Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 04:02
José Pentoscrope, président du prix Fetkann' et du CIFORDOM et le conservateur de la maison des esclaves de Gorée, Eloi Coly

José Pentoscrope, président du prix Fetkann' et du CIFORDOM et le conservateur de la maison des esclaves de Gorée, Eloi Coly

Faye, Des Rosiers, Vermeren et Le Petit Quotidien lauréats du prix Fetkann'—Maryse-Condé

Les prix littéraires du 13e prix Fetkann'-Maryse Condé ont été attribués mercredi 24 novembre au café de Flore à Paris en présence de l'ancienne ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, et du conservateur de la maison des esclaves de Gorée, Eloi Coly.

Dans la catégorie jeunesse, le jury de collégiens, a retenu le numéro hors série du journal, Le Petit Quotidien (éditions Playbac), "La république française expliquée aux enfants et aux grands aussi parfois", tout entier consacré aux attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 et aux valeurs républicaines.

Dans la catégorie recherche, aux ouvrages nominés, "Des esclaves sous le fouet. Le procès Morette à l'île Bourbon" chez L'Harmattan, de Gilles Gérard et Martine Grimaud, ou le controversé "Code noir" de Jean-François Niort (Cavalier bleu éditions), le jury a préféré "Le choc des décolonisations, de la guerre d'Algérie aux printemps arabes", de Pierre Vermeren chez Odile Jacob.

Dans la catégorie Mémoire, le roman de Gaël Faye, "Petit pays", chez Grasset, déjà Goncourt des lycéens, l'emporte face au roman "Le Convoi" de Mariejosé Alie (HC éditions) ou l'essai "Les Guadeloupéens" (Ateliers Henry Dougiers) de Caroline Bourgine. Gaël Faye raconte la guerre civile au Burundi depuis les yeux d'un enfant de dix ans. "Gaël Faye, indique le juré Stéphane Pocrain, n'est pas un rappeur devenu écrivain, mais un écrivain qui chante."

Dans la catégorie poésie, une mention spéciale est attribuée au Sénégalais Amadou Elimane Kane pour son conte poétique, "Les saisons parlent aussi", avec les élèves du collège Charles-Péguy de Paris, aux éditions Lettres de Renaissances. Seul lauréat présent, Amadou Elimane Kane a déclaré : "J'habite toutes les souffrances humaines et je voudrais tout simplement dédier cette mention spéciale à la jeunesse." Le prix de la poésie est attribué à l'Haïtien Joël Des Rosiers pour son recueil, "Chaux" aux éditions Triptyque.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents