Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

14 juillet 2018 6 14 /07 /juillet /2018 05:05
Hulot et la montagne d'or

Nicolas Hulot dénonce l'inutilité et la dimension du projet de la Montagne d'or

Enjoint par le député Serville d'aller convaincre le président de Macron de s'opposer à la mine d'or, Nicolas Hulot a parlé mardi devant les députés d'un "projet en trompe-l'oeil et dont la part de bénéfices ne profitera pas à nos concitoyens".

La réunion de la commission du développement durable de l'Assemblée nationale, le 10 juillet, a été l'occasion pour le ministre de la Transition écologique qui était auditionné, de dire tout le mal qu'il pensait du projet de la Montagne d'or. Le député GDR de Guyane, Gabriel Serville, qui réservait jusqu'alors sa position définitive sur le projet (voir notre édition du 9 juin) s'est montré direct en enjoignant le ministre ("Ce n'est pas une question, c'est une invitation", a dit le député) de "convaincre le président de la République de renoncer à ce projet", Nicolas Hulot s'est montré plutôt disert et surtout tranché sur ce sujet. Alors que la consultation publique a pris fin le 7 juillet dernier et que le secrétaire d'Etat, Sébastien Lecornu, doit se rendre en Guyane pour assister à la restitution des conclusions de ce débat public d'ici la fin juillet, Nicolas Hulot a clairement fait comprendre son opposition à la Montagne d'or. Il a argumenté sur "l'inutilité et la dimension de ce projet" : "J'aimerai, a-t-il énoncé, que dans le débat et l'instruction qui est en cours apparaisse clairement à tous ces élus (qui ont souhaité et voulu ce projet, ndlr) que ce projet est démesuré et n'aura pas les bénéfices sociaux et encore moins économiques que l'on a présenté sur le papier !"

Implication dans l'ombre de Nicolas Hulot

Le ministre assure même qu'il sera "totalement mobilisé pour que, un peu comme à Notre-Dame des Landes, apparaisse spontanément et naturellement l'inocuité de ce projet". Il est allé plus loin encore dans son argumentaire en jouant les Cassandre : "Quand l'Etat et les acteurs vont se rendre compte du coût pour les citoyens, notamment de l'investissement en plusieurs centaines de millions d'euros pour le raccordement électrique de la mine,  les arguments économiques vont fondre comme neige au soleil !" Et si Nicolas Hulot a assuré ne pas être "fermé sur le principe aux mines d'or", il assure qu'en l'occurrence, il s'agit d'un "projet en trompe-l'oeil et dont la part de bénéfices ne profitera pas à nos concitoyens". Le ministre de la Transition écologique a regretté que les défenseurs du projet n'aient pas pris par au débat organisé par la CNDP. Nicolas Hulot a conclu son intervention par ces mots qui ont étrangement retenti dans la salle de la commission : "Vous connaissez mon sentiment sur ce projet et mon implication qui ne se fait pas forcément dans la lumière mais qui peut se faire parfois dans l'ombre.

Si Emmanuel Macron a annoncé qu'il attendrait l'automne et les résultats du débat public pour "prendre position à ce moment-là", Nicolas Hulot n'aura pas eu la même patience, fusse-t-il dans l'ombre de Jupiter !

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents