux un engagement plus marqué des collectivités territoriales, et notamment de la Région Réunion, qui, récemment, n’a pas souhaité reconduire son intervention budgétaire dans le fonds FRAFU destiné notamment à l’acquisition et l’aménagement foncier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents