Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 08:31

La Guyane absente au festival du cinéma améridien

Depuis 2009, le festival Ciné Alter'Natif (FCAN) est le seul événement à se consacrer "intégralement au cinéma amérindien et à célébrer les créations autochtones, tous genres et tous formats confondus". La 7e édition se tient du 7 au 17 octobre, à Paris, Nantes et La Turballe. Lundi 10 octobre, l’Orangerie du Jardin des Plantes de Nantes, accueille une conférence où le public est invité à "rencontrer les six invités autochtones du festival, originaires du Canada, des Etats-Unis et du Mexique". Aucun Amérindiens français ? "Il n'y a pas d'invité de Guyane cette année, précise malheureusement Sophie Gergaud, organisatrice de ce festival placé sous le patronage de la Commission nationale fançaise à l'UNESCO... "Par contre, ajoute-t-elle, le réalisateur du film Anuktatop, Pierre Selvini, m'a informée qu'une des protagonistes du film, Sylvana Opoya, serait présente lors de la manifestation Climate Chance à Nantes..." Mais ça c'était fin septembre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sophie Gergaud 29/09/2017 12:52

Bonjour,
Il est un peu troublant de tomber sur cet article un an plus tard... D'autant plus troublant qu'il n'est pas signé et que nous ne savons donc pas de qui il émane ni à qui répondre. Même si visiblement l'idée n'était pas d'être dans l'échange, je me permets cependant de glisser quelques mots ici afin de rétablir une réalité quelque peu déformée.
Il est vrai qu'il est toujours plus facile de critiquer que d'être dans une perspective de dialogue constructif et de suggestions... L'article aurait pu par exemple préciser que nous sommes le premier (et à l'heure actuelle encore l'unique) festival en France à ne projeter QUE des films réalisés PAR des Amérindiens et non SUR eux, la défense du droit à l'auto-détermination des peuples autochtones et donc à l'expression en leurs propres termes et selon leurs propres moyens (artistiques, techniques...) étant au cœur du projet du festival. L'article aurait alors pu suggérer des idées de films réalisés PAR des Amérindiens de Guyane, au lieu de simplement déplorer le fait qu'ils soient "absents" du festival sans davantage s'interroger sur les raisons... Encore mieux, l'auteur de cet article aurait pu se manifester directement auprès de notre comité de sélection. Peut-être qu'en échangeant avec nous, il aurait alors compris que nous n'excluons pas volontairement la Guyane mais que nous n'avons, pour l'instant, pas eu vent de films produits et/ou réalisés PAR des Amérindiens de Guyane. Si cet auteur en a en revanche sous la main, alors là aussi en se manifestant auprès de nous - et non pas en écrivant un post anonyme sur un blog - il aurait pu contribuer à enrichir notre programmation grâce à ses riches suggestions de documentaires et de fictions produits et réalisés PAR des Amérindiens de Guyane. Notre équipe bénévole est toute petite, nous faisons au mieux en fonction de nos moyens et nous n'avons pas la science infuse. Une programmation, ça s'élabore grâce à des mises en contacts, des échanges d'information, des conseils, des envois de films aussi !
Si l'auteur avait par ailleurs assisté à quelques séances du festival, il aurait pu entendre qu'à défaut de pouvoir programmer des films amérindiens de Guyane, nous ne manquons pas, dès que l'occasion se présente, de mentionner les droits des autochtones de Guyane qui sont sans cesse bafoués. Nous ne manquons jamais, face à la critique (facile) des politiques discriminatoires d'autres États, de rappeler que la France ne fait pas nécessairement mieux dans ses propres (ex-)colonies. Nous ne manquons pas non plus d'informer notre public sur les campagnes menées par d'autres ONG avec lesquelles nous sommes en lien afin qu'ils puissent trouver des pistes pour agir.
Mais pour tout ça, il aurait fallu être dans l'envie de savoir plus et non de critiquer un peu trop facilement.
En étant en contact direct et non en discutant par site web interposé, nous aurions pu continuer les échanges et cette année cette personne aurait appris qu'un partenariat se mettait en place avec le cinéma Le Toucan de St Laurent du Maroni pour organiser prochainement une édition hors les murs du Festival Ciné Alter'Natif et ainsi travailler enfin directement avec les peuples autochtones de Guyane. Nous aurions aussi pu échanger sur l'impatience avec laquelle nous attendons que des jeunes réalisateurs, comme Christophe Pierre que nous avons rencontré lors de son passage à Paris en délégation au Sénat en novembre 2016, terminent leurs premiers films afin de pouvoir les programmer. Car oui la Guyane est au cœur de nos préoccupations. Oui nous tenons à ce que la Guyane fasse partie de notre programmation...
En attendant, pour ceux qui ont des envies de travailler ensemble de manière bienveillante, constructive et franche, la 8e édition aura lieu à Paris, Nantes et la Turballe du 5 au 14 octobre prochains. Au programme : des films autochtones et la richesse des rencontres au-delà des frontières et des clivages de toutes sortes. C'est par ici : https://www.facebook.com/groups/1667494546799180
Merci.
Sophie Gergaud
Pour le Festival Ciné Alter'Natif

Articles Récents