Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 06:18

La victoire du tourisme pour la Guadeloupe

Pour la première édition des Victoires du tourisme organisées par le Quotidien du Tourisme, la Guadeloupe, en compétition avec Tahiti et la Réunion, remporte la victoire des collectivités territoriales. Les lauréats sont la personnalité politique de l'année (le ministre des Affaires étrangères et du Tourisme, Laurent Fabius), le meilleur tour operateur (remis par Sony Cippé du comité du tourisme de la Guyane), le meilleur croisiériste, la meilleure chaîne hôtelière (Beachcomber à Maurice).,le meilleur loueur de voitures (Avis), la meilleure compagnie aérienne (Emirates)... Et le prix de la meilleure destination, pardon de la collectivité territoriale, qui emporte le coup de coeur des 36 000 abonnés professionnels du Quotdien du Tourisme est attribué au comité du tourisme des îles de Guadeloupe devant la Réunion et Tahiti. Dans la salle pour assister à cette remise de récompense de dix ans de travail du CTIG, le président de Région Victorin Lurel. heureux. Il fait face à Karine Roy-Camille, présidente du comité martiniquais du tourisme (qui elle rentre bredouille) et, entre eux, Jean-François Mantéi, le directeur de l'agence Atout France qui accompagne les destinations antillaises depuis 2005.

Sur scène le patron de Enterprise Rent-a-car, James Ware, remet la Victoire au président du CTIG, le Saintois Hilaire Brudey, hilare.

A noter que la présence du ministre des Affaires étrangères a beaucoup été due au fait que le roi d'Espagne, de passage à Paris, était logé à l'Intercontinental Opéra, là où précisément étaient remises les victoires du tourisme.

FXG, à Paris

Wiilly Rozier, directeur du CTIG

"C'est extraordinaire pour la Guadeloupe. Ce prix est pour tous les professionnels de la Guadeloupe, pour tous les Guadeloupéens. C'est un gage de reconnaissance, de confiance, un gage de dynamisme, d'image. Les milliers de personnes qui ont voté considèrent que la Guadeloupe bouge. Ils sont non kontan vwé nou mais ils se disent que chez nous il y a de l'innovation, de la qualité d'accueil. C'est une fierté pour tous et c'est ça qui est fantastique."

Hilaire Brudey, président du CTIG

Vous avez été choisi devant la Réunion et Tahiti, votre sentiment ?

La destination Guadeloupe comme celle de la Martinique, est une destination de pays développé à l'image des pays européens comme la France hexagonale, mais c'est vrai que nous avons des fondamentaux et nous jouons dessus.

C'est quoi la recette de cette Guadeloupe qui gagne ?

C'est l'archipel, la variété, la diversité de l'environnement, les plages, encore, parce que nous sommes toujours une destination plage-soleil, et aujourd'hui, nous avons le Mémorial ACTe qui devient un élément structurant dans le tourisme de la connaissance et de la mémoire. Nos statistiques montrent que nous sommes sur la bonne voie.

Qu'escomptez-vous comme retombées du Mémorial ACTe ?

Nous attendons des retombées, notamment avec la croisière et les touristes de séjour. Il y a un travail à faire alors ce n'est pas encore pour demain. Mais nous nous sommes fixés d'aborder au MACTe environ 100 000 touristes par an.

Propos recueillis par FXG, à Paris

Nicolas Barberie, organisateur des Victoires du Tourisme, rédacteur en chef du Quotidien du tourisme

C'est quoi le sens de ces Victoires ?

C'est pas une histoire d'argent, pas une histoire de commission, c'est vraiment un coup de coeur. Un simple coup de coeur à un moment donné parce qu'un agent de voyage a adoré travaillé avec Avis...

Vous avez récompensé Laurent Fabius, un coup de brosse à reluire ?

Le ministre des Affaires étrangères qui chapeaute le secrétariat d'Etat au Tourisme est très impliqué dans le tourisme. C'est la première fois que je vois une telle implication au niveau de,l'Etat en faveur du tourisme. C'est 80 % de son temps.

Et l'Outre-mer dans tout ça ?

Les départements d'outre-mer sont dans la course. Ils étaient en concurrence avec des départements de l'Hexagone et ils ont été côtés parce que ce sont des gens qui travaillent beaucoup avec les agences de voyage et la profession en métropole apprécie énormément de travailler avec les professionnels d'outre-mer.

Propos recueillis par FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents