Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 05:36
Feuille de route en préparation au ministère des Outre-mer

La ministre des Outre-mer en campagne, son cabinet au boulot

Tandis qu'Annick Girardin fait campagne pour être réélue députée de Saint-Pierre-et-Miquelon, son cabinet prépare sa feuille de route.

Depuis sa nomination rue Oudinot, le 17 mai dernier, la nouvelle titulaire du portefeuille des Outre-mer, Annick Girardin, seule rescapée (avec Jean-Yves Le Drian) du précédent gouvernement, doit remporter les élections législatives si elle veut garder son job. Elle n'est donc pas vraiment présente pour l'heure à Paris. Pour autant, le cabinet qu'elle a formé, sous la houlette du préfet Dominique Sorain, est déjà au charbon. "Nous gérons les urgences, explique son conseiller presse Henri Soupa, c'est-à-dire la Guyane..." Le ministère a déjà envoyé une mission d'expertise pour l'hôpital de Cayenne et se préoccupe de payer les fournisseurs de ce même hôpital. "Plus nous répondons vite aux urgences, poursuit M. Soupa, plus nous serons dégagés pour avoir une vision d'avenir lors des assises des outre-mer." Ces assises promises par le candidat Emmanuel Macron seront la grande affaire du début de ce nouveau quinquennat. Mais pour cela, il faudra attendre la fin des élections législatives. Le président Macron n'a pas encore nommé son conseiller outre-mer, celui qui devra être le coordonnateur des ces assises. Même chose dans les ministères où aucun référent outre-mer n'est encore nommé, si ce n'est à Matignon (il s'agit d'un ancien du cabinet de Marie-Luce Penchard, Xavier Brunetière).

"Nous travaillons sur l'armature et l'état d'esprit de ces assises", poursuit le conseiller Soupa qui n'a pas oublié les états généraux de l'outre-mer en 2009 : "Ce ne sera pas la même chose parce que nous avons désormais une approche spécifique pour chaque territoire." Il faudra aussi y intégrer les plans de convergence prévus par la loi égalité réelle outre-mer. Pas de date encore pour ces assises qui se dérouleraient principalement dans les territoires.

En attendant le discours de politique générale du Premier ministre

L'agenda de la ministre est un peu dépendant pour l'heure du discours de politique générale que prononcera le Premier ministre le 4 juillet. Néanmoins, Annick Girardin, qui entend être le poil-à-gratter du gouvernement et plaider le réflexe outre-mer sur tous les projets de loi, devrait aller à la rencontre des acteurs et des médias dès la semaine du 26 juin (ce jour-là, elle sera l'invitée de "France Ô politique") pour présenter sa feuille de route.

Enfin, si Annick Girardin n'a pas obtenu le grand ministère des Outre-mer et de la Mer qu'elle souhaitait (elle s'est beaucoup entretenue avec Emmanuel Macron sur sa vision maritime), elle entend défendre une politique de bassins océaniques et de développement durable. Son expérience au secrétariat d'État en charge du Développement et de la Francophonie sous le gouvernement Valls, lui a ouvert les réseaux de l'AFD, des ambassadeurs des pays africains, de l'organisation mondiale du SIDA... Elle est encore très au fait des problèmes climatiques des petits Etats insulaires.

Son credo, c'est véhiculer l'image de la France dans les bassins océaniques des territoires d'Outre-mer et faire rayonner ces territoires dans l'Hexagone. Mais il lui faut d'abord se faire réélire !

FXG, à Paris

Une place à prendre au cabinet

Les nouvelles règles de fonctionnement des ministères qui limitent à dix le nombre de conseillers (contre 15 auparavant) obligent la nouvelle ministre à associer davantage la direction générale des Outre-mer (l'administration) aux réunions de cabinet.  "Le site web sera géré par l'administration et non plus le cabinet", explique-t-on.

D'ores et déjà, certains conseillers sont attachés à un territoire. Ainsi le directeur de cabinet Dominique Sorain est le référent Réunion, son adjoint Brice Blondel a la Guyane, Eric Cayol, la Martinique, Yohan Wayolle, Saint-Pierre-et-Miquelon et les TAAF, Gaëlle Nerbard, Mayotte, Rémi Bastille, la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie et Wallis-et-Futuna, et enfin, Sébastien Eugène, la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barth.

Une place, la dixième, reste encore à prendre au cabinet d'Annick Girardin. Le profil du futur titulaire est tracé : il sera chargé des fonds européen, de la pêche et des relations avec les élus. Le mieux étant une femme et cerise sur le gâteau, ultramarine...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents