Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 06:28
Camille Soprann Hildevert, Fred Aucagos, Guy Jacquet et Ipomèn Léova

Camille Soprann Hildevert, Fred Aucagos, Guy Jacquet et Ipomèn Léova

Les Vikings de la Guadeloupe sont des légendes vivantes

Pour la sortie de l'album des 50 ans des Vikings de la Guadeloupe, Fred Aucagos, Guy Jacquet, Camille "Soprann" Hildebert et Ipomèn Léova se sont retrouvés à Paris. Max Séverin les a retrouvés plus tard sur la scène de Stains, au festival Banlieue bleue, fin mars. Fred Aucagos craignait alors que les gens aient de l'empathie... Ipomèn était survolté et il s'est pris le bec avec Soprann ! C'est Franck du label Sweethness qui a proposé cet album du demi-siècle. Camille Soprann l'a rencontré lors d'un festival : "Il voulait de la pop antillaise des années 1970." Alors, ils ont dit oui, à l'album, au concert. Après cinquante ans ? Ca ne se refuse pas ! La dernière fois, il y a trois abs ns ils ont rassemblé 6000 personnes à Fort-de-France.

Fred Aucagos a fondé l'orchestre des Vikings en 1966. "J'ai eu l'idée, raconte Fred, et j'ai donné l'idée à Guy." Le premier se dit chef de file, le second chef de poste. "Ce qui a fait la force des Vikings, raconte Guy Jacquet, c'est qu'on était quatre et qu'on a commencé par faire du rock'n'roll." Fred revenait de Paris. Il avait pris des cours de chant chez Line Renaud, fréquenté le golf Drouot des yéyés, rencontré les futurs Johnny Halliday et Eddy Mitchell, manqué faire un disque rythm'n'blues. Il n'avait pas 21 ans et son père a refusé de signer. Il l'a rapatrié en Guadeloupe en janvier 1966. Le 7 février suivant, les Vikings étaient nés. Le père de Fred était alors président du club de la Red star. Le journaliste Casimir Létang appelait cette équipe les Vikings... Voilà l'histoire du nom. Plus tard, dans une version eighties, Tanya Saint-Val parlera de Vik-in, very international kadans-in...

Au début des Vikings, il n'y a pas encore de concerts, il y a des orchestres de bal. Ipomèn Léova joue encore avec les Rapaces, Guy Jacquet avec Zikak et Pierre-Edouard Décimus passe son bac... Guy et Camille préparaient le brevet. Pierre-Edouard habitait en face de chez Guy. Camille est rentré dans le groupe après un concert avec les Forbans, au Raizet. Il a démonté le bec de son sax et a commencé à jouer avec. Jacques Loulandeau lui a aussitôt proposé de jouer avec les Vikings. "On était lycéen et on a pris rendez-vous chez le père de Fred..." Pour Ipomèn léova, l'aventure a démarré après un concert au Rex, à Pointe-à-Pitre, quand Emmanuel Toussaint est parti. Les Vikings n'avaient pas de matos et les Rapaces ne voulaient pas prêter le leur. "Claude Morvan et Fred Cosema m'engueulaient, raconte Ipomèn, parce que j'étais du Carénage et que j'étais avec les Rapaces... Ils m'ont engueulé et je suis devenu Viking." "On n'a jamais fait l'unanimité à Pointe-à-Pitre", observe Fred.

Le premier groupe à se produire en France en 1970

Camille Soprann devient chef d’orchestre en 1967. Il y a alors Guy Jacquet (guitare), Pierre Edouard Décimus (basse), Jacques Loulandeau (chant), Widly Haliar (batterie), Fred Aucagos et Jean Agasto.

D'emblée, le son des Vikings est plus électrique, loin de la cadence. Ils sont les premiers à utiliser les instruments électriques et les amplis Marshall. L'orchestre répétait chez le père Aucagos, mais le matériel restait sur le balcon de Mme Adeline, place de la Victoire, à la Briscante. Ce sont Jean Agasto (le précurseur) et Marcel Mavounzy (le financeur) qui ont fait venir les instruments de Miami. "Ils étaient exposés au magasin de Mavounzy, se souvient Guy, et le public allait voir émerveillé ces instruments qu'on a été les premiers à utiliser !"

Quand l'opportunité s'offre aux Vikings d'aller jouer à Paris pour la première fois, la valise de Fred Aucagos s'envole sans lui. Il a préféré rester avec sa fiancée. Les Vikings de la Guadeloupe est le premier groupe Antillais francophone à se produire en France en 1970, aux Halles de Paris, c’est l’évènement. Fred n'a pas suivi... "La musique m'était devenue une contrainte", raconte celui qui avait alors monté une entreprise de transport...

Guy et le train de Kassav

Fred reprendra l'aventure des Vikings en 1981 après avoir retrouvé comme voisin de la tour Faidherbe Pierre-Edouard. "Il habitait au-dessus de chez moi..." Il enregistre "Romantica" avec Pierre-Edouard Décimus pour la production 3A. Chez Safari Antoine, une boite dont Georges Décimus est l'arrangeur, il enregistre avec le jeune Jacob Desvarieux et sa guitare saturée.

"J'étais chez Debs quand Jacob lui a amené la bande de "Zouk la", raconte Guy Jacquet. Debs n'a pas capté ces deux notes que Georges faisait..." "Le zouk, ça vient de là, assure Fred Aucagos. Guy a raté le train du zouk !" Camille Soprann acquiesce : "Guy a hésité... Il est rentré avec moi en Guadeloupe et Kassav est parti à Paris..."

Chez les Vikings, Pierre-Edouard Décimus remplace tout le monde au pied levé et Camille Soprann trouve toujours un nouveau pour le remplacer... Désormais, les Vikings jouent pieds-nus et en jean. Tout le monde compose et les concerts s'enchaînent. En tout, une bonne vingtaine d’albums seront tirés des Vikings. Programmée initialement le 26 mai en Guadeloupe pour le jubilé de Pierre-Edouard Décimus, la prestation des Vikings a été finalement reportée sine die.

L'album "Enkor on ti tou" (1966-2016) revient musicalement sur ces années pop. Ces années où l'on parlait encore simplement de "musique antillaise".

FXG, à Paris

Ils sont passés par les Vikings

José la ficelle, Robert Mavounzy junior, Edouard Benoit, Victorius Masse, Roro Noel, Joby Dendelet, Fred Cécé, Richard Descieux, Pierre-Edouard Liviot, Philippe Dambury, Lolo et Atti Lolo, Josèphe Lacide, Dolores Meliot, Pierre Canard, Gérard Elice, André Dersion, Daniel Raveau, Gilles Floro, Arthur Apatou (Compagnie Créole), Gordon Henderson (Exile One), Kate Paul Band, Bill Thomas (Billomen), Philippe Menade, Eric Brouta, Tanya Saint-Val, Willy Salzedo, Jean Pierre Girondin (Batako)…

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents