Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 05:51
Shirley Billot (Kadalys) avec l'ambassadeur de France à Cuba

Shirley Billot (Kadalys) avec l'ambassadeur de France à Cuba

Une entrepreneuse au contact des ambassadeurs

Shirley Billot, la fondatrice de la marque des produits cosmétique, Kadalys, à base de banane, a eu les honneurs de certains ambassadeurs lors de la conférence des ambassadeurs, fin août à Paris.

La créatrice d'entreprise martiniquaise a été selectionnée pour participer à une séance de speed dating, grâce à son intervention lors d'une conférence en Martinique, en mai dernier, avec le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Mathias Fekl, mais également, à la suite d'une conférence "PME à l'international" avec Jean-Marc Ayrault et Mathias Fekl. Forte de ce back ground, elle a pu ainsi s'entretenir en bilatéral avec une dizaine d'ambassadeurs de France à Trinité-et-Tobago, à Sri Lanka, aux Maldives, en Jamaïque, à l’OECE, à Barbade, à Cuba, en République dominicaine, en Haïti, aux Seychelles et en Nouvelle Guinée. Son objectif est identifier des opportunités de développement commercial dans ces pays pour son entreprise. Les ambassadeurs avaient tous préparé leur rendez-vous avec elle. "Parce que j'avais mis mes questions sur ma demande initiale de rendez-vous." 500 entrepreneurs ont essayé de décrocher de tels tête-à-tête et la sélection a été drastique. Drastiques aussi les choix pour les heureux élus car ils ne pouvaient demander que dix rendez-vous !

"J'ai eu beaucoup de chance car mes demandes étaient surtout dans la Caraïbe et les ambassadeurs ont tout de suite accepté dans une volonté de favoriser les échanges entre nos îles."

Ses conclusions sont variées... Cuba : "Pas encore possible, car l'embargo n'a pas été levé et ils subissent la crise au Venezuela". Trinidad : "Le marché est riche, c'est le premier de la zone ; on a beaucoup de potentiel également pour la Jamaique". Haiti : "Le marché est difficile car les droits de douane sont elevés ; la classe aisée privilégie ses achats à Miami."

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents