Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 07:30
La messe antillo-guyanaise à Saint-Sulpice

Mgr David Macaire préside le rassemblement des chrétiens ultramarins

Sept mois après son ordination épiscopale comme archevêque de la Martinique, David Macaire a été reçu en triomphe à Paris par plus de trois mille fidèles venus de l’ile de France, mais aussi de Marseille, de Lyon, de Nantes, de Nice, de Belgique, le 11 novembre.

Ils se sont précipités à l’église Saint-Sulpice au cœur de Paris pour voir, écouter, toucher le jeune archévêque de Fort-de-France, qui a fait un véritable show à l’américaine et appelant les uns et les autres au respect de la famille et à partager l’amour du Christ.

Depuis des années, chaque 11 novembre, la communauté catholique antillaise et guyanaise se retrouve pour une messe solennelle autour des leurs trois évêques de Martinique, Guadeloupe et Guyane qui viennent dans l'Hexagone pour l’assemblée plénière des évêques de France à Lourdes et participent à ce grand rassemblement très populaire.

« Mwen ka mendé sa mwem ka fè la », a lancé Mgr David Macaire en sa qualité de président de la cérémonie. Il avait le sourire des grands jours et les petits mots qui font mouche et sourire, voir rire l’assistance, composée en grande majorité de femmes. Dans son discours il a demandé que chacun s'attèle à la reconquête de la foi chrétienne, au partage de la vie familiale, à la place de la famille dans l’Eglise et le monde actuel. "Il faut mettre l’Eglise à l’écoute de la famille et que l’Eglise soit source de vie !" Pendant son show, David Macaire a évoqué le rôle de l’amour dans les couples et dans la famille. « Les hommes et les femmes autour de nous ont déjà tout essayé. J’ai cherché, j’ai tourné en rond. Il n'y a personne qui est comme Jésus, car la santé, l’argent, le sexe, oui, le sexe et l’argent... Il est vrai qu’il en faut un peu, mais le seul problème, il est passé à côté du salut. »

Mgr Macaire est venu porter sa nouvelle vision de la religion et de l’Eglise catholique, montrant une priorité au dialogue, à l’acceptation des uns et des autres et à la famille. Cela doit guider les évêques des outre-mer pour être plus prêt des uns et des autres. A l’image d’une mère qui accompagne son enfant avec douceur et compréhension. David Macaire reconnait qu’il vit dans un monde imparfait et qu’il faut être toujours à l’écoute des personne abandonnées et pauvres, voir oubliées.

Sous la nef, le jeune archevêque et ses accompagnateurs, Mgr Michel Lafont, pour la Guyane, Mgr Jean-Yves Riocreux pour la Guadeloupe, et le curé de l’aumônerie Antilles-Guyane, le père Jean-François Lof de la paroisse Saint-Matthieu à Marseille ont pu mesurer l'ardeur et l'enthousiasme des chrétiens d’outre-mer devant l’étendue de leur foi dans l’Eglise de Rome, même loin de leur pays natal.

Sachant l’attente qu’il suscite, il a répété à plusieurs reprises : « Mwem ka mandé mwem sa mwem ka fè la ». Avant d’évoquer et de remercier les fidèles pendant des longues minutes en traversant l’allée centrale de l’église jusqu’au parvis où il est resté de longues minutes pour donner la bénédiction aux fidèles, se faire photographié, filmé, touché avec sa crosse dorée. C'était un véritable mouvement populaire rarement vu pour ce rassemblement des chrétiens d’outre-mer. Le plus jeune évêque de France fait un triomphe.

Il y a eu des moments de joie, de retrouvailles et de partage. Dans la plus grande église de Paris quatre chorales, Eclats des iles, Alliance des iles 95, AGR de Lyon et Les flamboyants 13 de Marseille, ont livré des chants religieux en créole chargés d’émotion et de paix.

La réputation de Mgr Macaire a traversé l’océan avant lui ! Il est d'ailleurs attendu pour donner un nouvel élan à l’Eglise et porter les Antillo-guyanais dans un nouveau souffle pour l’Eglise. Sa popularité a mis les nerfs à vif d’un service de sécurité débordé par la ferveur des fidèles.

FXG

Photos Alfred jocksan

Ils ont dit

Mgr Macaire, archevêque de Martinique

« Le clergé de la Martinique fait mon admiration. Il est très uni dans sa mission et fait très bien son travail. Je suis très impressionné. J’ai senti dans ma vie spirituelle que l’esprit saint me guide et j’ai surtout senti que les fidèles de l’Eglise de Martinique sont debout. C’est très beau une Eglise en marche. » Puis ll a ajouté : « L’église de Martinique va bien, c'est la société qui va mal. La société martiniquaise est remplie d’une grande désespérance et d’inquiétude. »

Mgr Michel Lafont, évêque de Guyane

« Chez vous, vous avez des EHPAD et chez nous, on construit des écoles. »

Mgr Jean-Yves Riocreux, évêque de Guadeloupe

« Je tiens à Salué nos évêques, Mgr Michel Lafont pour la Guyane, les évêques Marie-Sainte et Michel Méranville pour la Martinique et Mgr Ernest Cabo pour la Guadeloupe. "Nous vous saluons en leur nom. Ils seront heureux d’avoir les échos de ce que nous venons de vivre en ce jour. »

Père Jean-François Lof, aumônerie Antilles-Guyane

« Il est important que les fidèles gardent leur foi au fond de leur cœur et que toute leur vie restent basée sur cette foi. Nous, notre rôle à l’aumônerie est de centraliser cela et de permettre d’exprimer et d’approfondir la foi de ceux qui ont déjà reçu le baptême. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents