Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 04:12
Laurence Breton-Moyet, directrice en charge des opérations à l'AFD

Laurence Breton-Moyet, directrice en charge des opérations à l'AFD

"Nous avons un objectif d'accroissement de 4 % de notre activité outre-mer"

L'objectif visant à augmenter la capacité financière de l'AFD de 50% d'ici 2020 englobe t-il également l'outre-mer ?

Nous avons d'ores et déjà pour 2016 un objectif d'accroissement de 4 % de notre activité. Ensuite, c'est une discussion qui reste à venir puisque les nouveaux contrats d'objectifs et de moyens qui définiront à la fois les activités de l'agence et ses moyens pour les trois années suivantes doivent être discuttés d'ici la fin de l'année. Mais nos propositions ont été de maintenir une tendance de croissance de l'activité dans les outre-mer qui, à ce stade là, a été plutôt bien accueillie par le gouvernement.

Dans le cadre de convention de partenariat envisagée entre l'AFD et la CDC : comment les deux réseaux vont-ils cohabiter en outre-mer puisque c'est le seul espace géographique où les deux réseaux coexistent (contrairement à la métropole et à l'international) ?

L'esprit des premières discussions que nous avons eues est d'avoir une recherche par les synergies métiers. Nous avons des réseaux qui se connaissent, travaillent déjà beaucoup ensemble et l'idée de travailler encore ensemble, peut-être de commencer par un bilan approfondi de ce qu'on fait, puis d'avoir encore plus de concertation en amont, d'analyses croisées d'un certain nombre d'enjeux... En tout cas, nous espérons travailler ensemble, réfléchir sur comment faire plus, sur de nouveaux produits ou de nouveaux types de collaboration...

Le rapport Rioux indique qu'il serait judicieux que la Banque publique d'investissement (BPIFrance) intervienne à l'avenir "sans l'intermédiation de l'AFD". Je rappelle que vous avez financé pour la BPI quelque 540 millions d'euros l'an passé...

Ces discussions ne sont pas encore sur la table et nous ne connaissons pas les intentions de la BPI. Nous venons de renouveler la convention de prestation pour une durée d'un an. Nous avons d'ores et déjà dépassé les objectifs qui nous avaient été assignés. Ppur l'instant, la nature de nos discussions avec eux marquent plutôt leur satisfaction de nos prestations. Aucune évolution de ce dispositif n'a été encore abordée.

Comment l'AFD aborde t-elle la perspective du désengagement de l'Etat dans le logement social en outre-mer ?

L'an dernier, l'Etat a pris la décision d'anayser une possibilité de modification de sa participation au capital des société immobilières d'outre-mer (SIDOM), à l'exception de la SIC (Nouvelle-Calédonie). Pour l'heure, l'AFD porte une partie importante des parts en propre, alors évidemment nous suivons le mouvement et la décision du gouvernement... Ca ne remettra pas en cause les financements auprès des SEM, ça remettra en cause notre participation au capital et notre participation en tant qu'administrateur pour les SIDOM où nous siégeons au conseil d'administration. En revanche, ça n'aura pas d'impact sur la nature de l'activité telle que nous l'avons présentée.

Le conseil d'administration de l'AFD compte huit parlementaires. Aucun n'est originaire de l'outre-mer alors que celui-ci représente 20% des engagements financiers de l'AFD. Qu'en pensez-vous ?

Il y a deux instances de décision des prêts : le conseil d'administration et le comité outre-mer. La règle, c'est que les projets de plus de 60 millions d'euros passent au conseil d'administration, et les projets de moins de 60 millions sont au comité outre-mer. Ce qui signifie gosso modo que pratiquement tous les projets pour l'outre-mer passent au comité outre-mer et non pas au conseil d'administration, sauf exception. Au comité outre-mer siègent trois personalités qualifiées provenant des outre-mer : Guy Dupont, ancien président de la FEDOM, Daniel Robin, ancien préfet de Mayotte et ex-dircab de Marie-Luce Penchard, et l'ancien patron du Medef Guadeloupe, Willy Angèle.

Propos recueillis par FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents