Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 06:04
Patrick Lecante est le seul représentant de l'Outre-mer à l'ONEMA, organisme qui va se fondre dans l'agence française de la biodiversité

Patrick Lecante est le seul représentant de l'Outre-mer à l'ONEMA, organisme qui va se fondre dans l'agence française de la biodiversité

Eau et assainissement : 19,4 millions pour les Outre-mer

Le 1er janvier, l’Office national de l'eau et des milieux aquatiques (ONEMA), l’Agence des aires marines protégées, les Parcs nationaux de France et l’Atelier technique des espaces naturels regroupent leurs compétences pour fonder l’Agence française pour la biodiversité. Mardi 29 novembre, l'ONEMA a réuni une dernière fois son conseil d'administration auquel siège un seul représentant des outre-mer, le maire guyanais de Monsinery-Tonnegrande, Patrick Lecante. Lors de sa précédente réunion, le conseil d'administration de l'ONEMA a attribué une enveloppe dédiée à l'outre-mer pour un montant de 19,4 millions d'euros pour les deux ans à venir. Ce fonds d'intervention doit financer auprès de la future agence sa compétence sur l'eau et l'assainissement.

Le plus gros budget est celui de Mayotte qui va consacrer 2,6 millions d'euros à la seule mise en place de périmètres de captage d'eau potable. Puis, vient celui de la Martinique qui se voit attribuer 5,5 millions d'euros pour les seuls ouvrages d'infrastructures d'assainissement. En Guyane, comme en Guadeloupe, l'enveloppe globale est de 5 millions d'euros. Quant à la Réunion, elle bénéficiera entre autres de 2 millions pour la réhabilitation des postes de refoulement des eaux usées.

"A partir du mois de janvier, explique Patrick Lecante, les futurs administrateurs de l'Agence française de biodiversité auront à siéger pour analyser leur budget global dont le budget fléché outre-mer. C'est dans cette optique, que tous les présidents de bassin des outre-mer et de leur office de l'eau ont demandé de sanctuariser cette enveloppe.

La création de l'agence de la biodiversité qui reprend toutes les compétences de l'ONEMA, mais sans ressources complémentaires, fait craindre au représentant des outre-mer un "risque de ne plus flécher les outre-mer dans une même mesure". Patrivk Lecante rappelle qu'à l'ONEMA depuis 50 ans, "l'eau paye l'eau, mais bientôt l'eau paiera aussi la biodiversité"...

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents