Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 17:14

Solidarité DOM TOM Hérault ou l'économie solidaire en action

Depuis vingt ans, l'association ultramarine Solidarité DOM-TOM Hérault soutient les étudiants en mobilité à Montpellier tout en ayant créé de l'activité et du travail pour une quarantaine de personnes dont une dizaine de salariés. Reportage.

Depuis mars dernier, l'association Solidarité DOM TOM Hérault est conventionnée avec la délégation interministérielle à l'égalité des chances des Français des Outre-mer. L'association, créée en 1994 pour être une passerelle pour les jeunes étudiants originaires d'outre-mer en mobilité à Montpellier, est depuis passée à la vitesse supérieure, car non contente d'aider, d'accueillir les ultramarins, l'association s'est enracinée dans le tissu montpelliérain et apporte son concours à tous, sans exclusive dans le quartier populaire de La Paillade à forte population maghrébine où sont implantés leurs locaux.

Pour autant la pâte domienne s'y ressent fort. La présidente, Jacqueline Couillez est martiniquaise, le vice-président Francis Olifar est Guadeloupéen, tout comme le directeur, Jean-Marie Bargot. A leur côté, il y a la Réunionnaise Lisette Edmond (la fille de l'artiste Lydie Edmond) qui anime un atelier de séga. Melyssa, moitié mahoraise-moitié martiniquaise, qui y effectue son service civique et s'occupe de l'accueil des étudiants avec une autre Martiniquaise, Rebecca, il y a encore Kywan, martiniquais lui aussi, qui a été embauché en contrat d'avenir, Emeric, lycéen guadeloupéen qui a été pris en stage... Katherine, elle aussi martiniquaise, gère l'épicerie sociale. C'est qu'il faut du monde pour embrasser toutes les missions que s'est donnée l'association : accompagnement social, emploi et formation, logement et boutiques et braderies solidaires. Et il y a même la secrétaire générale, Mme Ablizer, juste domienne de coeur....

"Nous recevons environ 17 personnes par jour", explique Jean-Marie Bargot. Directeur de la structure depuis un an. Jean-Marie fait travailler huit personnes et une trentaine de bénévoles. L'association possède sa propre cuisine professionnelle et un atelier de couture... Ces activités permettent à l'association de générer des recettes (environ 9000 euros par an sur un budget annuel de quelque 270 000 euros). Solidarité DOM TOM Hérault est très soutenue localement puisque la ville de Montpellier, le département de l'Hérault et, outre la délégation de Sophie Elyséon, la direction départementale de la Cohésion sociale, mais encore des partenaires privés (fondation Bonduelle, Norauto, la SNCF et EDF Méditerranée) les soutiennent. Et si Solidarité DOM TOM Hérault apporte son concours à une vingtaine d'étudiants ultramarins, elle n'a pour l'heure par réussi à convaincre ou parfois simplement pu joindre les responsables des collectivités locales d'Outre-mer. "Nous avons encore un travail de communication à faire", explique le jeune directeur. Les étudiants domiens de Montpellier connaissent pourtant bien l'adresse de l'épicerie solidaire où toutes les denrées sont vendues à 10 % du prix du marché. Les fruits et légumes sont tous à 50 centimes d'euros le kilo !

"Nous aidons les jeunes ultramarins à s'approprier la ville, et nous leur offrons ce local comme un repère où ils peuvent venir parler de leurs problèmes, aussi bien leurs dettes, leur isolement, leurs besoins de nourriture."

Globalement, l'association aide une petite centaine de personnes chaque année et anime des ateliers de réussite éducative pour une trentaine d'enfants venus de tous horizons. "Nous avons une vocation ultramarine, mais nous ne sommes pas fermés sur nous-mêmes", insiste M. Bargot.

La fibre domienne reste toutefois très présente dans les activités culturelles de l'association. Elle organise régulièrement une fête des cuisinières et la prochaine (qui aura lieu le 21 juin) sera placée sous le signe de la Réunion. A la fin du mois de mars dernier, l'association a encore reçu quelque 80 jeunes Antillais venus participer au tournoi de foot Saint-Martin-Gazelec. "Nous avons été chargés de les nourrir", témoigne Jean-Marie qui a pu ainsi faire fonctionner à grande échelle sa cuisine. C'est cela le principe de l'économie sociale et solidaire.

FXG, à Montpellier

Pour joindre l'association : 0476457030 ou leur site Internet : solidaritédomtom.org et leur facebook : solidarité.domtom

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents