Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 07:51
Amélie Renault, conseillère développement durable de la ministre des Outre-mer, et les trois membres de la mission interministérielle consacrée aux algues sargasses

Amélie Renault, conseillère développement durable de la ministre des Outre-mer, et les trois membres de la mission interministérielle consacrée aux algues sargasses

La mission sargasse chez GPL

George Pau-Langevin a reçu hier soir à Paris les membres de la mission interministérielle dédiée aux sargasses, François Colas-Belcourt, ingénieur des ponts des eaux et des forêts, membre du conseil général de l'alimentation, frde l'agriculture et des espaces ruraux, François Guerber, lui aussi ingénieur des ponts, des eaux et des forêts, membre du conseil général du développement durable, et Tristan Florenne, inspecteur général de l'administration. Ces trois hauts fonctionnaires sont déjà sur le terrain. Leur mission est d aider à comprendre le phénomène, évaluer les actions mises en oeuvre contre leur prolifération et d'apporter du conseil et des solutions de valorisation.

Après les recherches biblographiques d'usage, ils se sont rendus en Bretagne où l'on étudie depuis 2009 le problème des algues vertes présents depuis les années 1970. Les algues sargasses causent les mêmes désagréments sanitaires que les algues vertes (elle dégagent de l'hydrogène sulfureux) et les mêmes désagréments économiques. Le centre d'étude et de valorisation des algues (CEVA) en Bretagne pense les deux espèces plus proches qu'on ne le pense et des utilisations industrielles en matière cosmétique ou agricole semblent possibles. "Nous connaissons les rendements du rammasage, a déclaré François Guerber, et les techniques de valorisation, comme l'épandage ou le compastage." François Colas-Belcourt a précisé qu'ils allaient essayer de "transposer aux Antilles avec les adaptations nécessaires les fruits de l'expérience bretonne".

La mission se rendra aux Antilles en janvier et devrait rendre un rapport d'étape fin février ou début mars, a indiqué la ministre des Outre-mer qui a rappelé qu'elle avait engagé 11 milions d'euros pour le ramassage des sargasses et lancé des appels à aprojets qui ont d'ores et déjà proposé des innovations. "Nous recherchons des dispositifs durables", a déclaré Tristan Florenne.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents