Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 05:10
Bernard Cazeneuve à l'issue de la réunion du 3 avril 2017 sur la question guyanaise

Bernard Cazeneuve à l'issue de la réunion du 3 avril 2017 sur la question guyanaise

Le Premier ministre estime que les négociations n'ont pas échoué

Bernard Cazeneuve promet d'acter le plan d'urgence pour la Guyane au conseil des ministres de ce 5 avril et appelle à lever les barrages.

"La Guyane ne décollera pas sur la base de fausses promesses..." Lundi après-midi, le Premier ministre a répondu à Mickaël Mansé, des 500 frères, qui avait lancé dimanche : "La fusée restera au sol tant que la Guyane ne décollera pas." Malgré l'annonce d'une manisfestation ce mardi à Kourou, près du site de lancement, le Premier ministre a évité de parler d'Ariane tout en appelant à "lever les barrages". II est longuement revenu sur les 11 protocoles d'accord qui ont été signés ce week-end. Il assure que les trois quarts des quatre cents questions qui ont été posées ont trouvé une réponse à court ou moyen terme. Les 25 mesures du plan d'urgence de 1,8 milliards annoncées par les ministres Bareigts et Fekl en Guyane sont "un effort significatif de rattrapage". Bernard Cazeneuve estime que les négociations n'ont pas échoué. Et pour mieux s'en convaincre, il énonce 4,5 millions de trésorerie pour la CTG, un prêt garanti de 53 millions transformé en subvention, 50 millions pour le financement du RSA, 9 millions d'aides débloquées pour l'agriculture et la pêche... 85 millions d'euros pour les hôpitaux, un centre d'hébergement pour les femmes victimes de violences, 50 millions pendant cinq pour les lycées et les collèges, 15 millions pour les écoles, 20 enseignants en langue marternelle, les doublement du pont du Larivot, de la RN1 vers Macouria et de la RN2 vers Matoury. Enfin, il a annoncé la création d'un poste de coordinateur de la sécurité, d'un TGI et d'un centre pénitientiaire à Saint-Laurent, d'une cité judiciaire à Cayenne, de 50 policiers et gendarmes tout de suite, et de 90 l'an prochain.

Et parce qu'il assure que ce ne sont pas de "fausses promesses", Bernard Cazeneuve les fera acter au conseil des ministres de ce mercredi.

FXG, à Paris

Un process administratif lancé au conseil des ministres

"Nous sommes dans le calendrier annoncé par les ministres", indique un conseiller d'Erika Bareigts lorsqu'il évoque le plan d'urgence pour la Guyane au conseil des ministres. Selon lui, le travail réalisé dans "la ferveur des ateliers", le week-end dernier à la préfecture de Cayenne va être entériné dans le lieu où s'exerce par excellence la décision dans la République, le conseil des ministres. Ca ne sera pourtant ni plus ni moins qu'une déclaration voire une communication. "Techniquement, assure le conseiller, la déclaration lancera un process administratif aussi bien pour la modification de normes réglementaires que pour la préparation des lois de finances. La conférence de préparation budgétaire est en cours... C'est cela que le Conseil des ministres va activer." Pour ceux qui auraient encore des doutes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents