Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice
  • Contact

Recherche

23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 05:27
Pascal de Izaguirre à Top Résa le 20 septembre 2016

Pascal de Izaguirre à Top Résa le 20 septembre 2016

French blue annoncera officiellement le 3 octobre prochain à la Réunion l'ouverture de ses vols low cost Orly-Saint-Denis et sa politique tarifaire. Le JIR a demandé au pdg de Corsair, Pascal de Izaguirre, ce que sa compagnie entendait faire pour riposter à l'offensive commerciale du groupe Dubreuil. Interview.

"On ne va pas récupérer du trafic parce que le prix du billet va baisser"

French blue annonce qu'elle desservira la Réunion en juin. Quelle est la réaction de Corsair ?

Nous réagissons comme Corsair l'a toujours fait, en insistant sur la qualité de notre produit. et le meilleur exemple, c'est notre décision de lancer une nouvelle cabine business à bord de nos avions à compter du 1er juillet 2017 avec un siège qui s'allonge complètement à l'horizontal, permettant une expérience de confort encore jamais égalée à bord de nos avions. On aura donc un produit trois cmasses avec une business, une éco premium et une éco.

Allez-vous contre-attaquer sur les tarifs ?

On attend d'abord de connaître la politique tarifaire de French blue... Mais nous sommes aussi capables, et on le fait régulièrement, de faire des tarifs très offensifs, des promotions à tarifs très très bas, donc nous ne sommes pas particulièrement inquiets. On aura des innovations avec un tarif sans bagage ; on réfléchit à la modification de notre structure tarifaire... Je ne vais pas dévoiler ce que l'on va faire, mais bien entendu nous allons être innovants.

Avec cinq compagnies sur la Réunion, peut-il y a voir de la casse ?

Cinq transporteurs, c'est trop, c'est excessif, c'est déraisonnable. Quand on dit que ça va être profitable au tourisme — je suis également le patron de TUI —, le tourisme ne se développe uniquement parce que l'aérien est plus compétitif. Il y a d'autres éléments, le prix de l'hôtellerie, les capacités hôtelière, le type de tourisme que l'on veut faire... Or, à la Réunion, ce n'est pas un tourisme balnéaire, ce n'est pas un tourisme de masse ! C'est un tourisme de découverte, itinérant, de marche, de trekking... Il ne faut pas croire que le trafic touristique va exploser ! On ne va pas récupérer du trafic sur l'île Maurice, les Antilles ou d'autres destinations soleil long courrier simplement parce que le prix du billet va baisser. La vérité est que le marché va peu profiter de l'arrivée d'un transporteur supplémentaire et la lucidité impose de voir que trop de capacités ne peut qu'entraîner une situation de surcapacité sur le marché...

French blue estime qu'elle a pu faire baisser ses tarifs d'une centaine d'euros par rapport à ses concurrents sur Saint-Domingue qu'elle vient d'ouvrir...

C'est un peu rapide et je me méfie toujours des annonces de communication. On démarre toujours en annonçant des prix bas, mais pour combien de siège ?

Propos recueillis par FXG, à Paris

Will Ethève, directeur de l'IRT, sceptique

Interrogé lors du salon Top Résa à Paris, le directeur de Ile de la Réunion tourisme se dit encore sceptique à l'annonce de l'arrivée de French blue à la Réunion en juin. "J'attends de voir quand French bue arrivera, j'attends de voir les tarifs qu'ils vont proposer... Je ne pense pas qu'ils soient en mesure de déstabiliser le marché. C'est un nouvel opérateur... Pourquoi pas... Mais je pense qu'aujourd'hui, avec quatre compagnies, même si XL Airways ne fait pas toujours des vols réguliers, on est sur un bon équilibre. Avec un cinquième opérateur, il y a un des cinq qui va le payer parce qu'on est sur le même marché.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents