Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 07:42
Malavoi, nouvel album Oliwon

Eric Basset, producteur et dirigeant du label de disques Aztec Musiques, vient de sortir le tout dernier album de Malavoi, "Oliwon", trente ans après leur premier album en commun, "Casa a Lucie". Interview.

"Malavoi défie le temps et joue un rôle de passeur"

Comment a démarré votre collaboration avec Malavoi ?

Ca remonte à la fin 1982 quand Jacques Erwann, ex-animateur à Radio France et qui travaillait au théâtre de la Ville, me dit avoir découvert en Martinique au dernier noël un groupe génial qu'il veut programmer au Printemps de Bourges en première partie de Lavilliers.... Il me parlait bien sûr de Malavoi qui venait de sortir le deuxième album de la renaissance du groupe, avec le titre "Caressé moin". Je les ai vus sous le grand chapiteau devant Lavilliers et j'ai trouvé ça bien. Ca m'a plu comme musique ; je n'y connaissais rien alors en musiques antillaises ! Jacques Erwann nous a présentés et le groupe cherchait quelqu'un pour s'occuper d'eux en France.

Vous étiez alors tourneur de spectacle...

Je n'organisais que des tournées et des concerts, pas de disques encore. On a commencé à bosser ensemble, le théâtre de la Ville en 1984, l'Olympia en 1985, la province... Au bout de deux ans, je leur ai dit qu'on n'avait aucune promo, aucune presse et qu'il allait falloir faire quelque chose... A l'époque, c'était Jojo Debs qui faisait les albums que Solodisc distribuait en France. Aussi bien Jojo Debs que Solodisc étaient fâchés avec le promo-marketing ! Finalement, on a décidé de produire nous-mêmes les albums et faire ce qu'il fallait pour développer la carrière du groupe. J'avais fait un deal de licence avec Moriello sur l'album de Simon Jurad dans lequel Edith Lefel faisait les choeurs et chantait une chanson... Elle a aussi fait les choeurs sur Casa a Lucie...

Et c'est avec Casa a Lucie que vous démarrez votre carrière dans le disque ?

On a récupéré un label qui existait déjà et faisait du blues, Blue Sylver et on a commencé à développer l'activité disques. Juste après Casa a Lucie, on a développé l'album de Dédé Saint-Prix...

Et aujourd'hui, c'est toujours Eric Basset, avec Aztec, qui produit encore Malavoi...

L'idée est la suivante : Malavoi, c'est un peu comme une institution dans la musique de la Martinique, c'est un groupe éternel pour moi ! Il défie le temps, les modes, les époques et en même temps joue un rôle de passeur dans cette musique. Comme on l'avait fait en 1992 avec Matébis en faisant jouer beaucoup d'artistes importants de l'époque, cette fois avec Oliwon, on a fait participer la génération suivante.

Malavoi invite les artistes d'aujourd'hui ?

Jean-Marie Ragal interprète "A nos actes manqués" de Jean-Jacques Goldmann, Valérie Louri reprend Moune de Rivel, Kolo Barst, E.Sy Kennenga interprètent chacun un de leurs titres... Evidemment il y a les chanteurs historiques, Pipo et Ralph, et on a fait une place à Orlane qui fait un peu partie du paysage, un peu comme Edith était une compagnonne de route... Mais Oliwon va paraître en deux volumes. Le second sortira à l'automne ; on y retrouvera Fred Deshayes, Tina Ly, Marijosée Alie et sa fille...

Et la tournée, c'est pour quand ?

C'est prévu mais pas encore calé. On ira en Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, Paris et Haïti. Ca va être un plateau lourd qui va nécessiter de gros moyens financiers... On fera certainement Paris avant l'été et sans doute les Antilles dans la foulée.

Propos recueillis par FXG, à Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents