Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 mai 2018 5 04 /05 /mai /2018 06:50
Malgré son stand institutionnel de 140 m2, la Martinique a du mal à rivaliser les présences imposantes de la Guadeloupe et de la Guyane (Photos FXG)

Malgré son stand institutionnel de 140 m2, la Martinique a du mal à rivaliser les présences imposantes de la Guadeloupe et de la Guyane (Photos FXG)

La Martinique en toute discrétion à la Foire de Paris

La foire de Paris a ouvert ses portes le 27 avril et les refermera le 8 mai.

Dans le grand hall 4 de la Foire de Paris qui accueille  les stands des "Terres de tropique", la Martinique affiche une présence bien modeste pour ne pas dire discrète s'il n'y avait le stand institutionnel du comité martiniquais du tourisme (CMT) qui, heureusement, signale la présence de la Martinique avec son fameux "M". François Jock, du CMT, est d'ailleurs fier de présenter les 140 m2 de son stand, mais dans l'allée, ils ne sont que 14 exposants à avoir fait le voyage à Paris cette année. Stylisme, glaces, bijoux, épices, liqueurs et punchs, cosmétiques, mais également du service avec les assurances Colombo ou encore la mutuelle UFR... La Martinique essaie tant bien que mal d'offrir la palette de sa diversité, mais elle paraît écrasée par ses deux voisins qui ont massivement investi la zone de "Terres de tropiques" : la Guyane et ses 24 exposants et surtout le grand village de la Guadeloupe avec ses rues et ses 32 exposants !

"L'organisation de la foire de Paris cette année a été compliquée, confie Nuptia Allamelou, la présidente de Cap Antilles, l'association qui fédère et assure toute la logistique pour les artisans de la foire. Le soutien de la collectivité est moins présent... L'aide est là, mais elle tarde à arriver. On aimerait pouvoir toucher au moins une partie avant la foire, parce que les artisans sont obligés de tout financer et c'est quand même conséquent et très lourd comme budget !" Cap Antilles s'occupe des dossiers de financement auprès de la collectivité territoriale, réserve les espaces  de la foire pour les artisans qui font savoir, dès le mois de septembre, leur intention d'aller à la foire de Paris. Cap Antilles accompagne ensuite les exposants et se préoccupe même de l'agencement des stands grâce à un Martiniquais de bonne volonté établi en région parisienne. Depuis l'an dernier, Cap Antilles a trouvé un autre bon partenariat avec un déménageur de Ducos. "M. Ragot de DAOM, confie la présidente Allamelou, nous font des tarifs très préférentiels pour le fret."

Faible soutien de la collectivité

C'est que les moyens sont faibles. Cap Antilles a du faire avec un budget de 150 000 euros quand le voisin guadeloupéen a investi 550 000 euros sur la foire... Il suffit de regarder le stand de la Guyane pour voir qu'eux aussi ont mis des moyens importants.

Le président Marie-Jeanne est passé les visiter et les a tous chaleureusement encouragés. Mais Nuptia Allamelou, qui a aussi reçu les visites de Marinette Torpille, conseillère exécutive en charge du développement économique et de l'aide aux entreprises à la CTM, et du président de la chambre de métiers, Henri Salomon, compte surtout sur eux : "Mme Torpille et le président Salomon nous ont promis de travailler avec nous et, s'il le faut, reprendre le flambeau au niveau de la chambre." L'enjeu serait de réussir mieux l'année prochaine...

La commerciale chargée du hall 4 de la foire qui accueille les stands de "Terre de Tropique" a offert gracieusement à Cap Antilles et au CMT de poser des affichettes sur les entrées du hall pour signaler la présence et le lieu des stands la Martinique. "C'est une commerciale martiniquaise, lâche Nuptia, et ça lui a fait mal de voir qu'on ne nous voyait pas beaucoup !"

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents