Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 06:33
Le Réunionnais Daniel Carcel est le directeur de l'agence de promotion et de diffusion des cultures d'Outre-mer

Le Réunionnais Daniel Carcel est le directeur de l'agence de promotion et de diffusion des cultures d'Outre-mer

Avignon : un temps pour se montrer et un temps pour vendre

Daniel Carcel, directeur de l'agence de promotion et de diffusion des cultures d'Outre-mer, a été un des fers de lance de la présence ultramarine au festival Off d'Avignon riche cette année de 15 compagnies et 18 spectacles. "Nous avons accompagné les quinze compagnies pour leur donner un maximum de visibilité sur le festival." C'est ainsi que dès le 8 juillet, l'agence organisait une conférence de presse qui a permis à toutes ces troupes de rencontrer les médias nationaux, régionaux et spécialisés. "C'est très important, explique Daniel Carcel, de démarrer le festival avec une bonne couverture média parce que ça permet d'entretenir le buzz." Mais le rôle de l'agence n'a pas commencé le 8 juillet ! En amont, elle a largement oeuvré pour faciliter la venue des compagnies dans la cité des papes. C'est vrai que depuis 18 ans, le Théâtre des Outre-mer en Avignon (TOMA) accueille les créations des territoires et que la chapelle du Verbe incarné est un peu le navire amiral de l'agence. "Mais le TOMA ne peut accueillir toutes les compagnies, poursuit Daniel Carcel, et l'agence est un outil pour prospecter, trouver un partenaire sur Avignon pour jouer. C'est notre rôle !"

En aval, l'agence organise régulièrement pendant le festival des "speed meeting", des rencontres avec des professionnels, des diffuseurs qui vont ensuite permettre de vendre ces spectacles pour des compagnies ultramarines qui n'ont souvent pas de réseau dans l'Hexagone. "L'objectif de toutes les compagnies, c'est de se servir d'Avignon comme d'une vitrine ! C'est un investissement pour construire l'avenir, avoir des projets, rencontrer des partenaires et vendre des dates tout simplement. C'est aussi un marché Avignon !" Ce n'est pas tout que les diffuseurs aillent voir les spectacles, il faut aussi qu'ils rencontrent les compagnies, car celles-ci n'ont en général pas qu'un seul spectacle à leur catalogue et des projets de création. Avignon reste un lieu de rencontre et de marché irremplaçable.

FXG, à Avignon

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents