Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 11:53
Agence française de la biodiversité

Les Outre-mer dans la feuille de route de l'agence française de la biodiversité

"Je salue tout particulièrement les représentants des outre-mer, nombreux, qui ont joué un très grand rôle dans la création de cette agence." Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, a présidé jeudi 19 janvier à Paris, le premier conseil d'administration de l'agence française de la biodiversité (AFB). Sur les 43 membres de ce conseil, six représentent l'ensemble des bassins océaniques. Ainsi y siègent Ferdy Louisy, président du parc national de la Guadeloupe, Sonia Ribes-Beaudemoulin, conservatrice du Muséum d'histoire naturelle de La Réunion, Bichara Bouhari Payet, présidente du conseil de gestion du parc naturel marin de Mayotte, Patrick Lecante, maire de Montsinéry-Tonnégrande (Guyane) et les députés Serge Létchimy pour la Martinique et Maina Sage pour la Polynésie. Le rôle de l'AFB est l'expertise et le pilotage des questions qui touchent au climat, à la biodiversité et à la désertification. Parmi les grands sujets confiés à l'AFB, la ministre a particulièrement cité le plan de reconquête des mangroves et des coraux, la lutte contre les sargasses et encore la gestion intégrée du trait de côte.

Ferdy Louisy, vice-président de l'AFB

Dans la feuille de route qu'elle a développée, la ministre a évoqué plusieurs points qui concernent les outre-mer : la généralisation de la science participative et le dispositif "vigie nature école" avec la multiplication par quatre en 2017 du nombre d'aires marines et éducatives, la généralisation des atlas communaux, particulièrement dans les 430 territoires à énergie positive, la protection de la biodiversité marine avec notamment le développement de mouillages écologistes, le recensement par voie aérienne des mammifères marins et de la faune pélagique aux Antilles, les plan pollinisation et zéro pesticide, le plan eau et enfin la reconnaissance des méthodes traditionnelles de soin par les plantes.

Enfin, la ministre a annoncé qu'elle se rendrait en Guyane du 13 au 17 mars prochains à la conférence des 25 pays membres de la convention de Carthagène pour la protection de la mer des Caraïbes.

A l'issue de ce conseil d'administration, Ségolène Royal a proposé de nommer l'ancien et éphémère ministre PS de l'Environnement, Philippe Martin, comme président exécutif et, à ses côtés, deux vice-présidents, Françoise Gaill, coordinatrice de la plateforme Océan et Climat, et Ferdy Louisy, président du Parc National de la Guadeloupe.

FXG, à Paris

L'organisation de la délégation Guyane Antilles de l'AFB

Si le budget de l'AFB est connu, 225 millions d'euros, si des recrutements sont d'ores et déjà en cours, l'organisation territoriale, la direction, le budget et la feuille de route de la délégation Guyane-Antilles ne sera évoquée qu'en février au prochain conseil d'administration.

La question des sérums antivenimeux

Patrick Lecante est intervenu pour évoquer la question dramatique de l'absence de sérums antivenimeux en Guyane pour proposer que l'AFB s'en empare et propose un dispositif de recherche et développement, notamment en lien avec les savoirs traditionnels et la pharmacopée locale, notamment la plante qu'on appelle "tetneg" et qui pousse dans les jardins. Il a proposé aussi que l'AFB lance u appel à projet pour qu'un laboratoire scientifique puisse proposer des sérums contre les serpents grage à grands carreaux ou corail en s'appuyant ce qui existe en Martinique contre le venin du trigonocéphale qui a son sérum.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents