Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 06:11
Gabriel Serville, rapporteur de la commission des affaires étrangères, à la tribune de l'Assemblée nationale jeudi 30 juin

Gabriel Serville, rapporteur de la commission des affaires étrangères, à la tribune de l'Assemblée nationale jeudi 30 juin

Plus rien ne s'oppose à l'ouverture du pont sur l'Oyapock

C'et devant un hémicycle quasiment vide que le projet de loi visant à approuver les deux accords signés en 2014 par la France et le Brésil sur les transports routiers professionnels de voyageurs et de marchandises et le régime spécial transfrontalier applicables aux résidents de Saint-Georges de l'Oyapock et d'Oïapoque, a été adopté jeudi matin par l'Assemblée nationale.

Le premier régule le transport professionnel selon le régime des normes en cours ("Le Brésil devra s'adapter", a indiqué le député Favennec - UDI). Le second instaure un régime douanier spécial permettant aux transfrontaliers particuliers d'importer sans taxe des produits de consommation courante acquis de l'autre côté de la frontière à l'exception des tabacs et alcools.

Cet accord approuvé cinq ans après l'achèvement du pont vient mettre un terme à ce que les députés Favennec et Carpentier (RRDP) ont appelé une situation "ridicule". En effet, le pont inutilisé doit déjà faire l'objet de réfection. Le député Gabriel Serville (GDR), rapporteur pour la commission des affaires étrangères, a expliqué que désormais plus rien ne s'opposait à l'inauguration du pont qui aura lieu vraisemblablement vers la fin 2016. "L'ouverture du pont, a-t-il déclaré, ne résoudra pas les problèmes transfrontaliers de migration, de visas, d'orpaillage clandestin et de pillage des ressources halieutiques." Il en a donc appelé à un renforcement de la coopération régionale. Le député Mariani (LR) a parlé d'un texte qui "ne pose pas de problème", nonobstant la crainte de voir augmenter l'immigation clandestine : "Je pense que cette crainte n'est pas justifiée (...) Il suffit de prendre une pirogue !" Reste qu'un Brésilien d'Oïapoque qui veut emprunter le pont doit pour l'heure se rendre à Macapa pour avoir son visa... "Si on veut décourager l'iimigration clandestine, a plaidé le dépouté LR, il faut rendre possible la migration normale."

FXG à Paris

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents