Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 04:12
ITW d'Erika Bareigts sur le perron d'Oudinot

Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer

"C'est une nouvelle page d'histoire"

Comment concevez-vous votre nouvelle fonction ?

J'ai toujours dit que je suis une ministre de terrain et je porte depuis très très longtemps cette idée que nous devons faire cette égalité réelle. C'est une belle valeur, une valeur de gauche ! Et puis derrière cela, je pense qu'il y a des atouts, des potentialités sur nos territoires, qu'il faut vraiment libérer afin que nous puissions écrire l'histoire après les soixante-dix ans de départementalisation... Donc c'est un long chemin. Je crois, je suis convaincue que cette libération des potentiels permettra véritablement à faire un pas supplémentaire vers l'émancipation et la dignité de nos peuples ultramarins.

Dans votre discours d'installation, vous avez parlé de votre grand-mère, votre mère et de vous-même sur le plan de l'éducation. Est-ce une question clé pour vous ?

Il n'y a pas d'égalité, pas de dignité sans éducation. L'éducation ouvre les portes ; elle permet d'avoir la mobilité dans le monde, de comprendre ce qui se passe et de prendre sa place. L'éducation n'est pas l'alpha et l'oméga, mais une colonne vertébrale, une condition sine qua non, absolument nécessaire. Elle n'est pas suffisante, il faut travailler sur d'autres aspects aussi, mais nous devons et sur certains territoires faire encore beaucoup plus d'efforts sur l'éducation.

En parlant de l'égalité réelle, vous n'avez pas manqué de citer le CReFOM et son président Patrick Karam, ce que votre prédécesseur se refusait de faire. Est-ce pour réparer une injustice ?

Oh non ! Je ne répare rien du tout ! Je cite tous ceux qui ont travaillé, porté l'idée, contribué, parce que, encore une fois, nous devons travailler collectivement parce que le chemin est ardu, le chemin est long et nous avons besoin de la mobilisation de tous, parce que ce sera pas à pas.

Quel sera votre premier acte ?

Le terrain ! Je suis une femme de terrain parce que l'énergie, la compréhension des choses, c'est sur le terrain. J'irai très rapidement sur le terrain. La concertation, l'ouverture, parler au plus de monde possible, consulter, comprendre aussi, parce que nous avons à fabriquer quelque chose d'assez compliqué. Il faudra donc avoir l'addition des intelligences et bien sûr cette égalité réelle qui nous cheville au corps depuis tant d'années. C'est une nouvelle page d'histoire, c'est une chance d'être là à ce moment-là pour poser les premières pierres.

Propos recueillis par FXG, à Paris

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents