Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 06:39
Cut, saison 4

Montoute débarque

La série phare de France Ô, Cut, entame le 7 novembre prochain sa quatrième saison avec deux nouveaux, Elodie Varlet et Edouard Montout.

Comme les autres années, la série Cut, c'est toujours 70 fois 26 minutes. "Si on voulait le diffuser à l'année, nous pourrions le faire !", se réjouit Sophie Gigon, directrice adjointe des programmes de France Ô. Et non seulement, c'est un vrai feuilleton, mais c'est aussi devenu une marque ! Deux nouveaux comédiens arrivent cette année : Elodie Varlet (Estelle dans Plus belle la vie — photo) et le Guyanais Edouard Montoute. Et pour eux, les auteurs ont dû beaucoup travailler pour que cette présence apporte une véritable valeur ajoutée. Mais le plus de Cut, c'est l'aspect transmédia. Depuis la première saison, la série s'appuie sur le transmédia (facebook, instagram...), mais cette fois, la production a réalisé une première mondiale avec un épisode, le 59 bis,entièrement transmédia qui s'insère entre le 58 et le 59 et qui sera diffusé sur le net. Filmé en vue subjective par les smartphones de deux personnages, ce récit est synchronisé avec l’épisode diffusé à la télé.

"On peut très bien ne pas le voir et passer du 58 au 59, explique Sophie Gigon, mais on peut le voir en même temps et ça fait un peu l'effet de "La rose pourpre du Caire" quand des personnages s'échappent pour vivre une autre vie sur un autre média !"

Si Plus belle la vie représente 30 millions d'investissement, Cut n'émarge qu'à 2,5 millions, pour autant, Sophie Gigon (qui était auparavant directrice de la coordination et de la stratégie fiction à France TV) estime qu'au sein même du groupe, Cut reste un enjeu de choix. "Nous continuons le développement de la série et nous préparons déjà l'écriture de la saison 5 parce que c'est un autre type de fiction en dehors des séries prime. Ca élargit le spectre de la diversité de la production de fictions."

Au départ, il y a eu un appel d'offres et trois candidats. Finalement, c'est ALP et Terence films qui ont emporté le morceau grâce à leur capacité d'innovation et d'anticipation.

Bertrand Cohen, un des producteurs, a compris qu'il fallait miser aussi sur le territoire : "C'est une histoire locale ancrée dans un univers et une géographie. Ici, c'est l'île de la réunion des peuples, des races, des religions. On a des familles de toutes les couleurs et ça ne pose aucun problème. Cut est une série créole dans l'esprit." Et innovante sur la toile.

FXG, à Paris

ITW. Edouard Montoute incarne Ruben, un nouveau personnage

"Ce qui m'a convaincu, c'est la Réunion"

Qu'est-ce qui vous a convaincu d'entrer dans la série ?

Je ne savais que c'était Cut... En fait Cut, je ne connaissais pas ! Je n'ai jamais regardé, j'ai entraperçu comme ça... Je suis un enfant de la télévision, mais depuis quelque temps, je matte des séries américaines et quand je regarde la télé, c'est plus Canal + que les chaînes du bouquet France Télévisions ou TF1... Et puis, je zappe ! Je ne risquais donc pas de tomber sur Cut, mais les quelques extraits que j'ai vus m'ont donné à voir qu'il y avait de belles images. Il y a une exigence qualitative. Maintenant, ce qui m'a convaincu, c'est la Réunion. J'avais envie absolument d'aller là-bas... Ce ne sont pas du tout des raisons professionnelles ! Et puis, ce prénom, Ruben... Avant même de connaître l'histoire... Le mec, il s'appelle Ruben, il vit sur un bateau, je me suis dit : "Hop, allons-y !" Même si c'est vrai, les dix-huit minutes utiles par jour m'ont fait un peu peur !

C'est difficile de travailler sur une série quotidienne ?

L'équipe est très bienveillante, très accueillante... Mais la complexité, c'est en termes de méthode de travail. Je n'ai jamais tourné dans ce genre de séries quotidiennes, ça veut dire une charge de travail assez lourde ! Dix-huit minutes utiles par jour, ça m'a fait peur ! J'ai demandé aux auteurs qu'ils me donnent les textes le plus vite possible pour pouvoir préparer un peu le personnage qui n'était pas défini. Et puis, je n'ai pas la dextérité d'un Ambroise Michel (Adil) ou d'une Elodie Varlet (Estelle dans Plus belle la vie, ndlr) pour apprendre des textes aussi énormes... Je n'apprends pas aussi rapidement que ça et en plus je les réécris ! Ca peut paraître de la fausse modestie, mais ca n'est pas la même charge de travail... Finalement, ils ont accepté mes handicaps et ça s'est très bien passé et Cut est finalement devenu une aventure humaine.

Votre partenaire principal est Elodie Varlet qui incarne Angèle...

Oui, même si effectivement, j'ai des scènes avec Ambroise Michel, pas mal aussi avec Antoine Stip (Charles de Kervelec). Ca me plaît assez que le personnage de Ruben ne soit pas trop développé avec d'autres personnes. J'aimerais bien qu'il garde son petit côté, non pas solitaire, mais ambigü, un peu marginal... C'est ce qui m'a plu dans la saison 4.

Votre personnage est-il bien intégré dans l'intrigue de cette 4e saison ?

Ruben a sa propre intrigue qui vient de son secret. Il va interagir au niveau politique et également au niveau écologique et c'est comme ça qu'il va être confronté à Charles de Kervelec. C'est ça qui me plaît ! Il y a la petite histoire qui est son histoire amoureuse avec Angèle, mais Ruben a d'autres chats à fouetter... Ca donne une question de priorités à régler !

Propos recueillis par FXG

Sébastien Capgras : "Toujours le même plaisir !"

Sébastien Capgras (Jules Park) éprouve toujours le même plaisir après trois saisons ! "Je reste attaché à ce projet et cet attachement se renforce d'année en année parce qu'on créée des affinités, que tout le monde évolue, y compris mon personnage !". Ce qu'il aime aussi, c'est le pays. "C'est le cadre qui aide à partir quatre mois loin de sa famille, ses amis, pour travailler. Et dans le travail, on arrive à se ressourcer, à méditer, apprendre tout ce que cette île a à nous donner !" Pour cette 4e saison, l'adolescent va montrer un visage un peu différent, le visage de celui qui a grandi... "Mon personnage va passer du côté obscur parce que l'absence de ses parents crée un sentiment d'abandon ; il va être tiraillé entre ses deux noms de famille, Park et de Kervelec, et il va se mettre un peu à se comporter comme son grand-père qui reste un méchant !" Lui aussi apprécie l'arrivée d'Elodie Varlet et d'Edouard Montoute. "Ca fait du bien à l'histoire parce qu'une nouvelle intrigue, forcément, ça ramène un petit peu de fraîcheur à la série, et leurs personnages qui arrivent en binôme, collent vachement avec ceux qui sont là depuis un moment."

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents