Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 04:59
Accords de Guyane, le rapport d'étape

Première réunion du comité de suivi des accords de Guyane

La première réunion du comité de suivi technique des accords de Guyane s'est déroulé mardi 11 juillet au ministère des Outre-mer avant une restitution aux élus.

Annick Girardin était entourée des préfets Jaeger et Cordet, de son directeur de cabinet, Dominique Sorain, ainsi que son adjoint, Brice Blondel, spécifiquement en charge de la Guyane au ministère. Face à eux, le président Alexandre, les députés Adam et Serville, les sénateurs Karam et Patient et le président de l'association des maires, David Riché.

La ministre a pu présenté un état des lieux de l'avancement des accords de Guyane relatifs à l'enveloppe de 1,08 milliard : 60 % des mesures validées, 40 % en cours de validation.

Rodolphe Alexandre repart satisfait pour sa collectivité : "Mon budget 2017 sera sincère et véridique ! C'est clean.". "Le débat est propre, a confirmé le député Serville, mais il n'est pas terminé. Maintenant, il y a la deuxième partie qui consiste à dire comment on va procéder à ces inscriptions budgétaires dans le cadres des projets de loi de finances qui seront votés prochainement. C'est là qu'il faudra être extrêmement vigilant."

Les 30 points du plan d'urgence acté en avril dernier ont été argumentés et longuement débattus. "Nous avons rajouté, poursuit le président Alexandre, des éléments essentiels tels que le POSEI du bois de 3,5 millions. Il y figure, mais il n'était pas assez explicité. Nous avons aussi parlé de la surcompensation de la pêche et des mesures plus sévères de répression de la pêche illégale. Le budget pour les lycées est bien élaboré pour être mis en route dès 2017... " De l'avis général, ces 30 mesures pour la Guyane (4 pour la CTG, 8 pour la sécurité, 3 pour la justice, 4 pour la santé, 3 pour l'éducation, 3 pour les infrastructures de transport, 2 dans le foncier et 3 pour l'économie) ne sont  rien d'autre que la traduction parfaite du protocole signé en avril 2017. Quant au plan additionnel de 2,1 milliards, ils devaient en principe être abordés dans la deuxième partie de la réunion, mardi après-midi... "Nous n'avons pas parlé des 2,1 milliards complémentaires, a expliqué le député Adam, mais il faut saluer le travail du gouvernement. Toutes les mesures ont été étudiées, ont eu des réponses claires et précises." Même confiance chez le sénateur Patient : "La ministre vient d'arriver et en l'espace de quelques jours, les premières mesures sont traitées. On peut considérer que c'est positif. Maintenant, on a l'assurance que cette demande complémentaire ne sera pas renvoyée aux assises de l'outre-mer, donc ça va être traité sans délai !" Le député de la 2e circonscription estime que le plan thématique pourra être abordé très rapidement : "Peut-être dès fin juillet, mais de toute façon, la ministre viendra en Guyane en septembre et pourra préciser ce qui aura été fait au niveau du plan additionnel."

Les trois représentants du collectif "Pou lagwyan dékolé" se sont déclarés aussi satisfaits mais vigilants sur le plan additionnel de 2,1 milliards.

Annick Girardin a indiqué que le préfet de la Guyane réunirait le comité local de suivi dès avant la fin de ce mois "pour présenter la méthode et inclure toutes les parties". Elle a encore précisé, malgré le scepticisme des élus guyanais, que "les plans de convergence et les assises de l'outre-mer feront émerger des solutions nouvelles et dessineront les cadres des outre-mer de demain". Elle a annoncé l'ouverture prochaine d'un site web pour que chacun puisse consulter par lui-même l'avancement des mesures, "engagées" ou "mises en oeuvre"...

FXG, à Paris

 

Trois questions à Jemetree Guard

"Ca nous sera difficile d'expliquer qu'on n'a pas parlé des 2,1 milliards"

Avez-vous des doutes sur le plan additionnel de 2,1 milliards ?

Sur le 1,08 milliard, il n'y a pas de doute parce que nous savons dans quelles conditions nous l'avons obtenu, mais c'est sur le plan de 2,1 milliards que se jouent les grands défis de la Guyane. Et on ne peut laisser passer cela.

Qu'attendez-vous ?

Il faut absolument commencer à discuter parce qu'il y a des questions fondamentales relatives à l'éducation, au désenclavement du territoire, à l'endettement des communes, l'accès à l'énergie, à l'eau potable, des marottes que l'on traine depuis cinquante ans ! Ensuite, nous pourrons dire à la population quelle aura été le degré de réceptivité de la ministre. Mais il est bien dit dans l'accord qu'ils feront l'objet d'une étude rapide. Et c'est ce que nous souhaitons porter en Guyane comme information.

La ministre a évoqué les assises de l'outre-mer...

Nous ne voulons pas nécessairement nous situer dans la lignée des assises de l'outre-mer, mais nous voulons que l'on commence à en discuter. Il y a lieu maintenant de concéder à tous nos problèmes une fin appropriée. Nous attendons un calendrier de mise en place, de connaître le véhicule législatif par lequel on va mettre en place ce plan de 2,1 milliards et comment on va pouvoir l'évaluer au fur et à mesure. Ca nous sera difficile de rentrer en Guyane en expliquant aux gens qu'on a discuté sur 1,086 milliards et qu'on n'a pas parlé des 2,1 milliards, le plan qui traite des urgences des urgences !"

Propos recueillis par FXG, à Paris

Les mesures mises en oeuvre-Transformation en subvention exceptionnelle d'équilibre du prêt de 53 millions à la CTG

- 150 millions pour le RSA en trois fois de 2017 à 2019

- 9 millions à la CTG pour compenser la part d'octroi de mer aux communes

- 4,5 millions d'avance de trésorerie à la CTG pour ma continuité territoriale (pour régler la facture des transporteurs)

- Création d'un état-major de sécurité

- 18,5 millions sur la période 2017-2020 pour l'installation durable d'un escadron de gendarmerie supplémentaire

- 9,6 millions sur la même période pour renforcer les forces de gendarmerie et de police

- Création d'une zone de sécurité prioritaire à Saint-Laurent

- Mise en place de barrages mobiles sur les RN1 et 2

- Abandon du projet de cession du CMCK pour un projet public

- 60 millions pour le CHAR

- 25 millions (2017-2018) pour le CHOG

- 5 millions pour les politiques du handicap

- 250 millions pour les lycées et collèges de 2018 à 2022

- 150 millions pour les écoles de 2018 à 2027

- 3 millions pour doubler les intervenants en langue maternelle

- 9 millions pour les pêcheurs et agriculteurs

- Elaboration d'un pacte social et fiscal

Les mesures engagées

- Installation d'un échographe à l'aéroport Félix-Eboué

- Mobilisation du réseau diplomatique français pour relancer la coopération régionale

- 500 000 euros dès 2017 pour mettre en place des moyens nautiques pour lutter contre la pêche illégale

- 50 millions pour la construction du TGI de Saint-Laurent

- 111 millions pour un centre pénitentiaire à Saint-Laurent

- 100 millions pour la cité judiciaire de Cayenne

- 100 millions pour le doublement du pont du Larivot

- 100 millions pour une première tranche de doublement des RN1 et RN2

- 100 millions pour une deuxième tranche du doublement de la RN1

- Cession gratuite à la CTG de 250 000 hectares

- Attribution de 400 000 hectares aux peuples autochtones

- Saisine de la Commission européenne pour la mise sous le régime général  d'exemption par catégorie du nouveau régime d'aide à la filière bois

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents