Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 juillet 2018 3 04 /07 /juillet /2018 05:00
Louis-GeorgesTin n'est plus président du CRAN,mais le Premier ministre du nouvel Etat de la Diaspora Africaine

Louis-GeorgesTin n'est plus président du CRAN,mais le Premier ministre du nouvel Etat de la Diaspora Africaine

Louis-Georges Tin, Premier ministre du nouvel l’Etat de la Diaspora Africaine

Depuis le 29 juin, le Martiniquais Louis-Georges Tin a laissé ses fonctions de président du Conseil représentatif des associations noires (CRAN) à celui qui était jusqu' alors vice-président chargé des relations entre police et société civile, Ghyslain Vedeux. Dans la foulée de cette succession, au cours du Sommet de l’Union Africaine, qui s'est tenu les 1er et 2 juillet à Nouakchott, l’Etat de la Diaspora Africaine a été porté sur les fonts baptismaux et présenté au public et à la presse.

« La diaspora africaine, c’est 350 millions d’habitants dans le monde, a rappelé Louis-Georges Tin, Premier ministre du nouvel Etat. C’est en population le 3e pays, après la Chine et l’Inde. C’est un pouvoir politique, économique, culturel, considérable, mais il faut qu’il soit structuré : c’est l’objet même de notre mission. »

En décembre 2014, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, qui présidait alors l’Union Africaine, avait mandaté Louis-Georges Tin, encore président du CRAN, pour mettre en place les institutions de la Diaspora africaine, et donner corps à cette réalité, qui existe dans les statuts de l’Union Africaine depuis 2003, mais qui n’avait jamais été créée de manière effective.

Sa majesté Tchiffy Zié, secrétaire général du Forum des Rois et Leaders traditionnels d’Afrique, et Louis-Georges Tin ont constitué un gouvernement et mis en place des projets de développement. L’ensemble de la démarche a été présenté au président Aziz, qui a validé le travail accompli, et invité Sa majesté et Louis-Georges Tin, Premier ministre de l’Etat de la Diaspora Africaine, à officialiser l’Etat nouveau dans le cadre du Sommet de l’Union Africaine, se déroulant dans son pays.

Sa Majesté Tchiffy Zié et le Premier ministre Tin ont pu échanger avec de nombreux chefs d’Etat comme Mahamadou Issoufou, le président du Niger, Macky Sall, le président du Sénégal, ou encore Ibrahim Boubacar Keïta, le président du Mali. Enfin, le président Aziz a présenté officiellement l’Etat de la Diaspora Africaine et ses dirigeants à Emmanuel Macron.

Autorité morale de l’Etat de la Diaspora Africaine, Sa Majesté Tchiffy Zie a affirmé : « C’est un grand jour pour l’Afrique. Nos enfants, qui avaient quitté le continent, ont désormais un instrument pour les relier entre eux, et les relier à la terre mère. C’est un vieux rêve qui prend forme aujourd’hui, et cela nous permettra de relever ensemble les défis de demain. »

De son côté, le nouveau président du CRAN, Ghyslain Vedeux a exprimé sa fierté d'avoir été associé à cet événement : « Nous nous réjouissons d’avance des futures collaborations entre le CRAN et l’Etat de la Diaspora Africaine. »

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean-Michel EKLU 10/10/2019 01:27

Il était temps que la population africaine dans son cadre de la diaspora se regroupe dans cette reforme d'Etat. je me retrouverai mieux là-dedans plutôt mieux dans mon d'origine que je ne visite qu'une fois tous les deux ans. Vivant en Belgique, je suis prêt à apporter ma part de pierres à cet édifice. Jean-Michel de Bruxelles

Articles Récents