Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 05:25
Marisol Touraine a reçu les présidents et parlementaires des collectivités régionales des Antilles et de la Guyane mercredi au ministère de la Santé

Marisol Touraine a reçu les présidents et parlementaires des collectivités régionales des Antilles et de la Guyane mercredi au ministère de la Santé

Marisol Touraine fait face à nos élus

Alors que le zika est devenue une urgence de portée internationale, Marisol Touraine a reçu les élus des Antilles et de la Guyane hier matin.

Elle annonce une meilleure prise en charge des femmes enceintes, la mobilisation de nouvelles équipes médicales, l'envoi de huit respirateurs et sa venue prochaine.

Face à Marisol Touraine, ministre de la Santé, et sa collègue de l'Outre-mer, George Pau-Langevin, se trouvaient, mercredi matin, les présidents Alfred Marie-Jeanne et Ary Chalus, les parlementaires Félix Desplan, Serge Létchimy, Victorin Lurel, Bruno Nestor Azérot et Jean-Philippe Nilor. Le président de la collectivité territoriale de Guyane était représenté par Sandrine Chantilly, directrice régionale de la lutte anti-paludique. Au programme de cette réunion, le zika, devenu selon l'OMS, "une urgence de santé publique de portée internationale". Tous sont revenus sur les déclarations de la ministre appelant les femmes enceintes de métropole à ne pas se rendre en dans les outre-mer. Tous ont souligné "la maladresse" de cette recommandation et rappelé qu’il fallait porter l’attention sur les femmes enceintes dans les territoires. "Il ne faut pas ajouter une crise économique à un problème sanitaire", a indiqué le président Chalus. "Ma volonté, a fait savoir Mme Touraine, n’est pas d’alarmer, mais d’informer, de protéger – en particulier les femmes enceintes." Elle assure en cela avoir suivi l'avis du Haut conseil de la santé publique et s'être préoccupée des femmes enceintes dans les teritoires dès le 19 décembre dernier. Un suivi et une prise en charge spécifiques ont donc été mis en place pour les femmes enceintes avec une surveillance échographique mensuelle orientée sur des signes neurologiques. Celle-ci devrait être prise en charge à 100 % aussi bien dans les hôpitaux qu'en ville, même chose pour le test de diagnostic biologique. "J’ai décidé d’engager en urgence la procédure permettant la prise en charge de ce test en ville dans les plus brefs délais."

"Tous les pays d’Amérique latine concernés"

Alfred Marie-Jeanne est intervenu pour lui rappeler qu'il l'avait interpellée, il y a 21 mois, sur le risque du zika alors que le virus ne concernait pas encore les DFA et que sa question était alors restée sans réponse...

La ministre est revenue sur sa communication qui ciblait globalement les outre-mer pour préciser : "Les zones concernées ne sont évidemment pas seulement les départements français d’Amérique, mais tous les pays d’Amérique latine concernés." Elle a ajouté que "le Brésil lui-même venait de recommander aux femmes enceintes de ne pas se rendre sur son territoire".

Les élus attendent de l'Etat qu'il soutienne l’action des collectivités dans la prévention et dans la lutte contre le virus notamment en termes de biomedecine.

La ministre a annoncé une série de mesures (voir encadré) et son déplacement en Guyane et en Martinique d'ici la fin du mois de février. Ary Chalus lui a demandé de se rendre aussi en Guadeloupe pour rassurer la population. La ministre s'est montrée ouverte sur le sujet.

FXG, à Paris

Le point sur l'épidémie aux Antilles Guyane

La Martinique et la Guyane ont franchi le seuil épidémique, respectivement les 20 et 22 janvier. On a recensé 2287 cas en Guyane, 245 en Martinique. Près d’une centaine de cas ont fait l’objet d’une confirmation biologique. Dix cas autochtones ont également été confirmés en Guadeloupe et un cas à Saint Martin. Au total depuis le début de l’épidémie dans les départements français d’Amérique, vingt femmes enceintes ont été détectées positives au virus zika, mais aucune malformation n’a été détectée à ce jour.

Deux cas de syndrome de Guillain Barré ont par ailleurs été pris en charge, l’un d’entre eux est toujours en réanimation au CHU de Fort-de-France.

Dans l'Hexagone, neuf cas importés de zika ont été pris en charge depuis le début de l’année. L’un d’entre eux, de retour en métropole après un séjour dans une zone touchée par le virus, présente une forme neurologique de l’infection.

Si le moustique est le principal vecteur du zika, des éléments nouveaux font état de quelques cas de transmission sexuelle du virus. Le conseil national professionnel de la gynécologique obstétrique recommande "l’emploi du préservatif pour les femmes enceintes ou en âge de procréer en zones d’endémie, ou dont le compagnon est suspect d’être infecté".

Les mesures annoncées

Outre les mesures annoncées pour la prise en charge des femmes enceintes et pour la recherche de nouveaux répulsifs eu égard à la résistance des moustiques, Marisol Touraine a fait le point sur la mission de l’Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS). Elle devait avoir achevé son évaluation en Martinique hier soir et doit se rendre en Guyane, puis en Guadeloupe. Sans attendre les résultats définitifs de cette mission, la ministre a décidé de fournir dès le début de la semaine prochaine six respirateurs supplémentaires au CHU de la Martinique et deux au CH de Cayenne.

L’EPRUS a par ailleurs pré-mobilisé des renforts en professionnels de santé, dans le cas où la situation le nécessiterait localement. Cinquante réservistes, dont des réanimateurs, sont prêts à partir et à constituer des équipes médicales de 4 à 5 médecins réanimateurs et 6 à 8 infirmiers, susceptibles de prendre en charge une unité de 4 lits de réanimation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents