Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 05:30
11e Route du Rhum

Bientôt le Rhum

Dans moins de 40 jours, les 124 navires inscrits au départ de la Route du Rhum partiront à l'assaut de l'Atlantique nord. Parmi eux, cinq skippers locaux et deux Guadeloupéens de coeur.

Le 4 novembre à 14 heures, ils seront 124 marins sur la ligne de départ du cap Groin à Saint-Malo, répartis dans six classes, prêts à tout pour l'un des trophées les plus convoités de la course au large. Et parce que l'on pressent que les ultimes, ces bateaux hors norme allant jusqu'à 32 mètres de long pour 23 de large, vont faire tomber le record de 7 jours, 15 heures, huit minutes et 32 secondes  établi par Groupama en 2014, la Guadeloupe sera sur le pont dès le 9 novembre !

A Saint-Malo, ils sont déjà sur le pied de guerre et ce jeudi, le maire de la cité corsaire, Claude Renoult inaugure un quai de la Route du Rhum ! La ville lancera officiellement les festivités dès le 24 octobre avec un village dédié de 50 000 m2 avec 172 exposants ! La Guadeloupe sera présente et occupera une zone de 900 m2 avec une trentaine d'exposants et un stand de 100 m2 pour le CTIG.

Mercredi à la maison de la radio, pour la première fois, les 124 skippers ont été réunis pour la première conférence de présentation de cette 11e édition qui marquera ses 40 ans ! Les bateaux quitteront les bassins d'exposition pour passer les écluses et gagner les zones d'attente en mer dès le 3 novembre après-midi.

Dans la catégorie des Rhum mono, les amateurs en monocoque, ils sont 17. Parmi eux les Guadeloupéens Willy Bissainte qui a déjà deux Routes à son actif, et Luc Coquelin qui en a cinq au compteur avec de jolis podiums : "Je suis le premier Guadeloupéen à avoir fini la course, a-t-il témoigné hier. C'est l'histoire de ma vie car j'étais Malouins avant d'être guadeloupéen et mon bateau est le seul qui a été bâti aux Antilles." Dans sa catégorie, il faudra compter sur Bob Escoffier qui court sur Kritter, le bateau de Malinovski, second à 90 seconde près, en 1978...

Dans l'autre catégorie amateur, les Rhum multi, ils sont 21. Parmi eux le Gosérien David Ducosson qui en est à sa quatrième Route du Rhum, mais la première sur l'eau !

Dans la catégorie des Class 40 (12,19 m), ils sont 53 dont trois Guadeloupéens : Dominique Rivart, Rodolphe Sepho, qui en seront à leur deuxième édition, et le pompier des Abymes, Carl Chipotel. "Je suis, a-t-il déclaré hier, l'héritier d'une tradition militante  pour qu'on soit un peuple un plus marin que ce que nous sommes ! On nous appelle Ultra-marins alors il faut que l'économie bleue soit un levier de développement plus important !"

Deux parades navales les 17 et 24 novembre

Dans la catégorie des IMOCA, c'est-à-dire selon Vincent Riou, "Les monocoques les plus rapides de la planète", ils sont 21. Parmi eux, Damien Seguin qui a fait toute sa scolarité au pays et qui est un familier de la course.

La catégories des Multi 50 regroupe six skippers  dont Lalou Roucayrol qui s'est fait connaître des Guadeloupéens sur le Rhum 2002 ou un autre ami de la Guadeloupe, Thibaut Vochel-Camus, qui lui aussi, a grandi chez nous : "J'ai séché des cours pour aller faire signer mes dessins par Halvard Mabire !" Il y a quatre ans, il a fait la course en class 40, cette fois il revient se frotter  dans une catégorie où Erwan Le Roux est favori mais où il a l'intention de ne pas faire que de la figuration.

Enfin, ils sont six skippers aux commandes d'un Ultime. François Gabart, une victoire en 2014 sur IMOCA. Thomas Coville, trois Routes au compteur dont une victoire en 1998 sur monocoque. Sébastien Josse, 3e en 2014. Francis Joyon, l'homme de tous les records, victorieux en 2010 et 2014 qui lâche : "On va essayer 2018 !" Mais il devra compter sur Armel Le Cleac'h, blessé il y a quatre ans, et qui lui avait laissé sa barre. Seul Romain Pillard qui promeut l'économie circulaire sur l'ancien bateau d'Helen Mac Arthur n'aspire qu'à participer !

Si les Ultimes  sont attendus devant le MACTe à partir du 10 novembre, les Multi 50 le 13, les IMOCA, le 15 et les trois autres catégories à partir du 19 novembre. Le public pourra assister à la parade des trois premieères le 17 novembre, puis à la parade des trois autres catégories, le 24 novembre. La ligne d'arrivée sera fermée le 2 décembre.

FXG, à Paris

Histoire

C'est parce que les organisateurs de la transat anglaise avait refusé l'inscription des bateaux de pus de 17,06 m, qu'est née la Route du Rhum. "Si c'est un publicitaire parisien Michel Etevenon qui l'a conçue, a rappelé Camille Pelage, vice-président de la Région, c'est la Guadeloupe qui l'a accouchée !" Financée à l'origine par le syndicat des rhumiers de la Guadeloupe qui voulait redorer le blason de l'île après l'éruption de la Soufrière en 1976, la société organisatrice, Promovoile, est cédée après la mort de son créateur à Pen Duick en 2003. Désormais, l'organisateur se nomme OC Sport Pen Duick.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents