Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : le blog fxgpariscaraibe
  • : Caraibes, Antilles, Réunion, Outre-mer, Paris... Le blog des infos du 6e DOM, des gens originaires d'outre-mer à Paris politique economie culture justice société
  • Contact

Recherche

15 mars 2019 5 15 /03 /mars /2019 08:36
Banane mickey

La "banane française enfant"

"La banane française respectueuse des normes les plus élevées au monde." Le slogan est affiché au-dessus de l'immense stand de la banane antillaise qui accueille le visiteur du hall où sont exposées les agricultures des Outre-mer à la porte de Versailles pendant le salon international de Paris. C'est que nos producteurs de bananes unis ne loupent jamais une occasion de rappeler aux responsables politiques la spécificité de nos bananes françaises de Guadeloupe et de Martinique, exemplaires en terme d'environnement, en terme social mais également en terme de marketing.

Le 26 février, Le président de l'UGPBan, Eric de Lucy et les administrateurs Jean-Claude des Grottes, Laurent de Meillac, Tino Dambas ont donc profité de la présence des ministres de l'Outre-mer, de l'Agriculture et du Premier d'entre eux au salon pour faire coup double : Dénoncer la baisse des tarifs douaniers européens pour les bananes péruviennes, équatoriennes et colombiennes et présenter un nouveau produit, la banane française enfant. "La baisse des tarifs douaniers équivaut à leur faire un cadeau de 370 millions d'euros", a signalé Eric de Lucy avant qu'il ne dénonce ces produits qui parfois se réclament du bio tout en étant en-deçà des normes européennes, d'où l'affichage en grand du slogan ! "C'est tout l'enjeu du travail d'uniformisation que nous devons faire avec l'Europe. Un projet de budget POSEI est en cours et le gouvernement entier est attentif aux Outre-mer", a répliqué le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume. Ce dernier s'est davantage étendu sur la grande capacité de "segmentation du marché" qu'ont su avoir les producteurs antillais. En effet, après la banane équitable française l'an dernier avec son packaging sous ruban adhésif par deux, trois, quatre ou six fruits, voici venu le temps de la banane française enfant. Une petite banane sous ruban elle aussi que l'UGPBan a eu l'idée de marquer de la célèbre silhouette, nonagénaire cette année, de Mickey, grâce à un partenariat signé avec Disney : "Vous êtes en avance, a poursuivi Didier Guillaume ! La demande alimentaire de nos concitoyens a changé depuis dix ans et ce que vous avez fait avec le ruban et la banane pour enfant à l'effigie de Mickey est remarquable !"

Annick Girardin est venue enfoncer le clou : "La banane Mickey, elle me plaît bien et je suis sûre qu'elle va plaire aux enfants !" Le concept "banane française équitable" a déjà fait ses preuves sur le marché français puisqu'elle a permis d'écouler jusqu'à 80 000 bouquets par jour, soit 400 000 fruits avec un prix fixe toute l'année sans avoir besoin de peser. De plus ce packaging a permis aux distributeurs de réduire significativement la casse en rayon (les fruits abîmés), soit 6 % ou l'équivalent de 36 000 tonnes de bananes et, bien sûr, des gains de marges additionnelles avec 17 promoteurs des ventes qui circulent dans toute la France.

FXG, à Paris

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents