Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

4 décembre 2018 2 04 /12 /décembre /2018 15:14
Transition numérique aux Abymes

Marlène Mélisse expose l'exemple des Abymes à l'UNESCO

Marlène Miroite Mélisse, élue pointoise déléguée à l'urbanisme, et Georges Boucard, directeur de cabinet du maire des Abymes, étaient au siège de l'Unesco à Paris, hier, à l'occasion les rencontres internationales du Forum d'échanges et de rencontres des Administrateurs Mondiaux (FERAM). "C'est la rencontre de toutes les écoles nationales d'administration du monde, observe le dircab d'Eric Jalton, heureux d'expliquer que la ville des Abymes, soutenue par la sénatrice Kothy Jasmin et le député Max Mathiasin, a été sélectionnée pour représenter la France dans l'atelier intitulé : "les impacts du numérique sur la gouvernance locale - le cas de la ville des Abymes" au sein d'une thématique générale : "Humaniser la gouvernance". "Nous sommes la seule entité des DOM à avoir été retenue pour nos travaux sur le numérique, explique Georges Boucard, la seule autre entité de française qui a été retenue, c'est le corps préfectoral français avec son plan préfecture nouvelle génération."

Appelée à la tribune pour parler de la transition numérique aux Abymes, Marlène Mélisse a esquissé les actions engagées en faveur d'une politique publique du numérique. Mais non contente de parler du taux d'équipement informatique, des usages de l'internet et des smartphones dans les foyers, elle a mis le doigt sur la crainte que peut encore inspirer la révolution numérique tant pour les entreprises, l'emploi que l'identité quand cette révolution permet en fait d'éviter la marginalisation, les logiques d'exclusion, le recul de l'Etat et la mondialisation, tout en retenant que le numérique creuse aussi les écarts entre territoires riches et territoires pauvres "Nous devons interroger nos démocraties, est intervenu Georges Boucard, sur l'envahissement du cyberespace par les Microsoft, Amazone, Apple qui dictent nos comportements..."

Whatsapp plébiscité

Marlène Mélisse s'est alors longuement étendue sur l'application whatsapp qui a été plébiscitée localement comme un instrument de vulgarisation : "Le maire l'utilise pour sa communication, mais également pour le management : l'eau, les déchets, la délinquance...)" Cette application présente l'avantage d'être gratuite et de fonctionner même sans ligne téléphonique activée. Marlène Mélisse a évoqué les "dérives" liées à whatsapp : "Elles sont réelles, mais pas assez graves pour disqualifier whatsapp. Ces dérives sont le corolaire de tout espace de liberté !" En conclusion, elle a indiqué que whatsapp permettait de "garder les habitants en lien avec la cité". Cette digression autour d'une application particulière avait pour but de montrer comment on peut contribuer à faire "baisser les peurs et les préjugés qu'inspire la société numérique". Marlène Mélisse a plaidé pour la mise en plce d'une stratégie globale du numérique pour préparer l'arrivée du haut débit attendu dans la zone de Cap Excellence en 2022 et dans le reste du territoire en 2025. "Il faut transformer l'administration et l'adapter aux outils numériques et offrir des services ciblés aux usages du numériques dans tous les secteurs." C'est ainsi qu'elle a annoncé l'ouverture toute proche d'une maison du numérique aux Abymes et d'une zone télémédecine au CHU.

FXG, à Paris

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents