Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 07:00
Un Martiniquais en WRC2

Johan Héloïse court sur Subaru le championnat mondial des rallyes

Johan Héloïse (30 ans) poursuit désormais sa carrière de pilote de rallye au niveau mondial. Depuis quatre ans, il court sous les couleurs de Top Run Motor Sport, une équipe milanaise qui développe pour le constructeur Subaru au Japon. Depuis la fin 2014, il a intégré le circuit WRC2. "Mon objectif est de courir davantage de courses et, si possible l'année prochaine ou dans deux ans, faire un championnat complet." Pour faire une saison complète, il faut se préparer bien en amont et avoir des budgets bouclés. Il devrait débuter en mai ou juin. "Nous voulons faire les courses de fin de saison pour pouvoir tout de suite attaquer la suivante et être toujours dans le bain." Johan devrait si tout va bien courir le rallye de Sardaigne, sur terre, ou encore le rallye de Corse... Il y a une douzaine de rallyes au championnat du monde et les pilotes peuvent se contenter de huit courses pour marquer des points. Ca laisse du temps pour peaufiner la préparation du pilote. Elle est à la fois physique et mentale. "C'est du renforcement musculaire, du cardio training et... ne pas prendre de poids !"

S'il soutient que la concentration est essentielle, il sait aussi qu'il faut avoir de la chance ! "En sports mécaniques, explique-t-il, le facteur chance peut représenter jusqu'à 80 % de la réussite."

Johan a débuté sa carrière en Martinique avec un karting. En 2008, il acquiert un véhicule qui lui permet de devenir champion de sa catégorie. L'année suivante, il est double champion de Martinique : rallye et montagne. Dans le même temps, il participe à une sélection en Italie organisée par Pirelli et Castrol. Il gagne le droit de participer à deux événements qu'il va courir en 2011. Le premier était rallye de San Remo. "C'était une grande découverte, car je n'avais jamais couru en dehors de la Martinique !" Il rencontre le matin même du jour où les reconnaissances commencent son co-pilote. Tout va très vite... Une casse moteur les oblige hélas à abandonner. Deuxième course, trois semaines plus tard, il achève premier de sa catégorie et troisième au général. Top Run Motor Course lui fait une proposition de collaboration pour deux années. Ils sont en train de mettre en place leur contrat avec Subaru. Dès lors, il enchaîne les courses sur le circuit intercontinental (IRC2 qui va devenir l'European RC2) en Hongrie, Belgique, Italie... La première année est catastrophique ; Johan aligne les abandons. Ca lui apprend à gérer les problèmes et ne lui ferme pas les portes du WRC2 puisqu'il participe à la fin 2014 au rallye de France (alors le rallye d'Alsace). Malgré un tonneau, son premier, il est à l'arrivée, premier de sa catégorie ! Première participation, premier podium, premier prix... Mais tout change aussi en WRC2 : les budgets, l'organisation...

Les Martiniquais amateurs de sports automobiles ont suivi ses exploits. "Je reçois beaucoup de soutiens, beaucoup de tapes dans le dos, mais on ne paye pas grand chose avec ça !" Seule la Région a joué le jeu. Modestement certes, maais Martinique est toujours sur ses véhicules et ses combinaisons.

Le WRC2 est le plus haut niveau dans la catégorie rallye. Pour parler audience, le retour média représente plus de 1 milliard de téléspectateurs depuis que la Chine et l'Inde ont intégré les circuits de retransmission. En France on connaît bien Sébastien Loeb et Sébastien Augier. Johan Héloïse est le deuxième Martiniquais après Simon Jean-Joseph à être à un si haut niveau de compétition et le seul en activité. "Je suis le seul Caribéen et le seul noir aussi", ajoute-t-il.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents