Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

21 juillet 2018 6 21 /07 /juillet /2018 06:56

France Ô condamnée à basculer de la TNT au numérique

Les ministres de la Culture et des Outre-mer, François Nyssen et Annick Girardin, ont confirmé jeudi que France Ô basculerait bien de la TNT sur le numérique d'ici 18 à 24 mois, mettant ainsi fin à un pseudo-débat. Lors d'une réunion de travail avec une dizaine de parlementaires d'Outre-mer au ministère de la Culture, jeudi midi, le sort de France Ô sur la TNT a été évacué par les ministres, sans état d'âme, pour des raisons de "réalité budgétaire"... N'aurait-il pas été possible de renforcer les chaînes 1ère et garder France Ô ? La réponse des deux ministres a été nette : c'est non. Pourtant, ont protesté certains parlementaires, on n'a jamais donné les moyens à France Ô d'assurer sa mission de vitrine des Outre-mer dans l'Hexagone. Tous se sont accordés à dire que l'occasion avait été manquée, au moment de la nomination de Delphine Ernotte à la tête de France TV et c'était bien pratique de faire porter cette responsabilité là à l'ancien président Hollande... Il faut reconnaître que Public Sénat avec 19 millions de budget a su faire mieux que France Ô avec 26 millions d'euros... "France Ô ne doit pas être la chaînes des Outre-mer qui se regardent", a déclaré Annick Girardin...

Une fois passé le coup de massue avec cette annonce définitive, Françoise Nyssen s'est montrée de bonne volonté en ce qui concerne la valorisation des territoires. Annick Girardin aussi en parlant pour les chaines 1ère de "bases avancées". Elles ont annoncé la création d'un groupe de travail avec des parlementaires dont la mission serait d'écrire un cahier des charges pour régler le problème de la visibilité des Outre-mer sur les chaînes nationales de France Télévisions. "Face aux espoirs déçus, des exigences quantitatives, mesurables et vérifiables, indiquent les membres de la commission de concertation sur la réforme de l'audiovisuel public, pourraient être fixées par les pouvoirs publics, dans les cahiers des charges, pour assurer l’exemplarité du service public".

Cette réunion faisait suite à la publication du rapport de la commission de concertation et semble en avoir suivi scrupuleusement les recommandations.

FXG, à Paris

Le rapport de la commission de concertation sur la réforme de l'audiovisuel public

"La situation de la chaîne France Ô, qui a trop souvent fait figure d’alibi, n’est pas satisfaisante". Et si "elle produit à coûts raisonnés" et "apporte un vrai soutien à la création", "l’errance éditoriale évoquée par des salariés devant la commission, n’a pas permis à la chaîne de développer son audience", ni "d’élargir (la) représentation (des outremer) sur les programmes nationaux, ni d’ouvrir l’hexagone sur la diversité des Outre-mer".

Pour autant, il reste deux missions à France Ô : d’une part, le soutien à la création et, d’autre part, la représentation de la diversité ultramarine. "Ces deux missions pourraient être mieux remplies par d’autres outils..." Pour développer dans les Outre-mer un vrai tissu créatif dans le domaine audiovisuel, "France Télévisions pourrait s’appuyer sur les équipes de l’ex-Réseau France Outremer (RFO), présentes à Malakoff. Le rôle de cette véritable tête de réseau dans l’ensemble de l’offre de France Télévisions doit être conforté. Les modules réguliers d’informations ultramarines qu’elle réalise pour Franceinfo télévision peuvent servir de modèles."

Un portail numérique des Outre-mer, basé sur les contenus des Premières, est évoqué : il pourrait devenir le média numérique de référence des cultures ultramarines, et contribuer à l’ouverture de l’hexagone sur la diversité des Outre-mer.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents