Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  •   le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 04:37
Kou Bouyon de Martinique

Kou Bouyon de Martinique

Le carnaval tropical des champions sur les Champs-Elysées

Les malaka sisters

Dimanche 2 juillet, le 16e édition du carnaval tropical de Paris a rassemblé des milliers de personnes venus sur "la plus belle avenue du monde" pour regarder, admirer, photographier, filmer, les costumes aux couleurs de l’olympiade de cultures. Une trentaine de groupes venus de Guadeloupe, de Martinique, d’Haïti, d’Indonésie, du Pérou, de la Colombie, de la Guyane, de Strasbourg, de la Bolivie et d’ailleurs ont défilé sur une parcours prestigieux partant du rond-point des Champs Elysées, jusqu'à l’arc de Triomphe pour finir devant les membres du jury situé au bas de la plus belle avenue du monde. Beaucoup de sportives et sportifs d’outremer, au premier rang desquels, la présidente du jury Mélia Métella qui a profité de la prestation du groupe Sinnamary pour danser quelques pas avec les touloulous.

Reportage Alfred Jocksan (avec FXG)

Le palmarès

Meilleur costume francilien, meilleure chorégraphie et grand prix du carnaval : Tropikana

Meilleur costume invité et meilleur groupe invité : Caporales

Meilleur char : Adom

Meilleure musique et meilleur groupe à caisses : Ethnick 97

Meilleur groupe à peaux : Miyo

Meilleur groupe à mas : Ti Mas Paname

Meilleure batucada : Mister quentes et les danseuses d'or

Prix de la fédération : Lanmen kreyol

Ils ont dit

Laura Flessel , ministre des sports : « Aujourd’hui, il y a une continuité dans les évènements. Je reviens du triathlon et j’arrive au carnaval aux couleurs de Paris 2024 ce qui pérennise notre ambition avec le soutien culturel des outremers. Je suis ravie. »

Anne Hidalgo, maire de Paris : « Le fait d’avoir l’énergie, la beauté de ce carnaval et le mouvement de tous les outremers avec nous, ça va être un accélérateur dans cette dernière ligne droite pour les JO. C’est un moment magique. Aujourd’hui, le carnaval est une institution à Paris. On l'a voulu depuis longtemps et dans la plus belle avenue du monde. Paris est une ville ultramarine. Les ultramarins viennent et servent Paris et les Parisiens. Je voulais leur dire merci avec ce beau carnaval tropical qui leur est aussi dédié. Paris est une ville ouverte au monde qui veut rester debout et continuer à rayonner à être le lieu où se mélangent toutes les cultures pour être plus fort ensemble. C’est ça le message de ce carnaval ».

George Pau-Langevin, députée de Paris : « C’est un grand plaisir de revoir le carnaval sur les  Champs Élysées comme en 2011, Quand, nous étions candidat pour 2012, Londres l’avait emporté sur nous au motif que Londres était une ville plus cosmopolite. Aujourd’hui, Paris démontre qu’elle est aussi une ville cosmopolite et mondiale. Je pense qu’on aura plus d’atouts pour pouvoir remporter l’organisation de cette compétition ».

Malia Métella, présidente du jury (Guyane) : « Ca fait tellement longtemps que je n’ai pas fait  un carnaval ! Ça me fait super plaisir de retrouver le rythme ici à Paris sur les Champs-Élysées, avec des musiques qui viennent de tous les pays. C’est fantastique un carnaval sur les olympiades de la culture. Paris montre que le carnaval fait partie du patrimoine français.. La mobilisation des sportifs des Dom Tom est une force. Car il y a toujours une belle délégation des sportifs des outremers pendant les jeux. Notre présence est un plus pour Paris 2024 ».

Patrice Annonay, sportif de haut niveau handball (Martinique) : « Je vis un très grand moment sur les Champs aujourd’hui. Je tenais à être ici pour marquer le coup. Le carnaval est une fête populaire chez moi en Martinique que je n’ai pas vue depuis bien longtemps à cause de mon métier de sportif de haut niveau et des compétitions en saison. Je me nourris un peu aujourd’hui de ce que je rate là-bas. Je tenais à marquer le coup pour la candidature de Paris 2024 ».

Ysaora Thibus, Escrime (Guadeloupe) : « Je suis très contente déjà d’être sportive guadeloupéenne et de voir le carnaval sur le Champs-Elysées. C’est une grande fierté d'autant qu'il est là pour soutenir la candidature de Paris  pour l’organisation des jeux olympique de 2024 qui est quelque chose qui me tient à cœur, La présence des sportifs antillais est un signal fort. Nous sommes nombreux dans les équipes de France et nous soutenons la candidature de Paris pour les jeux de 2024 ».

Teddy Lacroix, président de la fédération du carnaval tropical de Paris–IDF : « On est content de la prestation et surtout du public qui a répondu présent à la manifestation. Je constate que les groupes ont fait un travail formidable, tant au niveau costumes qu’au niveau musique. Il y a eu des gros efforts de fait. Si Paris remporte l’organisation des jeux pour 2024, nous serons présents pour animer sur tous les stades et faire grandir la fédération. Le carnaval tropical est une base à 80% domienne et le reste est à l’image de Paris. Toutes les composantes sont là. »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents