Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

26 juin 2015 5 26 /06 /juin /2015 05:49

Le Conseil d'Etat confirme l'élection de Jacques Bangou à la mairie de Lapwent

Examiné le 11 juin devant le Conseil d'Eat, le litige opposant Harry Jawad Durimel et ses colisitiers à Jacques Bangou et ses colistiers a été tranchée le 24 juin par une décision de rejet.

"La requête de M. Durimel est rejetée", dit l'article 1 de cet arrêt.

Harry Durimel et ses colistiers ont déjà vu une première protestation visant à annuler le scrutin municipal de mars 2014 à Pointe-à-Pitre rejeté par le tribunal administratif de Basse-Terre le 9 octobre dernier.

Retour sur un litige. Le 2" mars 2014, la liste de Jacques Bangou, "Osons ensemble" obtenait 3 326 voix (51,55 %) contre 1934 voix (29,98%) à la liste "Oxygène" menée par Harry Durimel. Ce dernier a contesté l'élection au motif que le cinquième numéro de "Cap Excellence", bulletin d'information de la communauté d'agglomération des Abymes, de Baie-Mahault et Pointe-à-Pitre, présidée par Jacques Bangou, offrait à ce dernier un éditorial et un portrait qui "aurait excédé, par son contenu et sa tonalité, l'objet habituel de cette publication"... De même, les plaignants mettent en cause "eu égard à leur contenu et tonalité, des articles consacrés par la presse locale au maire sortant et des interviews donnés par ce dernier sur ses projets pour la commune". Ils reprochent encore "l'organisation d'une enquête de satisfaction sur le site Internet de la commune fin 2013, un sondage d'opinion réalisé par Qualistat sur l'efficacité et l'image des maires de Guadeloupe, indépendamment de toute initiative del'équipe municipale sortante, ou encore l'organisation de divers déplacements et inaugurations par le maire sortant"... Tout cela aurait constitué pour Harry Durimel des "procédés de publicité commerciale prohibés" par le code électoral. Non, a jugé le Conseil d'Etat : "Ces différentes actions, mêmes prises dans leur ensemble ne présentent pas le caractère d'une campagne de promotion publicitaire prohibée".

Autre moyen soulevé par M. Durimel, les 498 électeurs de la résidence Les Palmiers qu'une opération de rénovation urbaine a conduit à reloger hors de la commune depuis un an et qu'il aurait voulu voir écarter des listes électorales. "Il ne s'agit pas d'une manoeuvre susceptible d'avoir porté atteinte à la sincérité du scrutin". Les élections municipales pointoises et celles des conseillers communautaires sont donc confirmées.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents