Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

21 septembre 2018 5 21 /09 /septembre /2018 04:17
Younous Omarjee à la fête de l'Huma

Younous Omarjee, eurodéputé FI, était à la fête de l'Humanité ce week-end où il a pris part à un débat sur l'écologie en présence, entre autres, de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF. C'était l'occasion de lui demander où en sont les relations entre communistes et Insoumis.

"Macron et à Le Pen, voilà nos adversaires"

Votre présence à la même table que le patron du PCF est un sacré symbole, n'est-il pas ?

J'ai été invité par le journal L'Humanité et j'ai répondu avec bonheur comme chaque année à l'invitation de L'Humanité et de Patrick Le Hyaric qui par ailleurs est mon collègue au Parlement européen. Quand on peut venir partager des idées, il faut le faire,  notamment sur les questions d'écologie parce que c'est assez confus progresser les choses.

A l'heure, où les gens de gauche parlent de convergence, ils s'inquiètent des mauvaises relations entre PCF et Insoumis...

Je n'ai pas parlé de convergence politique, j'ai parlé de convergence sur les questions d'écologie ! Pour le reste, le dialogue n'est pas rompu totalement. La fête de L'Humanité est un rendez-vous extrêmement important,  mais nous n'avons pas à accepter les attaques extrêmement dures de Ian Brossat (dirigeant du PCF à Paris et future tête de liste aux européennes, ndlr) contre la France insoumise et c'est pourquoi nous n'avons pas assisté au discours de Pierre Laurent à l'ouverture de la fête de l'Huma, vendredi. Mais pour le reste, c'est un événement populaire et c'est pourquoi nous y sommes et je ne suis pas le seul !

En amont des propos de Ian Brossat, il y a  ceux de la ministre des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, qui vous a reproché un nationalisme de gauche...

Il est triste que Ian Brossat reprenne la même chanson, mais le président de la République à Marseille a apporté un démenti cinglant à Nathalie Loiseau.  Je lui ai d'ailleurs dit personnellement cette semaine au Parlement européen ! Ce n'est pas une bonne méthode pour une ministre des affaires européennes que de s'abaisser à ce type d'argument.

Elle vous prête des idées que vous récusez ?

Mais évidemment,  clairement ! Mais on ne regrettera jamais d'aimer la France ! Faut-il s'excuser d'aimer la France et de la défendre Parlement européen ? Je suis député européen et je défends mon pays,  je défends les régions ultrapériphériques...  Est-ce que cela est suffisant pour me faire le procès d'être un nationaliste ou un régionaliste ? Tout ça n'a pas de sens ! C'est normal, nous sommes des élus français, nous avons à cœur de défendre des intérêts français et nous avons aussi en tête les intérêts de l'union européenne et c'est pourquoi nous sommes engagés avec d'autres partis européens dans le mouvement que nous avons créé, "Maintenant le peuple",  pour des solidarités dans les luttes.  Mais on ne s'excusera jamais de défendre la France.

Est-ce que c'est le reproche qu'on vous fait ou bien est-ce celui de tenir un discours xénophobe, anti-migrants, de gauche ?

C'est indigne parce que notre position là-dessus est très claire ! Enfin ! Comment est-ce qu'on peut me faire à moi qui suis Réunionnais ce procès ? Ça prouve à quel niveau,  ils vont placer cette campagne des européennes.

Vous serez sans doute en compétition avec Ian Brossat qui doit conduire la liste du PCF...

Pour ce qui me concerne et qui nous concerne, je ne serai pas face à Ian Brossat, mais face à Macron et à Le Pen. Voilà nos adversaires !

Propos recueillis par FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents