Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 06:43

Un programme spécial abolition de l’esclavage les 9 et 10 mai sur France Ô

Pour la journée commémorative de l’abolition de l’esclavage, France Ô mobilise son antenne. La programmation, qui démarre dès le samedi 9 mai, inclut fiction, documentaire, théâtre et long-métrage. Point d’orgue de l’événement : la retransmission en direct le 10 mai de l’inauguration du Mémorial ACTe, en Guadeloupe, par le président de la République, et de la cérémonie au jardin du Luxembourg en présence du Premier ministre. Ce direct sera diffusé entre 15 heures et 18 heures.

Amistad, de Steven Spielberg, dimanche à 20 h 45

Quinze ans avant son Lincoln, récompensé aux oscars 2013, Steven Spielberg s’emparait d’un épisode de l’histoire de l’Amérique devenu le symbole de la lutte pour l’abolition de l’esclavage. évocation dramatique de la traite des Noirs vers l’Amérique, Amistad raconte le combat de deux fervents abolitionnistes (Morgan Freeman et Stellan Skargard) et d’un jeune avocat (Matthew Mc Conaughey) pour défendre des esclaves africains jugés pour piraterie après s’être mutinés sur leur bateau-prison. Au cours d’un long et éprouvant procès qui va diviser l’opinion publique, c’est à un implacable plaidoyer pour les droits de l’homme qu’on assiste.

Mme Desbassayns, mythe et réalité d'une icône de l'esclavage, dimanche 10 mai à 23 h 15.

Retour sur la vie d’une femme hors du commun qui a marqué l’histoire de la Réunion. Mariée dès l’âge de 15 ans au quadragénaire Henri-Paulin Panon Desbassayns, Hombeline Gonneau, une jeune créole, se retrouve rapidement à la tête de la plus puissante famille de propriétaires terriens de l’île. énergique et entreprenante, Mme Desbassayns va gérer durant sa longue existence son vaste patrimoine, à une époque où le rôle économique et politique de la femme était quasi inexistant. Mais l’image que cette propriétaire d’esclaves a laissée dans la mémoire collective demeure controversée…

Half slave, half free, samedi 9 mai à 22 h 45

Téléfilm de Gordon Parks

Désormais mondialement connue grâce au film de Steve Mac Queen 12 years a slave, l’histoire de Solomon Northup avait déjà été adaptée pour le petit écran en 1984 par Gordon Parks, militant noir et réalisateur de films engagés dans les années 1970. C’est cette version, très fidèle au livre autobiographique de Northup, que France Ô propose de découvrir. A travers l’existence dramatique de l’esclave affranchi, Half slave, half free dénonce la ségrégation et la violence dont ont souffert les noirs américains bien longtemps après l’abolition de l’esclavage.

Toussaint Louverture, le samedi 9 mai à 13 heures

Une fiction en deux parties sur Toussaint Louverture avec Jimmy Jean-Louis (prix du meilleur acteur lors de la 20e édition du Panafrican film festival à Los Angeles).

Le dimanche à 00 h 45, dans « Multiscénik », La mission, une pièce du dramaturge allemand Heiner Müller qui retrace la première tentative d’abolition de l’esclavage aux Antilles après la Révolution française.

Mon nom est Solitude, le 10 mai à 14h25 dans Archipels

Un film d’Aurine Crémieu

"Une héroïne nécessaire." Voilà ce que la réalisatrice, mais aussi Simone Schwarz-Bart veulent nous dire de Solitude. Cette mulâtresse anonyme, fille d’une esclave noire et d’un marin blanc, a traversé l’histoire sans laisser de trace, ou si peu. Et pourtant ! Des rues, des écoles portent son nom… On l’imagine belle et révoltée. Son histoire, écrite par le romancier André Schwarz-Bart, est une fiction. Mais Solitude s’en est affranchie. Par-delà le silence et l’amnésie qui se sont abattus sur la Guadeloupe après la révolte de 1802 contre le rétablissement de l’esclavage, la mulâtresse Solitude s’est glissée dans la mémoire collective. Encore méconnue, elle habite désormais « la maison Guadeloupe » aux côtés des grands héros de la résistance à l’esclavage. De ceux qui ont préféré vivre libres ou mourir...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents