Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice
  • Contact

Recherche

19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 04:00
La ministre des Outre-mer a défendu son premier budget et le dernier du quinquennat

La ministre des Outre-mer a défendu son premier budget et le dernier du quinquennat

Les députés votent le budget outre-mer

Mercredi soir les députés ont adopté le budget de la mission outre-mer. Le groupe GDR, à l'exception d'Alfred Marie-Jeanne, contre, l'a voté comme les socialistes, les radicaux et les centristes. Seul, le groupe Républicain s'est abstenu.

Ce débat a été l'occasion pour la ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts, de louer l'action du chef de l'Etat, "le seul" qui se soit rendu dans tous les territoires durant son quinquennat. Mme Bareigts a mis en avant la hausse de 16,5 millions d'euros, soit une hausse de 2,8% en autorisations d'engagement (AE) et de 0,8 % en crédits de paiement (CP) quand le député radical de gauche Claireaux (Saint-Pierre et Miquelon) admet une baisse dénoncée par son collègue LR de Saint-Martin, Daniel Gibbs, de 2,2 % (AE) et 3,9 % (CP) en raison de transferts des missions Travail, emploi et Enseignement supérieur. Ce débat a été l'occasion pour les députés d'outre-mer (les seuls à y participer à quelques rares exceptions) de faire valoir leurs points de vue. Ainsi pour Alfred Marie-Jeanne (photo), président de la collectivité de Martinique, l'égalité réelle n'est "ni sociale, ni sportive" et Ladom est un "Bumidom bis" qui  contribue au "dépeuplement de la Martinique". Huguette Bello (photo) s'est inquiétée de la sortie du dispositif de 1300 jeunes  réunionnais en emploi d'avenir. La ministre a bien évoquée de nombreuses solutions pour ces jeunes sans pouvoir annoncer un chiffre pour ceux qui ont trouvé un voie viable d'insertion, si ce n'est de parler de "nouvelle dynamique de parcours professionnels à dynamiser", de 8000 jeunes bénéficiaires de la garantie jeune (461 euros par mois) et de 144 millions en 2017 pour continuer avec la garantie jeune. Le député guyanais Serville, par la voix du Martiniquais Bruno Nestor Azerot (photo) s'est inquiété de la baisse des exonérations de charges pour les indépendants et artisans. La ministre a rappelé que l'économie de 30 millions permettait "une dégressivité juste qui ne porte pas atteinte à ceux qui ont des revenus justes".

Violence et réchauffement climatique

La question de la violence et des 39 homicides en Guyane en un an est venue avec la députée de la Guyane Chantal Berthelot (photo), soutenue par la Guadeloupéenne Gabrielle Carabin,  "Il y aura des contrôles accrus de la police et de la gendarmerie et des saisies d'armes", a indiqué la ministre. Elle n'a pas parlé de la grève du zèle des policiers de Cayenne qui ne veulent plus prendre d'appel après 22 heures. Mais elle a rappelé que l'Opération d'intérêt national pour le logement en Guyane "se met en place" et que le pacte pour la Guyane serait bientôt signé. Les discussions sur les amendements ont porté principalement sur le fonds vert qui ouvre des prêts à taux zéro pour les abris à construire là où les bouleversements climatiques commandent de les construire (en Polynésie essentiellement où il en reste 28 à construire). "Nous devons emprunter pour les effets causés par les pays du nord et emprunter pour cela ?", s'est offusqué le député calédonien Gomez. Serge Létchimy (photo) est venu le soutenir et tous sont convenus avec la ministre que ce dispositif, si insuffisant soit-il, répondait au moins aux lacunes du passé. A minuit passé, le budget de la mission outre-mer était adopté. Reste que le Sénat a fait savoir qu'il ne prendrait même pas le temps d'examiner l'ensemble du budget. Une décision qui accélèrera peut-être la suite de l'examen de la loi égalité réelle outre-mer. A condition que les commissions du Sénat se réunissent rapidement et que le gouvernement accepte d'inscrire le texte à son agenda, sinon ce sera pour janvier ou février.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents