Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 février 2018 6 10 /02 /février /2018 04:03
Corinne Mencé-Caster au salon du livre de Paris en 2016

Corinne Mencé-Caster au salon du livre de Paris en 2016

Le roman règlement de compte de Corinne Mencé-Caster

Les éditions Ecritures sortent le 16 janvier le dernier ouvrage de Corinne Mencé-Caster, "Le talisman de la présidente".

Ils s'appellent Fred Talisman, Alexandre Perejil, Toni Printanus, Gégé Varianiamy, Jonas Jibet, Mormin Zurco, Jean-Ernest Chiffroi, Gontrand Froideveaux, Souleymane Foumaya, Darbuky, Renato, Rodrigue (l'écrivain de renom), Suzanne... Ils sont tous des personnages du dernier livre de Corinne Mencé-Caster, "Le talisman de la présidente", paru chez Ecriture, avec un bandeau rouge éloquent apposé sur la couverture : "Corruption à l'université". Ca commence par la découverte, à peine est-elle élue, que l'université doit 2 millions d'euros à l'associations des universités de la Caraïbe... Et quand elle demande des explications, le patron du laboratoire concerné lui envoie ses sbires, ses "griffeurs", ainsi les baptise-t-elle... L'ancienne présidente de l'université Antilles-Guyane donne là sa version des mois passés à la tête de cet établissement qui, pendant son mandat, fut ébranlé par le scandale financier du CEREGMIA (qu'elle rebaptise CARIBMIA), puis éclaté avec la sécession du pôle Guyane...

Tantôt accusée d'être "la reine CMC", voire "la marraine", tantôt d'être tout simplement folle, Corinne Mencé-Caster apporte ici sa version en se protégeant derrière l'artifice du roman. Non, ce livre n'a rien d'un roman !

Talisman est tombé, l'UAG avec

"Le talisman de la présidente" met en exergue les magouilles et l'emprise du patron du CARIBMIA qui a su créer une université dans l'université sans même avoir besoin d'en être le président, juste en prodiguant ses largesses financées par les fonds européens. Corinne Mencé-Caster le rebaptise Fred Talisman et ses deux complices, Shérif et Carabine. Talisman, celui qui lui a pourri sa présidence, mais aussi, accuse-t-elle, tué l'université Antilles Guyane en organisant son éclatement pour qu'elle ne soit plus que la présidente de plus rien... Corinne Mencé-Caster se délecte, non sans amertume, à raconter comment cet homme a su s'attirer les bonnes grâces des "chefs des comtés et grands duchés de Mada et Gwada", sans compter le soutien de la ministre de l'autre bord issue de "Gwaya"... Elle épingle avec jubilation au passage, le chef de cabinet du grand chef de Mada, un certain Jean-Pascal Lassouricière qui lui encore devrait se reconnaître ! Dans cet ouvrage, Corinne Mencé-Caster raconte comment elle est venue déranger un fonctionnement de type mafieux qui semblait convenir à tout le monde depuis quinze ans. Elle y a laissé des plumes, mais Talisman est tombé lui aussi (une révocation en suspens) et l'UAG avec.

FXG, à Paris

Extrait

"CMC et les siens savent que divers émissaires se sont rendus dans la ville où doit se tenir le conseil de discipline externalisé, pour plaider la cause de Félix Talisman et des siens. Une fois sur place, marchandages ont eu lieu : une fois de plus des ministres et de hauts fonctionnaires se sont compromis pour sauver la mise à Félix Talisman ; ou, pour le moins, lui laisser le temps de réussir à faire tomber CMC et ses équipes et, ensuite, négocier une sanction symbolique qui n'entachera pas trop ni son image ni son autorité.

Il faut sauver l'ami Félix et, dans le même temps, donner une belle leçon à cette "prétentieuse" de CMC. "Mais pour qui se prend-elle ?" La décision tombe enfin, et la sanction est plus que symbolique. Les griffeurs triomphent (...) CMC et son équipe n'en mènent pas large. Ils ont peine à croire que la puissance des réseaux peut à ce point s'exprimer sans vergogne, sans pudeur. Ils ont été bien naïfs de croire qu'en externalisant le conseil, ils obtiendraient gain de cause (...) Ils comprennent maintenant, douloureusement, que le dehors est aussi gangrené que le dedans, que Félix est au coeur d'une vaste entreprise de clientélisme et de passe-droits qui ne connaît pas de frontière. Ils avaient juste oublié de consulter la liste des des missionnaires qui fréquentent depuis tant d'années les clinquants colloques de Félix. Ils y auraient vu les noms de ceux qui figurent sur l'arrêté de nomination des membres du discipline externalisé..."

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents