Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

10 juin 2018 7 10 /06 /juin /2018 04:47
Reconstruire après les cyclones

Une guide de bonnes pratiques pour reconstruire après Irma

"La reconstruction doit tirer les enseignements de l’événement et partager les nouveaux savoir-faire pour capitaliser, prévenir les risques et assurer la sécurité des populations." Ainsi salue le secrétaire d'Etat à la cohésion des territoires, Julien Denormandie la publication d'un "guide des bonnes pratiques pour la construction et la rehabilitation de l’habitat" par la délégation interministérielle à la reconstruction de Saint-Barthélemy et Saint-Martin en lien avec la collectivité de Saint-Martin. Il s’agit d’un document assez exceptionnel réalisé par une cinquantaine d’experts pour aider les particuliers mais aussi les professionnels locaux de la construction (artisans, architectes, etc.) à respecter les pratiques les plus adaptées en termes de construction anticyclonique et antisismique. 

L’ouragan Irma a causé des dégâts considérables sur les deux îles, et notamment sur leur bâti. Selon, une première évaluation des dommages sur le bâti, réalisée par le CSTB le 18 septembre 2017, les ouvrages impactés par l’ouragan l’ont été principalement du fait de la légèreté de la structure elle-même, surtout pour l’habitat précaire ; des liaisons entre les éléments (fixation des toitures et des auvents, fixation des garde-corps, vitrage, etc.) ; de la qualité de la réalisation des constructions (surélévation avec ancrage insuffisant, défaut de raidisseurs dans certains ouvrages, etc.). Les structures des bâtiments en béton ou en maçonnerie ont été peu impactées. Pour ce type de bâtiments, les impacts concernent principalement les toitures

en tôles, les vitrages et les garde-corps. Quant aux effondrements, ils sont principalement la conséquence de ruptures de charpentes.

Le guide a ainsi été réalisé particulièrement pour Saint-Martin où 60 % des propriétaires ne sont pas assurés et où beaucoup ont recours à l’auto-reconstruction. Toutefois, les conseils du guide sont évidemment valides dans toutes les Antilles et la délégation interministérielle encourage les populations de Martinique et de Guadeloupe à y avoir également recours.

Le document fait environ 140 pages et comporte 6 fiches thématiques (couverture métallique, auvents, charpentes, fenêtres, maçonnerie et structures bois). "Ces six fascicules, indique Daniel Gibbs, président de la COM de Saint-Martin, détaillent clairement, étape par étape, les choix des matériaux à utiliser et les bons gestes à adopter, pour reconstruire dans les règles de l’art et surtout dans la plus grande sécurité." Il a été édité en français et en anglais pour s’adapter à l’environnement multilingue de Saint-Martin et des Antilles.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents