Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 04:06

Programme chargé pour le 10 mai dans l'Hexagone

Cette année encore, c'est au jardin du Luxembourg que sera célébré le 10 mai, journée nationale de commémoration de l'esclavage, de la traite négrière et de leurs abolitions. Le révérend Jesse Jackson, ancien candidat démocrate à la présidence des Etats-Unis, sera aux côtés du chef de l'Etat François Hollande et de George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer. C'est cette dernière qui a eu l'idée d'inviter le pasteur américain à cette cérémonie.

Pour autant, le jardin du Luxembourg ne fait pas l'unanimité au sein du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage qui co-organise cette journée avec le Sénat. Une partie de ses membres souhaite que la cérémonie du 10 mai investisse des lieux de mémoire, notamment, la route de l'esclave. C'est ainsi que le sénateur guyanais, Georges Patient, a indiqué qu'il se rendrait sur le site de la Forêt-Mémoire à Chamblanc (Côte d'Or, là où est née Soeur Marie Javouhey). De même, le comité de la marche du 23 mai 1998 (CM98) a indiqué qu'il serait représenté dans l'ensemble des manifestations de ce jour, au Luxembourg, à Chamblanc, mais également à la Maison de la négritude de Champagney (Haute-Saône), au Musée Abbé-Grégoire d’Emberménil (Meurthe et Moselle), au musée Schoelcher de Fessenheim (Haut-Rhin) et au Fort de Joux-Toussaint Louverture à Pontarlier (Doubs).

Par ailleurs, une centaine d'associations se sont données rendez-vous en fin d'après-midi, place du général Catroux où se trouvent les statues des trois Dumas et la sculpture dites "Les fers brisés" (photo). Ils exigent que la Banque de France dont "le capital initial est en grande partie fondé sur l'esclavage colonial", mette à leur disposition l'Hôtel Gaillard, situé sur cette place, pour y créer un Centre Dumas, qui regrouperait un musée de l'esclavage et un Centre des cultures d'Afrique. L'an dernier, le Premier ministre Manuel Valls s'était déclaré « ouvert » à cette hypothèse.

En fin de journée au théâtre 9 du Blanc-Mesnil, l'actrice Sourya Adèle donnera une représentation exceptionnelle de Mary Prince.

FXG, à Paris

Et aussi

Mardi 10 mai 2016 de 14 h à 19h à la Cité internationale des Arts de Paris :

JOURNÉE DES MÉMOIRES / Les 10 ans de l’Institut du Tout Monde
Cette journée s’inscrira dans le cadre de l’édition 2016 du « Mois des mémoires de l’esclavage et des combats pour l’égalité » mis en place par le CNMHE et marquera à la fois l’apport de l’Institut du Tout-Monde à l’ensemble des manifestations prévues dans le cadre de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, et l’amorce du 10e anniversaire de l’ITM, fondé par Édouard Glissant en 2006.
À partir de 18 h : 
Vernissage de l'exposition "Le Musée du Tout-Monde & Agora Mundo"
exposition collective d’artistes d’Amérique latine et de la Caraïbe présentée du 3 au 21 mai à la Cité internationale des Arts
18 rue de l'Hotel de Ville, 75004 Paris, métro Pont Marie.
_______________________________________________
14h-16h : 
"Mémoires et Histoire conjointes" / Séance présentée par Loïc Céry (ITM)
Débat avec deux "Grands témoins" : Louis Sala-Molins et Doudou Diene
Les Grands témoins dialogueront avec un groupe d'étudiants issus de la Filière intégrée France-Caraïbes (FIFCA), programme international de Sciences Po Bordeaux, accompagnés de Christine Chivallon, directrice de recherche au CNRS.
16h15-16h35 : Ajours de cale – Éclats / clameurs
Proposition scénique, par le metteur en scène Gabriel Tamalet, avec Flavien Airault, Amélia Ewu, Guillaume-Harry Françoise, Sarah Mouline, Sebastián Sarasa Molina, Gabriel Tamalet. Conseiller artistique : Sophie Bourel. Pour la compagnie Présences-Monde.
16h35-18h : 
Projection du film Négritude : un dialogue entre Wole Soyinka et L.S. Senghor, de Manthia Diawara. 
Projection précédée d'une présentation du film par le réalisateur Manthia Diawara (professeur à NYU) et par Nicole Lapierre (directrice de recherche émérite au CNRS). Inauguration du Cycle "Diversité des pratiques et causes communes", créé par NYU (New York University), la FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme) et l’ITM.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents