Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 05:26

Avant-première parisienne réussie pour "Rose et le soldat"

La productrice Elizabeth Arnac et le réalisateur Jean-Claude Barny ont connu un vrai succès d'estime jeudi dernier au cinéma Max Linder sur les Grands-boulevards parisiens. La foule et les pipols ont répondu présents à leur invitation à découvrir en avant-première le téléfilm pour France 2 et France Ô, Rose et le soldat, une fiction qui relate la Martinique "an tan Wobè". Les acteurs, Jean-Michel Martial, Zita Hanrot, Pascal Légitimus étaient bien évidemment de la partie pour cette première présentation de l'oeuvre au public.

George Pau-Langevin, Serge Létchimy ou Olivier Besancenot, côté politiques, Lucien Jean-Baptiste, Jacky Tavernier, Sourya Adèle, Gunther Germain, Edouard Montout, côté famille du cinéma, ont applaudi cette fiction patrimoniale qui sera diffusée avant la fin de l'année à la télévision.

Jean-Claude Barny ne saurait s'arrêter en si bon chemin, dix années après Neg marron. Dans deux mois, il débute le tournage de son second long-métrage de cinéma avec Le gang des Antillais.

Rose et le soldat sera diffusée en avant-première en Martinique le 16 avril à Madiana, sur invitation.

FXG, à Paris

Trois questions à Serge Létchimy

Comment avez-vous trouvé cette fiction patrimoniale ?

Ce film s'inscrit dans la mouvance, la dynamique de reconquête du droit de reconnaissance que l'on devrait octroyer aux dissidents et, en même temps, ce film, c'est l'histoire très profonde d'un moment de libération de la Martinique, authentique et vrai !

Est-il important à vos yeux de savoir que ce film sera diffusé sur France 2 ?

Très important ! C'est une pédagogie à contre histoire qu'il faut mettre en oeuvre pour bien faire comprendre l'importance des sacrifices et de l'engagements des Antillais d'une manière générale, mais du monde entier pour la liberté, et que ça s'est fait avec beaucoup de détermination pour libérer notre propre pays.

La Région Martinique a fait un effort sur ce film. Plus largement, quelle est votre politique pour le cinéma ?

Nos travaillons beaucoup à cela et la prochaine sera l'installation d'un bureau du cinéma. Nous avons déjà passé une convention avec le CNC et nous voulons soutenir la création cinématographique en Martinique. J'y crois énormément.

Propos recueillis par FXG

GPL a dit

"Ce film aborde cette période où la Martinique étais sous la férule de l'amiral Robert et nous avons tous entendu des récits familiaux nous parlant de cette terrible époque et des exactions des marins. C'est bien de rappeler au public en France que les Martiniquais, comme les Guadeloupéens, se sont mobilisés pour venir défendre la mère-patrie, parfois au péril de leur vie. Une période historique difficile... Il a fallu mettre une histoire d'amour, mais c'est bien joué avec une belle distribution et ça rappelle vraiment l'ambiance de cette époque avec la vie des pêcheurs. Il y a une dignité des pauvres dans ce film qui m'a touchée énormément. J'espère qu'il va rencontrer son public."

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents