Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

24 juin 2018 7 24 /06 /juin /2018 06:14
Journée "Destination Guyane" à Paris

Rendez-vous guyanais rue des Martyrs

Delices de Guyane qui a ouvert sa boutique parisienne dans la rue des Martyrs en mars 2017 s'est associé au Comité du tourisme de la Guyane pour organiser un événement Guyane à Paris samedi 16 juin.

Bernard Boulanger, le gérant de l'entreprise, a mis à la disposition du CTG son carnet d'adresse pour offrir quatre belles séquences dans la journée : gastronomie avec Béatrice Fabignon, Cinéma avec Stany Coppet, sport avec Kévin Séraphin et Culture avec Christiane Taubira. "L'idée, exlique Flavia Serve du CTG, est qu'on parle de la Guyane, qu'on fasse émerger la destination." Béatrice Fabignon a ouvert l'événement pour présenter le concours d'arts de la table qu'elle organise cette semaine en Martinique et qui devrait connaître bientôt une édition guyanaise. L'acteur Stany Coppet est venu avec son complice le réalisateur indo-britannique, Ashim Bhalla, présenter son projet de long métrage, Sisco, qu'il commencera à tourner à l'été 2019. Le comédien qu'on a pu voir dans la première saison de la série Guyane (la saison 2 sera diffusée à la rentrée de septembre) a fait venir le chanteur et comédien Kemso (qui s'apprête à sortir un album de rap en novembre), mais également Bénédicte Lesage, la productrice de la série qui assure "essayer" de faire en sorte qu'il y ait une troisième saison.

Mohamed Elarche, le premier assistant réalisateur de la série est là aussi. "Ma première fois en Guyane, raconte-t-il, c'était pour le court-métrage d'Imanou Petit, "Guyane", primé aux Ho Ho Ha en 2008." Stéréla Abakamofou, étudiante en 2e année au cours d'art dramatique Florent et ancienne élève du théâtre école de Saint-Laurent, Kokolampoe, est venue avec son compagnon, le gendarme David Gris qui a témoigné de son travail contre les orpailleurs clandestins dans un récit publié chez Edilivre, "Garimpeiros"...

Mo isi mo rot bo

Le basketteur Kevin Séraphin est venu témoigner de sa carrière en NBA et en équipe de France et de son retour en Europe, au FC Barcelone : "J'ai eu une petite opération au genou fin mars, je suis encore en phase de rééducation donc cet été je ne pourrai pas être en équipe de France, mais je me remets bien. Je pense pouvoir retourner sur le terrain fin juillet, août...  Peut-être septembre." 

Jouer à Barcelone lui plaît, assure-t-il, même si c'est totalement différent de la NBA. Il commence à apprendre l'espagnol et attend tranquillement la coupe du monde ! Son père, Thierry Séraphin, l'animateur de l'association Montabo Soley était là aussi, tout comme Myrtho Mathurin, président de de l'association Mo isi mo rot bo : "On se connaît tous. Il y a une trentaine d'associations guyanaises en France, au Mans, à Montpellier et en région parisienne comme Sinnamary, Roulo d'or et la première et la plus ancienne d'entre elles est l'UGAG qui a plus de 90 ans d'existence." L'historien Edenz Maurice est venu fêter son titre de docteur en histoire. Il a soutenu sa thèse la veille !  Son sujet : "Faire l'école dans une vieille colonie - Un Etat colonial aux prises avec le monde scolaire de 1928 au début des années 1950".

Signé Ch T

La présence du comédien guadeloupéen Jean-Michel Martial n'a pas étonné son vieil ami Bernard Boulanger qui l'a connu il y a plus de quarante ans quand l'actuel président du CReFOM exerçait comme dentiste au centre spatial. Car Jean-Michel Martial a eu une première vie guyanaise : "J'ai fait mes trois années de lycée en Guyane, raconte-t-il, puis j'ai fait mon service militaire au centre spatial avant de faire mes études dentaires à Paris et m'installer à Kourou..." Jusqu'à ce qu'il décide de changer de vie et de pays pour devenir comédien !

Le grand moment de la journée a été la présence de Christiane Taubira pour une longue séance de signature. Willy Rollé, producteur audiovisuel établi en Allemagne et qui prépare un film sur les réfugiés syriens établis au Liban, se présente avec l'ouvrage "Baroque sarabande". "Rollé ? Comme le docteur, demande l'ancienne ministre." "C'est mon oncle." "Je l'ai connu à Paris quand il a du refaire ses études de médecine parce que son diplôme roumain n'était pas valable en France..." "Il a été assassiné en 1998..."

L'ancienne garde des sceaux attire la foule et la queue grossit derrière Willy... Sylviane Cédia arrive pour assurer le spectacle, Hendy Chocho et Tadélia Privat du groupe Dokonon sont déjà là. Il ne manque plus que les élus pour le cocktail de clôture. Le premier arrivé a été Alex Madeleine, le président du Comité du tourisme, puis sont arrivés Lénaïck Adam et Antoine Karam... Tous enfin parés pour déguster les délices de Guyane !

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents