Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 07:13

Les outre-mer à la COP 21

Victorin Lurel participait jeudi à l'Elysée à la réunion de lancement de la COP 21 (conférence mondiale contre le réchauffement climatique) qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre au Bourget. A l'invitation du président et de sa ministre de l'Ecologie, il est venu parler au nom des outre-mer français, des RUP, des PTOM et des petits états insulaires en développement. Il n'a donc pas hésité à sacrifier de son crédit carbone pour faire un aller-retour à Paris en 24 heures et emprunter le tapis vert que les services du protocole avaient déroulé en lieu et place du rouge habituel.

400 invités, élus, personnalités, ont assisté à plusieurs séquences réunissant des experts, des ministres, des collectivités, des scientifiques, des jeunes, etc, pour "démontrer la mobilisation de toute la Nation pour la réussite de ce sommet". C'est au sein d'un panel réuni autour de Ségolène Royal et Gérard Mestrallet (PDG d'Engie, ex GDF-Suez) que Victorin Lurel a pu faire une courte intervention. "Nous sommes la dernière frontière et en même temps les sentinelles du réchauffement climatique." Citant l'actualité (les brumes de sable saharien, les échouages massifs de sargasses, le cyclone Erica avec sa quarantaine de morts et de disparus en Dominique), il a rappelé que des plages disparaissaient à Porto-Rico, aux îles Vierges britanniques et américaines. "En Guadeloupe même, on décompte 43 sites dont une dizaine sont menacés."

Initiatives innovantes

Face à ce risque présent, la mobilisation de l'opinion publique dans chacun des outre-mer français semble bien avoir été démontrée. "Il y a eu le message en 2008 de la Réunion, a énuméré M. Lurel, celui en 2014 de la Guadeloupe, l'appel de Fort-de-France de mai 2015 et le forum du Pacifique Sud avant hier encore, quand le président du Kiribati a imploré les grandes nations de rester dans la limite d'une hausse de température de 1,5°C..."

Les outre-mer sont victimes, mais sont aussi pionniers avec des initiatives innovantes. La Réunion a expérimenté le stockage de l'énergie intermittente ; la Martinique expérimente l'énergie thermique marine ; La Polynésie climatise la plupart de ses hôtels avec l'eau profonde de mer ; la Guadeloupe est pionnière en géothermie et dispose d'un capital capable de lui faire atteindre l'autonomie énergétique en 2050. Voilà quelques uns des apports des outre-mer à la contribution de la France. 60 Etats ont déjà rendu la leur. Ces 60 feuilles route présentées par des pays, dont les Etats-Unis, la Chine et l'Europe, qui émettent à eux seuls 50 % des gaz à effet de serre. Il faut obtenir encore celles des 138 autres Etats de la planète avant le 30 novembre. François Hollande a promis la tenue d'une pré-COP 21 pour vérifier la mobilisation de chacun.

FXG, à Paris

 

Engie se retire du projet géothermie en Dominique

Pour la deuxième fois, le vaste projet de géothermie en Dominique (450 millions d'euros) qui alimenterait den outre la Martinique et la Guadeloupe vient de connaître une défaillance. La première fois, c'était en 2013. EDF, en litige avec le BRGM, se retirait sans crier gare, invoquant des arguments financiers. En mars 2014, GDF Suez annonçait reprendre la place d'EDF mais jeudi matin à l'Elysée, Gérard Mestrallet apprend à Victorin Lurel qu'il renonce à son tour. "Je vais le revoir pour tenter de trouver une solution, reprendre les discussions", a indiqué confiant Victorin Lurel. Il assure avoir résolu le problème de Bouillante : "Il y aurait une recapitalisation sur un projet qui fait de 150 à 200 millions." Et affirme que Ségolène Royal est à la manoeuvre.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents