Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

22 juin 2018 5 22 /06 /juin /2018 04:45
Norwegian

Bjorn Kjos, PDG de Norwegian Air Shuttle, était au siège parisien du comité martiniquais du tourisme où il a annoncé l'extension du réseau de sa compagnie depuis les Antilles vers le Canada et la Guyane. Interview

"Nous pourrons même envisager des routes depuis Paris vers les Antilles françaises"

Quelles sont les nouvelles lignes que vous allez ouvrir cet automne ?

Nous allons ouvrir de nouvelles routes vers Cayenne et Montréal depuis Pointe-à-Pitre et Fort-de-France. Nous allons aussi augmenter nos fréquences sur des routes existantes entre les Antilles françaises et New York et Fort-Lauderdale. Ce nouveau programme démarrera le 29 octobre et se poursuivra jusqu'à la fin mars 2019.

Ca représente combien de vols supplémentaires par rapport à l'offre que Norwegian proposait jusqu'alors sur les Antilles ?

Cayenne, ce sera quatre fois par semaine. Les Antilles-New-York, ce sera tous les jours sauf le samedi. Et pour le Canada, ce sera trois fois par semaine. Si vous voulez vous faire une image globale, l'an dernier nous proposions 150 000 sièges, cette saison ce sera 250 000.

Qu'est-ce qui vous a poussé à ouvrir Cayenne ?

Les prix sur cette route sont déjà très élevés et je sais que nous pouvons créer un nouveau marché, d'autant que les horaires coïncident avec les créneaux que nous avons eus.

Vous proposez une liaison Pointe-à-Pitre ou Fort-de-France - Cayenne à moins de 200 euros...

Nous démarrons l'offre à 169 euros le vol simple, le même prix que pour rallier le Canada.

Ces tarifs que vous présentez sont-ils des tarifs de lancement ou des tarifs durables ?

Ce sont des tarifs durables même si bien sûr, en fonction de la saison, comme à Noël, ils pourront connaître quelques variations et être un peu plus cher. Mais en dehors de la haute saison, ils resteront stables.

Le marché canadien est un marché porteur pour les Antilles françaises ?

Je le pense ! Le fait que la destination que l'on ait choisie, Montréal, soit une destination francophone est déterminant parce que les Francophones aiment se rendre dans des destinations francophones.

Pourquoi avoir attendu cette saison pour le faire ?

Nous avions besoin d'avoir les droits de trafic ; on ne les avait pas, nous n'avions que les droits pour les Etats-Unis et on a désormais les droits pour le Canada.

Ces nouvelles lignes à partir des Antilles françaises ne sont-elles qu'un début sur ce marché ?

Si ces nouvelles routes sont rentables cette année, nous pourrons envisager d'autres destinations au Canada et même envisager des routes depuis Paris vers les Antilles françaises.

Le marché Antilles-Paris n'est-il pas sur-occupé ?

Non, c'est un très gros marché qui a encore beaucoup de capacités. Nous pouvons encore nous y développer, comme nous pouvons développer entre Paris et les Etats-Unis comme entre Dublin et Toronto.

Et la Réunion, c'est pour quand ?

J'espère un jour pouvoir proposer des vols pour la Réunion que j'aime beaucoup. Je proposerais probablement des vols entre Paris et La Réunion ! Je pense que tout le monde devrait visiter cette île et y faire de la randonnée. J'ai moi-même fait des randonnées à la Réunion et c'est une des plus belles destinations que j'ai découverte !

Propos recueillis par FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents