Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 04:00
Le préfet Jacques Witkowski, directeur général de la sécurité civile et de la gestion de crise, en compagnie d'Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, ce mercredi matin à la COGIC.

Le préfet Jacques Witkowski, directeur général de la sécurité civile et de la gestion de crise, en compagnie d'Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, ce mercredi matin à la COGIC.

La cellule interministérielle de crise à Paris surveille Irma

Jacques Witkowski, directeur général de la sécurité civile et de la gestion de crise, a reçu mercredi la visite de la ministre des Outre-mer, rue de Mirosmenil à Paris où se trouve la cellule opérationnelle de gestion interministérielle des crises (COGIC). Cette cellule couvre l'ensemble du territoire, outre-mer compris, fonctionne 24 heures sur 24 et s'adapte à l'intensité des crises. Alors que l'ouragan Irma s'approchait de Saint-Martin, la cellule fonctionnait en veille renforcée. Mais depuis mardi 18 heures, le Premier ministre a activé la cellule interministérielle de crise qui est enterrée quelques étages en-dessous du COGIC et qui est classifiée secret défense. C'est là que sont gérées les décisions stratégiques que prennent les ministres concernés (Défense, Santé, Intérieur, Outre-mer) en fonction de la situation.

"L'ouragan Irma est un phénomène d'une intensité qu'on n'a jamais connue dans cette région", a indiqué la ministre Annick Girardin. Le préfet Witkowski a indiqué qu'Irma était un ouragan de grade 5, mais qu'on ne savait pas mesurer au-delà et qu'on attendait des rafales à 350 km/h, beaucoup d'eau, près de 40 mm, soit 40 litres au mètre carré, et une surcote cyclonique avec des houles qui se mesurent entre 12 et 15 mètres. A Saint-Martin et Saint-Barth, les îles les plus menacées, 17 000 personnes  se trouvent confinées en zone à risque. Plusieurs milliers ont trouvé refuge chez des proches et environ 600 ont été accueillis dans des centres d'accueil ouverts par la préfecture.

Des forces d'intervention sont d'ores et déjà prépositionnées sur place, tandis qu'un hub logistique a été mis en place en Guadeloupe où des renforts de Martinique et de Guyane ont été acheminés. Hormis les moyens humains et matériels, de l'eau potable est prête à être acheminée à Saint-Martin qui ne dispose que de 24 heures d'autonomie en eau. La ministre qui a passé une grande partie de la journée de mercredi à la cellule de gestion de crise parisienne a pris un vol d'Air Caraïbes dans la soirée avec des renforts matériels et humains à destination du hub logistique de Pôle Caraïbes.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents