Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

5 mai 2018 6 05 /05 /mai /2018 05:04
Foire de Paris, Guadeloupe

Etalage de savoir-faire à la Foire de Paris

Le conseil régional a délégué la chambre de métiers pour cette 114e édition de la Foire de Paris qui a débuté vendredi 27 avril et qui s'achève le 8 mai prochain. Le président Vainqueur a emmené une délégation de neuf élus de la chambre de métiers qui sont venus soutenir et accompagner les artisans guadeloupéens. En tout, ce sont pas moins de 32 exposants qui ont pris leur quartier sur 425 m2, dans un véritable village avec ses rues et ses avenues au coeur de la zone "Terres de tropiques", dans le hall 4 du parc des expositions de la porte de Versailles. L'investissement de la Région s'élève à 550 000 euros.

Tous les secteurs de l'artisanat sont représentés : textile (Doudou Diez, Gytane création, Nicoladre Madras des îles), alimentation (la kaz a bokit de Jean-Pierre Sturm, les lambis de Bernay, les kassav de Christianna Hery), coiffure, cosmétique, liqueurs et punchs (punch Mabi, Bielle, Damoiseau, Mi bébé), confiseries (Karu caprice), les fleurs de Trois-Rivières et les bois (peints ou en meubles de José Pindi)... La Région indique avoir convoyé 7 tonnes de marchandises !

Cet étalage des savoir-faire guadeloupéens donne un avant-goût de ce que devrait être la présence guadeloupéenne en octobre prochain à Saint-Malo avant le départ de la Route du Rhum. Les organisateurs ne s'y sont pas trompés qui ont installés au coeur du stand institutionnel de la Région, la chambre et le CTIG un immense tonneau de rhum. Il trône dans une allée rebaptisée "avenue de la Route du rhum".

FXG, à Paris

Ouh la la ! Zhoelala sort son 42

"Je suis la co-créatrice de jolies sandales en pvc, explique Dominique Crane-Moreau, créées par un couple de Thaïlandais. J'ai racheté les droits de la marque Zhoelala afin de développer le produit, les collections et les adapter à nos îles où nous sommes présents." L'événement la Foire de Paris a été la présentation de la taille 42 qui était très attendue par sa clientèle antillaise ! Et pour les enfants, du 32 au 35, il faudra attendre juillet !

450 kilos de douceurs d'antan

Ivanohé Jean-Baptiste de Karu caprice est présent pour la première fois à la Foire de Paris avec 450 kilos de doucineries. "Nous faisons découvrir ou redécouvrir aux Antillais de l'Hexagone toutes les douceurs d'antan, les sik a koko, les pipilits, la mangue confite, le chadek, les popotes à fruits à pain, les sik à noix ou à pistache..." Pour venir, il a bénéficié de l'aide régionale : "On a droit à 200 kilos de marchandises pris en charge par la Région et la chambre, et le reste, c'est à notre charge."

"Humainement, c'est extraordinaire !"

Dominique Elizé de Subtil Aw, entreprise basée aux Abymes, fait du bois peint. "Ce sont des objets en bois qui représentent notre diversité culturelle et traditionnelle de nos îles." C'est un habitué de la Foire de Paris. "Humainement, c'est extraordinaire, toute cette affluence de gens qu'on rencontre... Il y a des liens qui se tissent et, au fil des ans, nous avons un public averti qui, chaque année, revient nous voir !" L'aide de la Région et de la chambre ? L'avis de Dominique est tranché : "Sans cette aide, ça serait pas du tout la même musique ! Ca n'est pas sûr que j'y viendrais..."

1,5 tonne de fleurs

Harry Ruppert et Daniel Bienvenu (avec Nathalie sur la photo) sont les deux producteurs de fleurs tropicales de Trois-Rivières. Ils sont associés depuis 2007 au sein d'un groupement d'intérêt agro-écologique. Ils ont acheminé 1,5 tonnes de fleurs à la Foire, mais estime qu'en ne payant que 70 % du fret, ils font une bonne affaire. Ya plus qu'à espérer qu'ils en aient pris assez pour tenir les douze jours de la Foire !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents